Le Baromètre des Expatriés : bilan de la saison 2016/2017

Par Ken Fernandez publié le 07 Juin 2017

LES TOPS:

Antonio Conte, King of England. Pour sa première expérience en dehors de la Botte, l’ancien sélectionneur de la Nazionale n’a pas perdu de temps pour imposer sa classe et sa tactique au championnat le plus riche du monde. Malgré la défaite en finale de la Cup, le natif de Lecce et son Chelsea ont brillamment remporté la Premier League en s’imposant 30 fois. A 47 ans, le Mister obtient son quatrième titre de champion d’affilé en club… Chapeau !
Stats : 47 matchs, 37 victoires, 3 nuls, 7 défaites, 109 buts marqués, 44 buts encaissés

Mario Balotelli est encore un joueur de foot, et un bon. Après des passages ratés à Milan et à Liverpool, le fantasque attaquant natif de Palerme a rejoint Nice pour redorer son blason. Une réussite. Sérieux et investi, Super Mario a battu son record personnel de buts en championnat :15 réalisations en 20 titularisations. A 26 ans et en fin de contrat à Nice, “Balo” va devoir faire un choix de club crucial pour l’avenir de sa carrière. En espérant qu’il ne se trompe pas.
Stats : 28 matchs joués (2 106 minutes), 17 buts, 1 passe décisive

Qui aurait pu croire en début de saison que Massimo Carrera se trouve dans ce classement, aux côtés de celui dont il a été adjoint pendant quatre saisons, Antonio Conte ? Personne. Pas même celui qui s’est retrouvé entraîneur du Spartak Moscou presque par hasard. Bien en a pris au club le plus titré de Russie. Grâce à son coach novice, le club moscovite a retrouvé le trône seize ans plus tard. Le duel avec le nouvel entraîneur du Zénith Saint-Pétersbourg Roberto Mancini s’annonce déjà passionnant. La Dolce Russia ?
Stats : 28 matchs, 20 victoires, 2 nuls, 6 défaites, 40 buts marqués, 27 buts encaissés

Mais aussi…

Carlo Ancelotti a réussi ses débuts avec le Bayern Munich en soulevant sa première Bundesliga. En France, Andrea Raggi a pris part à la magnifique saison de l’AS Monaco, championne de France. Matteo Darmian, lui est champion d’Europe avec Manchester United. L’arrière latéral a su lutter et gagner sa place en fin de saison. Cette saison, plusieurs expatriés ont découvert un nouveau championnat et réalisé une première saison plutôt satisfaisante. De Manolo Gabbiadini à Southampton, Simone Zaza à Valencia, Nicola Sansone et Roberto Soriano à Villareal ou encore Franco Vazquez au FC Séville, tous devront confirmer la saison prochaine leur bonne acclimatation. Thiago Motta, pour sa part, devrait prolonger son bail parisien d’une année. Une bonne nouvelle pour le vice-champion de France et Marco Verratti…

LES FLOPS :

Marco Verratti, justement, n’a pas réalisé une mauvaise saison, loin de là. A 24 ans, il reste le leader technique du PSG et un des joueurs les plus talentueux à son poste. Raison de plus pour se montrer sévère. Cette saison, le natif de Pescara a essuyé de nombreuses critiques : un leadership limité, une hygiène de vie douteuse et des blessures à répétitions… Marco tarde à confirmer les attentes placées en lui. Sa prestation à Barcelone en huitième de la Champions League en est l’illustration. En Nazionale aussi, Marco va devoir passer un cap et devenir le patron de Ventura. On y croit… Ah il s’est blessé.
Stats : 43 matchs joués (3 265 minutes), 3 buts, 8 passes décisives

Une saison à vite oublier. Prêté à Séville en fin de mercato, Salvatore Sirigu ne joue pas en Andalousie. Bien décidé à goûter à nouveau au plaisir du terrain, le gardien de 30 ans rejoint alors la lanterne rouge, Osasuna, en janvier. La suite ? Une défense passoire, une moyenne de trois buts encaissés par match et une descente inévitable en Liga 2… L’international aux 17 sélections, va devoir trancher cet été pour se relancer. Et pourquoi pas un retour en Serie A ?
Stats : 21 matchs joués (1 889 minutes), 55 buts encaissés

Le football est un sport cruel. Les deux dernières saisons de Claudio Ranieri en sont un terrible exemple. Auteur d’un des plus gros exploits du football moderne en remportant la Premier League avec Leicester, le meilleur entraîneur de 2016 selon la FIFA s’est fait limoger sans éclat quelques mois plus tard. La fin d’un conte de fée. Lâché par une partie de son vestiaire, à la limite de la zone de relégation, Claudio n’a pas eu le choix. Son départ à la fin de l’hiver a relancé les Foxes. De son côté, l’ancien entraîneur de l’AS Roma attend un nouveau challenge. Une chose est certaine, il se relèvera.
Stats : 38 matchs, 11 victoires, 8 nuls, 19 défaites, 42 buts marqués, 62 buts encaissés

Mais aussi…

Comme Ranieri, d’autres coachs transalpins ont vécu des saisons délicates. L’expérience de Cesare Prandelli à Valencia a tourné court, comme celle d’Andrea Stramaccioni au Panathinaïkos. L’ancien coach du Napoli, Walter Mazzarri a lui été limogé en fin de saison de Watford. Son attaquant, Stefano Okaka et Fabio Borini à Sunderland ont également traversé une saison difficile. Pour les autres expatriés en difficulté, les blessures ont souvent été handicapantes. La malédiction Giuseppe Rossi continue. Il s’est une fois encore gravement blessé au Celta Vigo. A West Ham, Angelo Ogbonna a terminé sa saison en janvier, tandis qu’à l’Atletico Madrid, Alessio Cerci a connu une saison presque blanche. Pari manqué pour le défenseur de l’Inter, Andrea Ranocchia, qui n’a pu éviter la relégation d’Hull City.

Ken Fernandez

Rédacteur



Lire aussi