Les notes de la Lazio face au Napoli

Par Luca Hurez-Unida publié le 04 Fév 2016

lazio

Marchetti 6 : De retour de blessure, il n’aura fallu que 6 minutes pour qu’il soit mis à contribution. Laissé à l’abandon par sa défense, il ne peut pas faire de miracle sur les deux buts napolitains.

Basta 4.5 : Un match difficile pour le latéral serbe. Sa superbe passe pour Higuain dès le début du match l’a certainement rendu fébrile et ses compères défensifs se chargeront de pimenter les choses.

Mauricio 4 : Complètement dépassé par les offensives napolitaines. Son plus beau geste de la partie ? Réclamer un hors-jeu et laisser filer Higuain sur le premier but.

Hoedt 4 : Comme Dupond et Dupont, les deux centraux de la Lazio font tout à l’identique. Le jeune néerlandais aura vécu un cauchemar face à la vivacité adverse.

Konko 4.5 : Seul rescapé de la défense laziale… jusqu’à l’ouverture du score. En effet, quelques minutes seulement après avoir empêché Callejon de se présenter face à Marchetti, le franco-marocain se montre fautif en laissant Higuain en jeu suite à un mauvais alignement.

Onazi 5 : Positionné en regista, il se devait de donner le tempo à son équipe. Mais il commettra trop d’erreurs face au pressing d’Hamsik et consorts.

Parolo 5 : L’international italien semblait perdu face aux leaders du championnat. Constamment en retard, il arrivera tout de même à distiller une belle passe en profondeur qui aurait mérité mieux qu’un amorti du dos suivi d’un drop.

Lulic 5.5 : Du cœur, de l’envie mais trop d’approximations techniques.

Candreva 6.5 : Responsable de l’animation offensive, toute action passera par lui jusqu’à sa blessure. Sans doute le meilleur des biancocelesti.

Klose 5 : Il aura souffert face à la défense napolitaine, l’attaquant allemand n’est pas en confiance et ça se voit. Il avait l’opportunité de réduire le score mais manquera le cadre avant d’être remplacé.

Felipe Anderson 5 : Titularisé après plusieurs bancs consécutifs, le brésilien n’aura que trop peu pesé sur la rencontre malgré son talent. Des éclairs qui se comptent sur les doigts d’une main (de Mickey).

——————————————–

Baldé Keita 6 : Sur le banc après des titularisations plus que satisfaisantes, l’ailier en sortira pour remplacer Candreva peu avant la mi-temps. Il apportera ce qu’il fait de mieux : des courses et de l’envie qui auront au moins eu le plaisir d’amener un peu de piquant dans cette attaque moribonde.

Mauri  : non-noté

Djordjevic : non-noté

Pioli 5 : Amputé de nombreux joueurs importants, l’entraîneur italien a dû composer avec les joueurs à disposition pour mettre en place sa défense et son milieu de terrain. Forcément, face à une équipe en forme comme le Napoli, la différence fut trop grande. La titularisation de Felipe Anderson au détriment de Baldé Keita, l’un des meilleurs joueurs biancocelesti depuis 1 mois, reste un mystère.

*Le barème est italien

 

Luca Hurez-Unida



Lire aussi