L’Italie et l’Euro 1964 : grands débuts, petits résultats

Par Valentin Pauluzzi publié le 02 Mai 2016
Crédits

italie-64

Cette fois c’est la bonne. Après un épisode 1960 manqué, la Nazionale participe pour la première fois aux éliminatoires. À l’époque cela se résumait à des match aller/retour successifs jusqu’à ce qu’on connaisse le dernier carré qui s’affrontait dans un pays déterminé. Lors du premier tour l’Italie écope de la Turquie, alors un des bonnets d’âne de la zone Europe. Ce fut un entraînement pour les Azzurri d’Edmondo Fabbri : 7-0 sur l’ensemble des deux matchs (6-0 ; 1-0) et quadruplé à l’aller pour Orlando qui marque là les seuls buts de sa carrière azzurra. Au tour suivant (8èmes de finale), manque de chance, le tirage au sort désigne comme adversaire le champion d’Europe en titre soviétique. À l’automne 63 se dispute donc l’affrontement en match aller/retour, à l’aller à Moscou, l’URSS s’impose sèchement 2-0 avec une Italie en infériorité numérique suite à l’expulsion du bolognais Pascutti, auteur d’un vilain geste (uppercut). Au retour à Rome, l’Italie est capable seulement d’arracher un nul 1-1 grâce à une réalisation de Gianni Rivera à la 89ème minute (Mazzola loupe un penalty à l’heure de jeu). Élimination donc face à l’URSS qui finira vice-championne d’Europe.

ÉLIMINATOIRES

Tour préliminaire

02.12.1962 (Bologne) Italie-Turquie 6-0 (Orlando x4, Rivera x2)

27.03.1963 (Istanbul) Turquie-Italie 0-1 (Sormani)

Huitièmes

13.10.1963 (Moscou) URSS-Italie 2-0 (Ponedelnik, Cislenko)

10.11.1963 (Rome) Italie-URSS 1-1 (Rivera / Gusarov)

ET LE VAINQUEUR EST…L’ESPAGNE

C’est l’Espagne de Luisito Suarez qui remporte la compétition, ce sera pendant longtemps le seul trophée remportée par la sélection ibérique. La phase finale se disputant par ailleurs en Espagne, c’est l’URSS qui est battue en finale sur le score de 2-1 alors que le Danemark et la Hongrie complétaient le dernier carré.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Pioli s’explique sur le tournant du match entre la Lazio et le Milan

« La Juventus ne devrait pas participer à la Coupe du Monde des Clubs », Aurelio De Laurentiis

« Nous sommes prêts pour tout », Daniele De Rossi

Stefano Pioli donne des nouvelles de Fikayo Tomori

Courtisé en Angleterre, Simone Inzaghi répond

Avatar

Valentin Pauluzzi

Papa



Derniers articles