Les drones atterrissent dans le Calcio

Par Giuliano Depasquale publié le 20 Juil 2015

drne

Initialement utilisés par les Américains sur les champs de bataille, voici quelques années que les drones ont été popularisés de par leur usage civil quotidien. Evidemment, vu les multiples usages que l’on peut faire de ces quadricoptères, il n’a pas fallu très longtemps avant qu’ils n’atterrissent dans le domaine du sport. C’est l’équipe de football américain de l’Université de Californie à Los Angeles qui a été la première à utiliser cette technologie afin de filmer les entraînements. Dans le football, c’est tout d’abord sous les sifflets et les cris de colère qu’elle est apparue. En effet, lors du match de qualification pour le prochain Euro entre la Serbie et l’Albanie, en octobre 2014, une de ces machines a survolé le terrain avec une carte de la « grande Albanie », symbole nationaliste. Cela a entrainé une émeute générale et l’arbitre a été contraint de mettre prématurément un terme à la rencontre, alors qu’on approchait seulement de la fin de la première mi-temps.

Bien vu Sarri !

En Italie, le drone a été apporté par Sarri la saison passée, alors qu’il entraînait encore Empoli. Le coach supervisait ses séances indépendamment de l’appareil et récupérait par la suite les images capturées pour analyser le positionnement de ses joueurs. On peut dire que sa méthode a plutôt bien fonctionné puisque le club, alors à peine promu en Serie A, a terminé à une bonne 15e place. Cela n’a donc surpris personne quand le mister a sorti l’engin en question de sa valise, lors de son arrivée à Naples. Néanmoins, il semble qu’il ait subi quelques secousses pendant le voyage, si bien que le drone n’a pas tenu une seule journée du programme de préparation à Dimaro. Heureusement, le jouet de Sarri a été directement réparé pour reprendre au plus vite le travail sur le changement tactique des Partenopei, qui testent actuellement des formations en 4-3-3 et en 4-3-1-2.

La « drone attitude« 

Apparemment interpellé par cette technique novatrice, Mancini a aussi adopté la « drone attitude » cet été. Après les entraînements, c’est à Adriano Bacconi, nouveau tacticien nerazzurro et ancien consultant à La Domenica Sportiva, qu’est attribuée la tâche d’observer les images filmées. Le Mancio voulant préparer un 4-3-3 pour la reprise du championnat, les joueurs seraient en train de travailler sur leur placement, aussi bien défensif qu’offensif. Il faut dire qu’au vu du dernier bilan sportif du club, investir dans un drone et engager un tacticien est la moindre des choses…

Giuliano Depasquale

Rédacteur



Lire aussi