Les notes de la Lazio face à l’Inter

Par Matteo Rovina publié le 21 Mai 2018
Crédits

Strakosha 5 : Il a très peu de travail pendant l’ensemble de la partie avec seulement quelques frappes inoffensives. Il est impuissant sur les trois buts de l’Inter mais c’est peut être ce dont aurait eu besoin la Lazio ce soir, un gardien capable de réaliser l’impossible pour sauver les siens.  

Radu 6 : Beaucoup d’engagement dans les duels,  il est le meilleur des trois centraux ce soir même s’il est très passif sur l’ouverture du score de d’Ambrosio. Il sort complètement carbonisé juste avant l’égalisation. Remplacé par Bastos

De Vrij 5 : Fallait-il aligner le futur nerazzurro ce soir ? En tout cas c’est une soirée cauchemardesque pour le hollandais, Assez bon tout le match, il découpe Icardi à la 78′ et offre un penalty qui sonnera la révolte de l’Inter. C’était le pire scénario possible pour lui qui a très certainement été victime de l’énorme pression qui était sur ses épaules. Il sort en pleurs avant la fin du match. Remplacé par Nani

Luis Felipe 5 : Il est beaucoup mis en difficulté par Perisic sur son coté droit et rate l’immanquable à quelques mètres du but en début de match.

Marusic 6 : Très actif sur son couloir droit ou il se donne beaucoup aussi bien défensivement qu’ offensivement, il est a l’origine du premier but (très) chanceux de la Lazio.

Murgia 5 : Le jeune italien qui n’a joué que des bouts de matchs cette saison avait la lourde tache de remplacer Parolo ce soir. Match en demi-teinte pour lui, il manque clairement d’assurance et d’expérience pour réussir à apporter un véritable plus dans le jeu romain.

Lucas Leiva 6 : Encore un bon match du regista brésilien qui verrouille bien l’entre jeu tout en assurant la relance, on sent quand même la fatigue accumulée du reste de la saison en fin de match où il s’efface peu à peu

Milinkovic-Savic 7 : Une très très grosse prestation du serbe ce soir, la énième de la saison, il éclabousse le match de son talent et de sa technique entre dribbles dans les petits espaces et contrôles extraordinaires. On peut aussi rajouter sa présence dans les duels aériens qu’il gagne absolument tous, ses nombreuses récupérations et son coup franc à la Pirlo sur l’équerre. En bref : on a à faire à un énorme crack qui a encore porté son équipe ce soir.

Lulic 4,5 : Il est dépassé tout le match par Cancelo dans son couloir gauche, sa passe décisive pour Felipe Anderson est magnifique mais son carton rouge va complètement à l’encontre de son rôle de capitaine. Là ou il aurait du calmer ses troupes après le but encaissé, il cède a la frustration avec cette faute totalement inutile qui lui vaut un deuxième jaune et condamne son équipe. Capitaine de la déroute.

Felipe Anderson 7 : Meilleur atout offensif côté Lazio, il percute beaucoup avec sa vitesse et sa technique comme sur son but ou il fait un sprint de 80 mètres avant de tromper Handanovic avec beaucoup de lucidité.

Immobile 5,5 : Il revient de blessure et ça se sent, il manque de précision et d’impact mais a quand même quelques éclairs de génies comme sur le but de Felipe Anderson et son appel qui embarque toutes la défense adverse pour ouvrir le chemin à son coéquipier. Remplacé par Lukaku.

———

Lukaku  : Non noté

Nani : Non noté

Bastos : Non noté

Inzaghi 5,5 : Un match à l’image de la saison laziale tout simplement. Du bon voir du très bon en première période, la Lazio sait faire le dos rond puis frappe en contre, personne n’imagine l’Inter revenir et puis.. c’est le craquage. Comme en Europa League les romains se sabotent en quelques minutes dans un mélange de frustration et d’agressivité inutile à l’image de son capitaine. Inzaghi paye une nouvelle fois très cher le manque de mental de son équipe qu’il ne parvient décidément pas à corriger. Faire sortir Immobile à un quart d’heure de la fin pour un défenseur contraint son équipe à se replier derrière sans pouvoir trouver un appui offensif lors des rares sorties de balle, et malheureusement ils ne tiennent pas longtemps et encaissent deux buts sur coup de pied arrêtés. Cruel mais la défaite est arrivée dans les têtes romaines dès le penalty d’Icardi.




🔥 Les sujets chauds du jour :

« J’ai hâte d’affronter l’Italie », Alvaro Morata

« Nous devons être au même niveau que l’Espagne », Giacomo Raspadori

« Scamacca peut être l’avant-centre dont l’Italie a besoin », Cesare Prandelli

Frattesi nomme deux légendes italiennes comme étant des modèles

Jorginho révèle deux choses dont l’Italie a besoin pour battre l’Espagne

Avatar

Matteo Rovina

Rédacteur



Derniers articles