L’Italie et l’Euro 1968 : première et dernière

Par Valentin Pauluzzi publié le 08 Mai 2016

italie-68

Pour la première fois une phase de poule est mise en place en guise de qualifications, l’Euro acquiert une dimension européenne et devient « Championnat d’Europe des Nations ». L’Italie tombe dans le groupe 6 avec la Roumanie, la Suisse et Chypre, ce sera une promenade de santé pour la Nazionale, la Roumanie – peut-être l’adversaire plus coriace – est battue d’entrée de jeu à Naples, ensuite une double confrontation victorieuse face à Chypre, enfin seule la Suisse arrachera un nul à Berne.

ÉLIMINATOIRES

26.11.1966 (Naples) Italie-Roumanie 3-1 (Mazzola A. x2, De Paoli / Dobrin)

22.03.1967 (Nicosie) Chypre-Italie 0-2 (Domenghini, Facchetti)

25.06.1967 (Bucarest) Roumanie-Italie 0-1 (Bertini)

01.11.1967 (Cosenza) Italie-Chypre 5-0 (Mazzola A. x2, Riva x3)

18.11.1967 (Berne) Suisse-Italie 2-2 (Riva x2 / Quentin, Künzli)

23.12.1967 (Cagliari) Italie-Suisse 4-0 (Mazzola A., Riva, Domenghini x2)

Groupe 6

Ferruccio Valcareggi, un temps assisté de Helenio Herrera qui donnait un coup de main tout en entraînant la Grande Inter (et sous ce binôme, on verra jusqu’à huit intéristes lors des formations de départ de la Nazionale), amène donc l’Italie au 2nd tour des qualifications qui consiste à un quart de finale. Début avril, la voilà donc opposée à la Bulgarie qui a ni plus ni moins devancé le Portugal d’Eusebio lors de la phase de poule. Un match piège, en effet à Sofia, l’Italie d’abord menée, revient au score grâce à un c.s.c bulgare, mais ces derniers marquent par deux fois, seul Pierino Prati pense à marquer le but de l’espoir en fin de match d’une tête plongeante à deux centimètres du sol. Au retour, les choses rentreront dans l’ordre grâce à une victoire 2-0 (et les débuts de Dino Zoff avec la maillot azzurro). L’Italie se qualifie donc pour la phase finale qu’elle organise.

Quarts de finale

06.04.1968 (Sofia) Bulgarie-Italie 3-2 (Kotkov, Dermendjiev, Yetchev / Penev (csc), Prati

20.04.1968 (Naples) Italie-Bulgarie 2-0 (Prati, Domenghini)

PHASE FINALE

Qualifiés dans le dernier carré, les Azzurri rencontrent l’URSS, une revanche de l’édition précédente (les Soviétiques sortirent les italiens en Quarts). La demi-finale se déroule à Naples, et aucune des deux équipes ne réussit à inscrire un but ni même après les prolongations (la compétition de Rivera s’arrête ici sur blessure), seulement à l’époque, la séance de tirs au but finale n’existe pas. Le règlement stipule que tout doit se jouer à pile ou face et le sort sourit à l’Italie qui remporte donc ce « toast » et se qualifie pour la finale de Rome. L’adversaire est la Yougoslavie qui a éliminé de son côté les champions du monde anglais. C’est elle qui ouvre le score par Djazic, on se dirige vers une défaite italienne (les Yougoslaves loupent plusieurs fois l’occasion de doubler la mise) mais à dix minutes du coup de sifflet final, l’interiste Domenghini égalise sur coup-franc. Les prolongations n’y changent rien, le match doit cette fois-ci être rejoué deux jours plus tard, un sursis donc pour une Nazionale débordée par les fins techniciens de l’est.

Valcareggi opère quelques changements dans sa formation, devant Riva remplace Prati blessé et Mazzola fait son retour dans le onze titulaire. Cinq joueurs au total sont changés, tandis que les Yougoslaves présentent le même onze titulaire, ils s’en mordront les doigts. En 30 minutes, le match est plié, d’abord Gigi Riva ouvre le score dès la 12ème minute, puis l’attaquant de Varese Anastasi (qui fait ses débuts en sélection lors de la première finale deux jours plus tôt) double la mise dans un stade Olimpico en liesse. 2-0 ce sera le score finale, cette fois l’Italie mérite sa victoire, Giacinto Facchetti soulève le trophée en tant que capitaine, l’Italie est championne d’Europe pour la première et dernière fois de son histoire.

Demi-finale

05.06.1968 (Naples) Italie-URSS 0-0

Finale

08.06.1968 (Rome) Italie-Yougoslavie 1-1 (Djazic / Domenghini)

10.06.1968 (Rome) Italie-Yougoslavie 2-0 (Riva, Anastasi)

Les 22 convoqués de Valcareggi

1 Albertosi · 2 Anastasi · 3 Anquilletti · 4 Bercellino · 5 Burgnich · 6 Bulgarelli · 7 Càstano · 8 De Sisti · 9 Domenghini · 10 Facchetti · 11 Ferrini · 12 Guarneri · 13 Juliano · 14 Lodetti · 15 A. Mazzola · 16 Prati · 17 Riva · 18 Rivera · 19 Rosato · 20 Salvadore · 21 L. Vieri · 22 Zoff

Valentin Pauluzzi

Papa



Lire aussi