La Sardaigne aura son équipe nationale de football

Par Sébastien Madau publié le 04 Déc 2018

Elle était sujet de discussions sur l’île depuis des années. C’est désormais une réalité: la Sardaigne, région autonome d’Italie, va avoir sa propre équipe nationale. Un projet rendu possible après que la « Federatzione Isport Natzionale Sardu (FINS) a été reconnu par la CONIFA, une confédération distincte de la FIFA composée d’une cinquantaine de nations sans Etat, régions autonomes (dont la Padanie), Etats non-reconnus ou minorités. Le cadre méritait d’être posé tant l’annonce a suscité toute une série de questionnements, et notamment de sa cohabitation avec la Squadra Azzurra italienne. D’autant plus que la Sardaigne -territoire politiquement incorporé à la nation italienne depuis 1861- a vu 7 de ses natifs porter le maillot italien.

Un enjeu sportif… et culturel

Le but n’est donc pas de concurrencer la Nazionale mais les initiateurs de la Fins ne prennent pas les choses à la légère. Les ambitions sont clairement affichées : participer à l’Euro 2019 dans la Haut-Karabagh, territoire disputé entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Pour ce faire, la fédération s’est attaché les services de Bernardo Mereu, figure du football sarde (Serie C et D) actuellement au centre de formation de Cagliari. « Le football peut contribuer à faire connaître notre histoire et notre culture, de peuple sarde » indiquait-il pour expliquer son choix. En effet, outre, le caractère sportif, l’enjeu est plus large. « C’est une manière de voir les Sardes réunis sous un même drapeau » expliquait il y a quelque jours à la télévision Vittorio Sanna, directeur général de la Fins, qui commente les matchs de Cagliari depuis des années à la radio et qui défendait l’idée d’une équipe nationale sarde depuis longtemps. « La Sardaigne possède toute une série de valeurs communes culturelles, économiques et environnementales. Le football en fait aussi partie ».

Quant à savoir si cette Natzionale serait la figure de proue de revendications indépendantistes futures, les instigateurs de la Fins préfèrent considérer la Sardaigne comme une Nation du point de vue culturel et historique. A défaut de politique.

Une sélection en cours d’élaboration

Du coup, quels sont les joueurs susceptibles de figurer dans cette Natzionale? Evidemment tous les joueurs nés sur l’île. La fédération a déjà sondé les effectifs des équipes de Series A, B, C et D. Le but étant, au départ, d’avoir à disposition le choix le plus large possible. Sont également sélectionnables les joueurs nés en dehors de l’île mais dont un parent ou grand-parent est sarde. C’est par exemple le cas de Daniele Dessena, milieu de Cagliari, né à Parme mais de parents sardes. Enfin, les joueurs résidant depuis plus de 8 ans en Sardaigne pourront également figurer dans cette sélection.

Evidemment, pour espérer présenter le meilleur niveau possible, le sélectionneur Bernardo Mereu espère être en mesure de convoquer le plus grand nombre de joueurs de Serie A et B dans le but de ne pas faire de la figuration. Pour l’heure une liste d’une cinquantaine de joueurs a été composée à en croire les dirigeants. Quelques joueurs ont déjà affiché leur disponibilité: Cossu (ex Cagliari – Serie A), Dessena, Sau et Aresti (Cagliari), Mancosu (Lecce, Serie B), Pisano (Olbia, Serie C), Dametto (FeralpiSalò, Serie C), Feola (Bari, Serie D), Burrai (Pordenone, Serie C).
Pour les joueurs sardes les plus en vue -actuellement Salvatore Sirigu, Nicolò Barella- rien n’est encore acté. Les joueurs devront comme les autres recevoir l’autorisation de leur club (Torino, Cagliari en l’occurrence) mais étant actuellement sélectionnés avec la Squadra Azzurra, il n’est pas certain que les instances de la FIGC voient d’un bon oeil ces joueurs alourdir leur calendrier. « Nous ne dérangerons pas les joueurs s’ils sont sélectionnés dans l’équipe italienne ou si les clubs ne veulent pas les libérer » assure Vittorio Sanna.

Pour élargir sa communauté de tifosi, dans l’île mais bien évidemment auprès de l’immense diaspora sarde dans le monde, la FINS vient de lancer une opération d’actionnariat social via crowfunding et a dévoilé son logo -reprenant les Quatre Maures et l’Arbre déraciné d’Arborée. Elle entend enfin ouvrir le débat sur le choix de son hymne. Le maillot officiel devrait lui être prochainement présenté. Il sortira des fabriques de l’équipementier sarde Eye Sport, déjà présent dans le haut niveau à travers la Dinamo Sassari de basket. Le coup d’envoi peut être donné.

Sébastien Madau



Lire aussi