Les notes de l’AS Roma face à la Juventus

Par Louis De Brondeau publié le 25 Jan 2016

as-roma

Szczesny 6 : Alerté de toute part dés le début du match, le gardien polonais a résisté pour préserver la Roma en vie (notamment sur une magnifique frappe de Pat Evra) mais n’a pas pu empêcher le but de Dybala. Frustrant.

Rudiger 5 : Le jeune défenseur allemand a clairement été en dessous hier soir. Des fautes évitables, des relances moyennes, pour ne pas dire mauvaises. En bref, une prestation assez indigeste de la recrue romaine qui a clairement été le moins bon des trois défenseurs de la Louve hier soir.

De Rossi 6 : Le capitaine de la Roma a été en difficulté en début de match comme ses deux compères de la défense. Mais le numéro 16 a su se ressaisir. Il a apporté un peu de sérénité dans une défense romaine qui en manque souvent cruellement.

Manolas 5,5 : Rapide, dur sur l’homme, le Grec à la chevelure luisante a pourtant livré une prestation quelconque. La faute à une relance pas toujours assurée et à un manque de sérénité criant lorsqu’il a la balle dans les pieds.

Digne 5 : Il a eu plus de mal que son compère du côté droit. La faute notamment à un Lichtsteiner plus remuant qu’ Evra mais aussi à un poste moins adapté à ses qualités qu’à celles de Florenzi.

Florenzi 6 : Le jeune romain a de l’envie, et il a multiplié les allers-retour entre l’attaque et la défense. Un peu perdu en début de match, sa prestation est cependant encourageante dans ce rôle de piston sur le côté droit qui semble taillé pour lui. Remplacé par Torosidis.

Vainqueur 6 : Mine de rien le Français n’a pas fait un mauvais match à la récupération. Malgré quelques fautes pour le moins évitables, l’ancien joueur du FC Nantes a gratté de nombreux ballons et n’a pas démérité. Remplacé par Keïta.

Pjanic 6 : Aligné aux côtés de Radja Nainggolan, il a donné de l’air à la défense romaine par sa capacité à conserver le ballon et sa qualité de relance. Mais à part son coup franc dévié par Mandzukic, l’ancien Lyonnais a été à l’image de son équipe : trop timide offensivement.

Nainggolan 6,5 : Souvent le seul à se battre, à aller au pressing, à tacler , le milieu belge a tout donné mais cela n’a pas suffit pour empêcher le naufrage collectif des giallorossi. Un peu faible offensivement, le Ninja a pourtant été le Romain le plus en vue face à la Vieille Dame.

Salah 4 : Hier soir, l’attaquant égyptien ressemblait plus à une momie qu’à un pharaon. Absolument inoffensif, l’ancien de la Viola a pourtant reçu quelques bons ballons. Dans la lignée de ses prestations depuis quelques mois, il semble avoir perdu l’agilité et la vitesse qui faisaient sa force la saison passée. Remplacé par Sadiq.

Dzeko 5 : Transparent. Voilà le mot qui résume le mieux le match du géant bosniaque. Mais contrairement à Mohamed Salah, le numéro 9 de la Roma n’a reçu que très peu de ballons exploitables. On peut cependant regretter ses nombreux duels aériens perdus, dommage pour un attaquant d’1m93 dont le jeu de tête à toujours été l’un des points forts.

—————————————————

Keïta 5,5 : Entré à 20 minutes de la fin pour remplacer William Vainqueur, le Malien a été discret défensivement et peu présent offensivement dans une période où la Roma a beaucoup souffert.

Sadiq non noté : Seulement 4 minutes de jeu à se mettre sous la dent. Trop peu pour juger de la prestation du jeune joueur nigérian.

Torosidis non noté: Rentré à une minute de la fin pour remplacer un Florenzi légèrement touché.

Spaletti 5,5 : Pour son deuxième match, le technicien toscan a tenté un coup avec ce 3-4-2-1. Bilan : mi-figue, mi-raisin. Son équipe a été totalement perdue en début de match avant de montrer un meilleur visage défensivement. Offensivement par contre la Roma, souvent réticente à prendre des risques, a montré peu de choses. Conclusion, il paye sa stratégie par un but encaissé dans les vingt dernières minutes. Fatal.

* Le barème est italien

Louis De Brondeau

Rédacteur



Lire aussi

Auguri Diego !

Cher Diego, Joyeux 60e anniversaire ! 1984. Qu’il semble loin le temps où, banni d’Espagne, […]