Les notes de l’AS Roma contre le FC Porto

Par Romain Simmarano publié le 18 Août 2016
Crédits

Champions League

Alisson 6 : Match solide et rassurant, sans avoir été sollicité à l’extrême, le FC Porto n’ayant cadré que 7 de ses 31 frappes. Ne peut rien faire sur le penalty transformé. Attention cependant à quelques relances hasardeuses.

Juan Jesus 5 : Beaucoup d’imprécision et de lenteur pour la recrue romaine sur le côté gauche comme à l’Inter. Replacé dans l’axe après l’expulsion de Vermaelen, ce qui ne l’a pas aidé. Pourtant c’est son poste naturel.

Vermaelen 3,5 : Une première mi-temps catastrophe pour l’ancien barcelonais. Déjà sanctionné d’un carton jaune, il commet l’irréparable en position de dernier défenseur pour obtenir un premier carton rouge après ses 40 premières minutes de jeu avec l’AS Roma. Idiot et déstabilisant pour son équipe.

Manolas 6,5: Incontestablement le patron d’une défense en grande difficulté après l’expulsion. Précis dans ses relances, dur sur l’homme et autoritaire malgré un carton jaune attrapé très tôt.

Florenzi 5,5: Difficile à noter car il est à l’origine du but romain sur le corner combiné avec Mohamed Salah, mais plutôt léger sur le plan défensif. Intéressant en phase offensive, on se dit qu’il pourrait tellement s’épanouir à jouer plus en avant sur le terrain. L’arrivée de Bruno Peres peut être ?

De Rossi 6,5: Du très bon capitaine ce soir, présent partout, efficace tout le temps et comme toujours animé par une âme de guerrier. Prend un jaune en fin de match.

Strootman 6,5 : Incroyable de revoir ce joueur en pleine confiance, dans un engagement total qui n’a pas empêché la propreté des transmissions. Auteur du plus grand nombre de tacles réussis sur le terrain et de loin !

Nainggolan 6 : Il aura tout fait, auteur d’un super match au milieu de terrain et même positionné arrière droit pour terminer la partie. Seul regret, il n’aura pas assez pesé pour contrer les offensives portugaises.

Perotti 5,5: Sacrifié par Spaletti pour palier l’expulsion de Vermaelen, ses quarante minutes de jeu n’ont pas été particulièrement mémorables. Grosse activité toutefois et beau signal pour la Roma de retrouver ce joueur en pleine possession de ses moyens.

Salah 6: Quand un joueur doté de si grandes qualités individuelles de vitesse se met à la disposition de son collectif, cela donne un bon match. Co-auteur du corner gagnant pour le but romain, malheureusement moins décisif après le passage à 10.

Dzeko 6,5 : Une bataille. Certes, le bosnien manque une belle occasion, mais passe 90 minutes à se battre comme un diable, à obtenir des fautes importantes et à donner de bons ballons lorsqu’il est en retrait. Salué comme l’homme du match par son entraîneur à la sortie.


Emerson 5: Entre Juan et lui, de quoi faire regretter la présence de Lucas Digne. Coupable d’une main évitable sur le penalty portugais, sa prestation n’a pas respiré la sérénité ni le talent.

Fazio 6: Il aurait mérité de rentrer plus tôt dans cette partie tant il a apporté un supplément d’âme et d’activité à son équipe. Belle prestation, la défense a paru beaucoup plus sûre dès sa prise de marques.

Paredes (non-noté): Entré à la 85e, il a su déstabiliser l’arrière-garde du FC Porto par sa technique et sa fraîcheur. Aurait pu faire la différence. On veut le voir plus souvent.

Spalletti 5,5: Au tournant du match, à l’expulsion de Vermaelen, il aurait pu lancer Fazio plutôt qu’Emerson. Mais si on s’en tient à l’image donnée par la Louve jusqu’à la 40e, on peut se dire qu’elle peut bien figurer partout, y compris en Champions League.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Un international danois dans le viseur de la Juventus

La Juventus pousse pour Jean-Clair Todibo

Alvaro Morata au Milan AC, ça se précise

Un cador italien sur la piste de Karim Adeyemi

Denzel Dumfries sur le point de renouveler à l’Inter Milan

Avatar

Romain Simmarano

Rédacteur



Derniers articles