Montoya remonte la pente ?

Par Fabio Pendolino publié le 20 Déc 2015

MontoyaDepuis son arrivée à l’Inter, Montoya a beaucoup fait parler, qu’il s’agisse de son statut d’éternel espoir ou de la formule avec laquelle il débarque en Italie (Prêt d’un an, automatiquement renouvelé pour une autre année et option d’achat fixée à 6 millions d’euros à la fin des deux ans). S’il représente encore aujourd’hui une promesse, le fait est qu’à 25 ans, Montoya n’a joué que 3 saisons en première division espagnole avec le Barca pour 67 matchs, alors qu’il n’a souffert que d’une rupture de la clavicule pendant la saison 2010/2011 (qui l’a éloigné des terrains pour 30 jours). Si ces 67 matchs en 3 ans semblent corrects, il faut prendre en compte le fait que le Barca a toujours joué sur de nombreux tableaux ; Montoya n’a ainsi jamais dépassé les 15 matchs par saison en championnat et a été barré dans le club de son enfance par Dani Alves et Adriano. Il déclarera lors de sa présentation en conférence de presse « vouloir redevenir un footballeur » et avoir faim de titres en arrivant dans une nouvelle équipe après être resté 15 ans à Barcelone.

Mais à l’heure actuelle, Montoya n’est pas encore un membre important de l’effectif de l’Inter. Profitant de la blessure de Santon et de la suspension de D’Ambrosio, il a pu grappiller ses premières minutes en championnat et profiter du turn-over pour continuer à jouer en Coupe d’Italie trois jours plus tard. Après ces 180 minutes, tous les tifosi interistes ont pu constater que l’Espagnol est plein de volonté et que, sans faire de conclusions hâtives, son profil offre quelques perspectives en plus. En effet, les concepts de la Masia se lisent dans son jeu : toujours aller vers l’avant, qualités techniques et jeu rapide en peu de touches de balle. Sur le match contre l’Udinese, Montoya a créé 2 passes clefs, plus que n’importe quel joueur interiste et a réalisé 3 interceptions, autre meilleure statistique du côté Inter. S’il est vrai qu’il ne faut pas aller trop vite en besogne, son potentiel défensif en attestera, et qu’il y a toujours la possibilité qu’il retourne à Barcelone en janvier, Montoya a maintenant joué et a le choix de rester pour prouver qu’il peut faire vraiment partie de l’équipe comme l’a déclaré Mancini en conférence de presse après le match face à Cagliari.

Fabio Pendolino

Rédacteur



Lire aussi

Auguri Diego !

Cher Diego, Joyeux 60e anniversaire ! 1984. Qu’il semble loin le temps où, banni d’Espagne, […]