Le cas Jovetic à l’étude

Par Cesco publié le 11 Avr 2016
Crédits

Jovetic

Alors sur le dossier Mohammed Salah, l’Inter avait vite changé son fusil d’épaule en partant à la course pour Jovetic. Le Monténégrin devait être l’alternative à l’Egyptien, qui a finalement atterri à l’AS Roma. Le début de saison donne raison à Thohir et Mancini, qui ont fait ce qu’il fallait pour le ramener à Milan en prêt de 18 mois avec option d’achat.

Décisif d’entrée de jeu

L’ancien de City fait oublier l’absence de Mauro Icardi et s’épanouit dès ses premières minutes dans les schémas mis en place par son entraineur. Maurito, blessé lors des premières minutes face à l’Atalanta, c’est le Monténégrin qui prend le relais. Après 2 matchs, il apporte 6 points à l’Inter. Buteur décisif face aux Bergamasques dans la dernière minute, il s’offre un doublé contre Carpi et se fait adopter par les tifosi.

Le but salvateur de Jovetic lors de la 1ère journée de Serie A 

S’ensuit alors une période d’adaptation assez fluide puisque l’ancien joueur de la Fiorentina pose assez facilement sa patte sur le jeu de l’Inter, prenant au passage le numéro 10 de Kovacic, parti au Real. Avec le rôle de playmaker, il est celui qui créé au sein du club nerazzurro. Souvent en vue avec des gestes de classe et une technique balle au pied bien supérieure à la moyenne, il est souvent la clef des actions de l’Inter en faisant parler sa vista, comme lorsqu’il réalise cette superbe feinte face au Chievo qui permet à Kondogbia de transmettre l’assist pour Icardi.

La feinte de corps de Jovetic face au Chievo lors de la 4ème journée de Serie A

https://www.youtube.com/watch?v=ND2_XaGgT1s

Mise à l’écart volontaire …

Par la suite, Jovetic va connaitre une grande période de disette. Plus de but pour lui jusqu’à la 12ème journée et ce petit piqué tout en finesse glissé à l’Udinese lors de la large victoire des siens. Là encore il réalise un grand match et curieusement, c’est une des dernières fois où il sera titulaire. Alors que certains évoquent des désaccords entre l’entraineur de Jesi et le numéro 10 interiste (notamment lors de la défaite contre la Lazio en décembre dernier), Mancini décide de le mettre sur le banc, lui préférant tantôt Palacio, tantôt Ljajic, tantôt Biabiany. Ainsi, il ne joue plus que 8 matchs de Serie A sur les 19 suivants. Lors de cette période, l’Inter a plus de mal et cale sévèrement, notamment dans la création offensive et ce n’est pas une coïncidence.

Jovetic sera titulaire contre l’Atalanta lors de la 20ème journée, puis contre le Milan AC lors de la lourde défaite de l’Inter 3-0. Deux mauvais matchs pour lui comme pour son équipe, qui iront dans le sens de Mancini, Jovetic ne trouve plus sa place dans le onze de l’Inter, que ce soit derrière l’attaquant, en pointe où en électron libre sur le côté gauche. Du 31 janvier au 9 avril, on ne le verra que 2 minutes sur la pelouse face à la Sampdoria. Alors mise à l’écart ? Ou soucis physique ?

… Ou gestion d’un physique fragile ?

C’est bien connu chez l’ancien Citizen, il passe plus de temps à l’infirmerie que sur le terrain. C’est pour cela qu’à l’Inter, tout un staff médical est à ses côtés pour lui préparer des programmes spécifiques et suivre sa forme physique de près. Cela n’empêche pas les pépins, puisque le Monténégrin connait en 2016 quelques soucis qui l’empêchent de revenir. Depuis son arrivée en terre milanaise, il a raté 51 jours (entrainements + matchs) pour cause de blessures. On note cependant qu’une meilleure gestion de sa forme est réalisée et qu’il se retrouve moins souvent sur la civière.

Ci dessous, la liste des blessures de Jovetic dans sa carrière.

Blessures Jovetic

Revenu de blessure au début du mois, Mancini décide de lui accorder une seconde chance. La contre performance de son équipe face au Torino la semaine passée a poussé l’Italien à faire des changements dans son onze et si Perisic est intouchable à gauche, le 4-4-2 permet de le voir associé à Icardi en attaque. Face à Frosinone, et ce, malgré les difficultés de son équipe à produire du jeu contre la pire défense de Serie A, il est élu homme du match et est dans tous les bons coups. Impliqué également dans l’action qui mène à l’ouverture du score d’Icardi (son 50ème but à l’Inter en 100 matchs), Jovetic peut une nouvelle fois redonner de sa classe à une équipe qui en manque cruellement. Désormais il lui reste quelques matchs pour prouver à Mancini qu’il est bien plus utile en numéro 10, qu’en numéro d’urgence et ainsi forcer la décision de Thohir à le racheter définitivement.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Un cador italien sur la piste de Karim Adeyemi

Denzel Dumfries sur le point de renouveler à l’Inter Milan

Niclas Füllkrug dans le viseur du Milan AC

Ciro Immobile et la Lazio, c’est fini

C’est officiel, Mehdi Taremi rejoint l’Inter Milan

Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles