Les meilleurs joueurs de l’Inter : 10ème

Par Pierrick Dujardin publié le 14 Juin 2017

Fondé en 1908, l’Inter n’aurait pu devenir un grand club sans l’amour et la fidélité de ses joueurs pour le maillot nerazzurro. Alors que l’AS Roma, le Milan AC et la Juventus ont eu leur Totti, Maldini et Del Piero, l’Inter peut également se targuer d’avoir eu dans ses rangs un Italien prêt à tout pour son club de coeur: ce joueur n’est autre que Giuseppe Bergomi. Le natif de Milan aura passé toute sa carrière dans le club pour lequel il éprouve encore une véritable passion. Avec 756 matchs en 19 ans de carrière, Bergomi était tout simplement le joueur le plus capé de l’histoire de l’Inter; et ce jusqu’au 20 septembre 2011, jour où le légendaire Javier Zanetti joua son 757ème match pour le club milanais. Dès ses débuts en 1980, Bergomi va s’imposer comme le leader de la défense interiste. Aussi décisif en club qu’avec la Nazionale, le mythique numéro 2 du club lombard fit partie de ces joueurs dont l’apport fut décisif pour permettre à l’Inter de renouer avec son glorieux passé. Toujours aussi populaire chez les tifosi, ce défenseur rugueux mais néanmoins élégant incarnait l’exemple même du joueur italien attaché à ses couleurs.

La classe à l’italienne

L’Italie est depuis toujours réputée pour la qualité de ses défenseurs ; ces derniers étant considérés comme des combattants, des durs mais aussi des bourreaux de travail. Bien évidemment, Bergomi n’échappe pas à la règle : capable de jouer en défense centrale ou sur le côté droit, l’Italien était réputé pour sa hargne à toute épreuve. Après seulement 30 matchs de Serie A, le gamin de 18 ans sera convoqué par la sélection italienne et remportera la Coupe du Monde en 1982. Véritable leader de son club, élément important de la Nazionale, les plus anciens nerazzurri doivent forcément se souvenir des performances de « Lo Zio » ; prestations remarquables sur le plan défensif et parfois même sur le plan offensif à l’image de sa fantastique reprise de volée face à l’AS Roma lors de la saison 1987/1988. Malgré l’arrivée d’Arrigo Sacchi sur le banc de la sélection italienne en 1991, synonyme pour Bergomi d’une absence de 7 ans avec la Squadra Azzura, ce dernier n’aura vraisemblablement jamais perdu de sa superbe. Enchainant les saisons en tant que titulaire avec le club lombard, Bergomi va devenir un véritable emblème du Calcio.

Un homme clé du renouveau de l’Inter

Défenseur de l’Inter de 1980 à 1999, Giuseppe Bergomi fut l’un des joueurs permettant au club lombard de relever la tête après l’interminable période de creux des années 70. Homme fort du club malgré ses débuts à 17 ans, ce joueur précoce aura été décisif dans le retour au premier plan des Nerazzurri : après une Coppa prometteuse mais insuffisante remportée en 1982, l’Inter des Bergomi, alors capitaine de son équipe, Mattaus et Klinsmann va finalement remporter le fameux Scudetto de 1989, devant les prodigieux Milan AC et Napoli. Pourtant, les années Bergomi seront surtout marquées par les sacres européens des années 90 ; soit 3 victoires en Coupe de l’UEFA en 1991, 1994 et 1998. Si de nombreux joueurs plus talentueux les uns que les autres ont participé à cet exploit, Bergomi était le leader, celui dont le talent et la grinta furent déterminant pour une Inter assoiffée de trophées. À l’âge de 35 ans, Bergomi mis fin à son histoire d’amour avec l’Inter, club pour lequel il n’aura jamais cessé de s’investir. Joueur mythique, Bergomi fait partie de l’histoire du club nerazzurro. C’est pourquoi il est notre 10ème meilleur joueur de l’Inter depuis 1990.

Statistiques avec l’Inter:

Matchs: 756

Buts: 28

Scudetto: 1

Coppa: 1

Supercoppa: 1

Coupes de l’UEFA: 3

 

 

 

 

 

Pierrick Dujardin



Lire aussi