Les notes de l’Atalanta face à Lyon

Par Pierrick Dujardin publié le 08 Déc 2017
Crédits

Berisha 7 : Auteur d’un magistral arrêt réflexe face à Diaz, Berisha n’a pas eu grand chose à faire ce soir si ce n’est quelques interventions à effectuer dans les 15 dernières minutes de la rencontre et tenter d’intervenir sur un poteau côté Lyonnais.

Tolói  6 : Malgré une intervention malencontreuse sur Fekir en 2ème mi-temps, Tolói a su maintenir à flot le bateau bergamasque. Aussi solide que ses compairs, il confirme ses bonnes prestations en championnat.

Caldara 6,5 : Espoir du football italien, Caldara est aussi solide que précoce. Sérieux dans ses déplacements et n’ayant pas froid aux yeux, il a fait passer une mauvaise soirée aux attaquants lyonnais, Mariano Diaz en tête.

Masiello 6 : Sans doute moins sollicité que ses compairs, Masiello reste pourtant précieux dans la cohésion défensive. Véritable rempart sur certaines offensives, L’Italien semble se bonifier avec l’âge.

Cristante 6,5 : Véritable maître à jouer de son équipe, Cristante a une nouvelle fois fait preuve de sérieux. Moins en vue en seconde mi-temps, l’ancien joueur du Benfica confirme sa bonne forme du moment.

Freuler 6 : Bien présent au milieu de terrain, Freuler a nettement contribué aussi bien à la régulation du système Atalanta qu’au manque d’inspiration des attaquants lyonnais.

Hateboer 6,5 : Passeur décisif suite à une reprise de volée totalement ratée, Hateboer a rempli son rôle d’ailier avec brio. Présent dans tous les compartiments du jeu, il est l’auteur d’un match convaincant.

Ilicic 7 : Contesté lors de son arrivée, le Slovène a fait taire les critiques l’espace d’un match en démontrant une classe indéniable. Présent dans la construction, capable d’amener plusieurs Lyonnais sur une ou deux percées, pas besoin d’en dire plus pour témoigner de la bonne présence d’Ilicic.

Spinazzola 6 : Présent sur les phases offensives sans pour autant avoir été étincelant, Spinazzola a tout de même bien gêné sur son couloir gauche.

Petagna 7 : Buteur de la tête au terme d’une action pour le moins atypique, Petagna n’a pas particulièrement brillé. Quelques bons déplacements et une frappe puissante mais dévissée, l’Italien a le talent pour en montrer d’avantage.

Gómez 7 : Toujours aussi fringant ce bon vieux « Papu » ! Percutant offensivement et ne reniant pas aux tâches défensives, il n’a manqué que le but pour conclure la bonne prestation de l’Argentin.

Kurtic 5 : Rentré à la place de Petagna au moment où l’Atalanta cherchait surtout à stopper les percées adverses, Kurtic n’a pas pu apporter grand chose.

Palomino 5,5 : Entré pour bloquer les quelques offensives lyonnaises et assurer la victoire de la Dea, Palomino a fait preuve de rigueur durant les quelques minutes qu’il a obtenu.

De Roon : Non noté

Gasperini 7 : Leader de son groupe grâce à un système bien huilé et une intransigeance admirable, Gasperini a clairement assisté au scénario qu’il avait prévu. L’objectif était clair : neutraliser les offensives en cadenassant la défense, s’imposer au milieu et utiliser les côtés en vue de mettre en déroute une défense adverse décidément apathique ce soir. Au départ modeste outsider de la compétition, L’Atalanta finit sous l’impulsion de son coach leader du groupe et véritable danger pour les autres équipes de la compétition. Grazie !




🔥 Les sujets chauds du jour :

Simone Inzaghi dans le viseur de deux cadors anglais

L’agent de Kvaratskhelia confirme plusieurs offres pour son joueur

La presse italienne encense Daniele De Rossi

Theo Hernandez courtisé, le Milan AC fixe son prix de vente

Mauvaise nouvelle, l’Inter perd un cadre sur blessure

Avatar

Pierrick Dujardin



Derniers articles