Les notes de l’Inter face à la Juventus

Par Cesco publié le 19 Oct 2015

interHandanovic 6,5 : Contrairement à sa dernière sortie à San Siro, le portier slovène a réalisé un très bon match, sortant notamment deux parades décisives sur Cuadrado. Il peut remercier son poteau en deuxième période mais bon, pour faire un bon match il faut aussi de la réussite.

Santon 4,5 : Le point faible de l’Inter ce soir. Perdu dans son entente avec Brozovic, Davide Santon a manqué de sérénité. Son apport offensif famélique n’a pas masqué des passes et actions défensives souvent limites. Mancini s’en est d’ailleurs agacé.

Miranda 6 : De retour de suspension, le Brésilien s’est bien rattrapé avec une copie très propre tout en contenant parfaitement Morata.

Murillo 7 : Encore une prestation XXL pour le Colombien qui a réalisé de grandes interventions en défense et qui a bien contenu Cuadrado. Le bon coup du mercato interiste.

Jesus 6 : Un match de battant. Pas aidé par sa vitesse, son duel avec Cuadrado s’annonçait perdu d’avance. Certes il a pris des coups, mais il en a rendu. Au final, une copie propre.

Melo 5,5 : Une prestation tout en toucher pour le Brésilien. Non, plus sérieusement : ruse, vice et grinta en première période. La deuxième mi-temps le voit s’éteindre, puis sortir.

Medel 7 : Même s’il n’a « que » gagné la Coppa America avec le Chili, avec de telles prestation, on en viendrait presque à dire que Medel mérite sa place dans les sélectionnés au Ballon d’Or. Le patron c’est lui.

Perisic 6 : De plus en plus remuant depuis que Mancini l’a remis sur les ailes, Perisic a réalisé de bonnes choses manquant cependant de spontanéité quand il le fallait.

Jovetic 6,5 : Que son retour fait du bien au jeu interiste. Technique, subtil et plein d’envie, Jovetic a fait trembler la Juve, mais sa volée du gauche n’a pas suffit pour tromper un Buffon vigilant.

Brozovic 5,5 : Une première mi-temps qui aurait mérité un 4 jusqu’à sa superbe frappe que Buffon dévie sur sa transversale. Cela l’a galvanisé, sa seconde période de bonne facture lui permet cependant de remonter dans l’estime de Mancini.

Icardi 5 : C’est ingrat le rôle d’attaquant. Il s’est battu en décrochant et en provoquant du pressing et des appels mais n’a pas eu de balles de but à se mettre sous la dent. Dommage, y avait la place.

 

________________________________________________________________________

Guarin 5 : Il devait dynamiter la fin de match, il ne l’a pas fait. Alternant le moins bon et le correct, il laisse trop d’espace au milieu faisant regretter Melo.

Kondogbia non noté : Quelques minutes de jeu pour faire souffler un Medel cramé. RAS.

Palacio non noté : RAS

Mancini 6: Le coach de Jesi commence à trouver un système tactique avec son équipe. Tant mieux. Il pêche dans l’innovation en seconde période et ne trouve pas la solution pour donner un seconde souffle à son équipe. Son mérite ? Vouloir du jeu, il l’a eu. Maintenant il faut gagner.

* Le barème est italien

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi