Les notes de l’AS Roma face à la Juventus

Par Théo Rizzo publié le 14 Mai 2018

Alisson 6 : Spectateur tout au long de la rencontre, il n’aura eu aucune parade à réaliser.

Florenzi 6 : Combine beaucoup avec Pellegrini et Under, en première mi-temps et offre des situations intéressantes à ses coéquipiers. Se contente de défendre en seconde période.

Fazio 6,5 : Impérial durant toute la rencontre, il a dirigé la défense en tant que patron, en dégoûtant Higuain. Une grande prestation.

Juan Jesus 6,5 : Martyrise ses opposants directs en mettant des taquets quand il faut et en livrant une copie très propre.

Kolarov 6,5 : Fidèle à sa saison, le serbe a beaucoup couru et a proposé de nombreuses solutions. Ses délicieuses passes méritaient une meilleure utilisation de la part de ses coéquipiers.

De Rossi 6 : Souvent imprécis dans la transmission du ballon, le capitaine romain a été auteur de belles intervention défensives.

Pellegrini 6 : Très en vue en première période où il récupère un nombre incalculable de ballons, il s’éteint lors du second acte. Remplacé par Gonalons.

Nainggolan 5,5 : À l’image de Pellegrini, il exerce une énorme pression sur les milieux des hommes d’Allegri. Auteur de belles interventions, le belge met trop d’impact dans ses tacles et se voit forcer à rentrer à la douche avant ses coéquipiers.

El Shaarawy 5,5 : Le moins en vue des joueurs romains en première mi-temps, il n’a pas su tirer son épingle du jeu durant l’intégralité de la rencontre. Remplacé par Strootman.

Under 6,5 : Vif et technique, il est le détenteur de son équipe et s’affirme de plus en plus de part ses qualités. Alex Sandro et Barzagli en ont fait les frais. Remplacé par Schick.

Dzeko 6 : Très important dans le domaine aérien, le bosnien a démontré beaucoup d’envie. Malheureusement, il n’a pas trouvé la solution et le chemin des filets.


Gonalons : Non noté.

Schick : Non noté.

Strootman : Non noté.

Di Francesco 6 : Son système et son pressing haut a mis en difficulté le collectif de la Juve et a prouvé que ses joueurs étaient capables de mettre à mal n’importe quelle équipe. C’est avec lui que l’AS Roma devra repartir.

Théo Rizzo

Rédacteur



Lire aussi