L’AS Roma en manque d’oxygène

Par Herman Ahouande publié le 09 Déc 2015
Crédits

as-roma

On se rappelle encore des déclarations de Fabio Capello qui citait la Louve parmi les favoris au Scudetto en début de saison. Même si Rudi Garcia ne l’avoue pas, les investissements effectués l’été dernier le laissent penser. Mais on s’en est bien rendu compte, l’équipe est assez peu équilibrée, avec la défense comme talon d’Achille. Pour preuve, les giallorossi ont encaissé 18 buts en 15 matches, deux fois plus que l’Inter. La Ligue des Champions porte ce total à 34 buts concédés en 20 matches (pire défense de la compétition avec 16 buts encaissés en 5 rencontres). Entre problèmes tactiques et manque de concentration, la défense romaine a beaucoup de mal à gérer ses fins de match. La moitié des buts concédés en Serie A est survenue dans le dernier quart d’heure de ses rencontres, lui coûtant littéralement 5 points au classement. L’arrière-garde giallorossa n’offre clairement pas de garantie à Garcia. Côté forme, ce n’est pas la joie non plus.

Une infirmerie bien remplie

Depuis la blessure de Mohamed Salah en passant par la trêve internationale qui a aussi laissé des traces (disqualification de la Bosnie-Herzégovine pour l’Euro 2016, blessure de Gervinho) le mois de novembre n’aura pas été simple à vivre à Trigoria. L’infirmerie a accueilli certains cadres de l’équipe comme Totti, Gervinho et Salah. Si la légende de la Roma n’est plus titulaire, les performances des deux derniers ont été impressionnantes avant leur blessure. Sans eux justement, l’équipe est cruellement en manque de réussite. Le bilan en championnat est d’une défaite à domicile et de deux matchs nuls, auquel il faut ajouter la déculottée au Camp Nou. Les changements répétés, dus aux indisponibilités, dans le onze entrant n’ont pas non plus aidé l’équipe qui avait trouvé une stabilité et une grande puissance offensive.

Garci-out ?

Rudi Garcia a prévenu qu’il ne démissionnerait pas malgré la situation. La direction du club n’a pas non plus notifié de préavis à son entraineur mais le technicien français le sait, les voyants sont passés oranges et peuvent à tout moment passer au rouge. Le tournant peut être vraisemblablement le match contre le BATE Borisov de ce mercredi. Une défaite de la Roma signifierait la disqualification de la Ligue de Champions, voire de toute compétition européenne. James Pallotta, indigné par la claque reçue contre le Barça, pourrait alors réagir ; lui qui sera dans les tribunes de l’Olimpico. Auréolé de son titre de champion de Biélorussie, le BATE est conscient de l’enjeu de ce match qui décidera du sort des trois candidats à la qualification. C’est donc avec le moral dopé par sa fin de championnat en apothéose que Yermakovic et son équipe sont arrivés à Rome, beaucoup plus tôt en vue de mieux préparer la rencontre. Un défi de taille pour Garcia qui jouera probablement le match de sa survie mais qui pourra compter sur le retour de son ailier Mohamed Salah. Sera t-il suffisant pour soigner les maux de son équipe et la place de son entraineur ? Début de réponse ce soir.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Beppe Bergomi révèle la clé du succès de l’Inter Milan cette saison

« Je suis émotionnellement attaché à la Juventus », Massimiliano Allegri

« Heureux d’avoir aidé l’équipe à gagner », Daniele Rugani

« Nous sommes tous heureux », Daniele De Rossi

Le Milan AC en quête d’un nouveau défenseur

Avatar

Herman Ahouande

Rédacteur



Derniers articles