Les notes de la Lazio face à l’Inter

Par Leo Carta publié le 21 Déc 2015

lazio

Berisha 6 : Un match plutôt tranquille pour le gardien albanais. Une bonne sortie dans les pieds de Perisic après quelques minutes de jeu puis plus grand chose. Quelques belles sorties et une sérénité paradoxale, vues les difficultés qu’il a eu à capter certains ballons.

Konko 6,5 : Le Marseillais n’a pas lâché Perisic d’une semelle sur son côté droit. Solide et attentif, il oeuvre à la bonne prestation défensive de la Lazio. Notamment en première mi-temps.

Mauricio 5,5 : Bonne première mi-temps pour le Brésilien aux cheveux gominés. Aucun carton jaune, une fois n’est pas coutume. Des interceptions bien senties, un placement juste… Jusqu’au but d’Icardi où il traîne une chaussure trop lourde. Une erreur qui aurait pu coûter cher.

Hoedt 6 : Comme son collègue, il fait une bonne première mi-temps. Puis, malin, il décide de se démarquer en faisant pareil en deuxième période. Et ça marche. Un nouvel espoir dans le lot d’incertitudes biancoceleste.

Radu 6,5 : Match plein pour Radu qui a littéralement mangé Biabiany sur son côté gauche. Ce soir, la bonne prestation défensive passe surtout par le travail des latéraux qui ont su régner en maîtres sur leurs couloirs respectifs.

Parolo 6 : Gros boulot défensif pour le milieu de terrain italien. Pas grand chose à se mettre sous la dent au niveau offensif. Néanmoins, le match de Marco reste plus que satisfaisant.

Biglia 6,5 : « Si Biglia allait à la Juve… » ; « Si Biglia allait à l’Inter… ». Ce soir, Biglia n’était pas dans l’hypothèse d’un ailleurs. Il était au cœur de l’action de sa Lazio. Et comme souvent, il y est bien. Il mène l’équipe à la baguette et tente, tant bien que mal, de créer du jeu. Une passe millimétrée pour Candreva, en attendant la revanche des « Si… ».

Milinkovic 5 : Son duel engagé dès les premiers instants contre Melo aura eu raison de lui. Il gagne un penalty, attaqué en pleine surface par le clone brésilien. Mais à coté de ça, il perd un ballon important sur le but de l’Inter puis perd son cerveau et se fait exclure bêtement en fin de match. L’immaturité.

Candreva 7,5 : Le retour du Jedi. Bien reprendre un corner de Biglia, Antonio a su. L’occasion du 2-0 en fin de première mi-temps, mangé il a. Mais grande est la force en lui. Et malgré l’arrêt d’Handanovic sur le penalty, attirer le ballon il a pu. Et dans le but vide, poussé le ballon il a.

Felipe Anderson 5,5 : Il se donne du mal. Une assez bonne première mi-temps puis plus rien. Inexistant en seconde. La menace fantôme. Remplacé par Keita

Matri 6 : Physiquement imposant et plutôt mobile, il apporte un certain volume au poste d’avant-centre. Il ne marque pas, mais son activité fait bouger les défenses adverses, anime comme il peut le secteur offensif lazialeRemplacé par Djordjevic

—————————————————————————–

Djordjevic non-noté.

Keita non-noté.

Pioli 6,5 : Stefano remercie Candreva qui le sort d’une situation délicate. Ses joueurs le soutiennent et ça se voit. Les cadres de l’équipe répondent présents et lui rapportent les trois points. Un résultat important qui arrive au meilleur endroit, au meilleur moment, L’empire biancoceleste prépare sa contre attaque pour 2016.

*Le barème est italien

Leo Carta

Rédacteur Juventus



Lire aussi