Les notes de l’AS Roma face à la Lazio

Par Andrea Chazy publié le 05 Avr 2017
Crédits


Alisson 6 : Littéralement abandonné par sa défense, il a tenté de cacher les énormes lacunes de ses défenseurs sur l’ensemble du match. Pas facile quand on a que deux bras.

Manolas 4,5 : Le Grec n’a pas réussi à sortir la tête de l’eau, et va sûrement cauchemarder des courses d’Immobile encore quelques semaines. Les Dents de l’amer.

Juan 4,5 : Le Brésilien a joué dans un fauteuil, peut-être un peu trop au goût de Spalletti. Remplacé par Bruno Peres.

Rüdiger 5,5 : Le moins pire des trois de derrière. Pas forcément une qualité tant les prestations de ses compères étaient inquiétantes.

Paredes 5 : Le milieu le plus en difficulté. Dans un match haché, il a souffert du défi physique imposé par le milieu laziale. Pas assez gladiateur pour rester un jour de plus dans le Colisée. Remplacé par Totti.

Strootman 6 : Il a eu globalement la main mise sur le jeu, surtout en première période où il a accéléré les transmissions. Il a choisi d’aller s’installer dans la Curva Sud pour la seconde période.

Emerson 5,5 : Sa seconde période a contrebalancé un premier acte assez timide. Il est quand même à l’origine du premier but, et il n’y a pas de petites victoires dans une grande guerre de territoire.

Nainggolan 6 : Dans l’arène, le Ninja s’est mis en mode Kill Bill. Il a tout donné, son engagement lui fournissant sa biscotte au passage. Mais à l’image des films de Tarantino, il y a eu de sa part beaucoup trop de balles perdues.

Salah 7 : Fantomatique d’abord, diabolique ensuite. Beaucoup plus tueur et récompensé par deux buts en deuxième période, il a été le Norman Bates dont la Roma avait besoin. Insuffisant pour tout renverser.

El Shaarawy 6,5 : Le Pharaon a du talent, mais qui peut s’évaporer en l’espace de quelques instants. S’il finit le match avec un but et une demi passe décisive, il a été trop intermittent pour remplir totalement le contrat. Encourageant cependant. Remplacé par Perotti.

Dzeko 4,5 : Il a tout mis lors du premier quart d’heure, avant de disparaître par la suite. Edin précoce.


Bruno Peres 5,5 : Sa qualité de percussion et ses débordements ont fait du mal à la Lazio. Que serait-il advenu s’il avait joué tout le match ? On ne le saura jamais.

Perotti 5,5 : Il a tenté d’animer la fin de match, sans grande réussite. Arrivé trop tard pour être décisif.

Totti non noté : Même s’il n’a plus son physique d’antan, ce n’est pas en jouant dix minutes que le Messi local va marcher sur Rome.

Spalletti 4 : La mission était compliquée, et le schéma initial n’était pas forcément le bon. Ses détracteurs pourront lui reprocher encore une fois d’avoir réagi trop tard. Un peu l’histoire de sa vie.




🔥 Les sujets chauds du jour :

David Villa révèle son favori pour Italie – Espagne

« L’Espagne est une équipe très difficile à battre », Fabio Capello

Luka Modric prévient l’Italie avant le dernier match de la phase de groupe

« Il sera spécial de jouer contre l’Italie », Fabian Ruiz

« Le match contre l’Espagne est l’un des plus importants de ma carrière », Luciano Spalletti

Avatar

Andrea Chazy



Derniers articles