La Juventus dément un retour au sein de l’Association européenne des clubs

Par Antoine Rabito publié le 08 Déc 2023
Crédits Photo by Icon sport

La Juventus insiste sur le fait qu’elle n’est pas intéressée à rejoindre l’Association européenne des clubs malgré l’invitation de Nasser Al-Khelaifi.

La Juventus a quitté l’ECA en 2021 après avoir rejoint la « Super League européenne », un projet qu’elle avait contribué à créer aux côtés des géants de la Liga, le Real Madrid et Barcelone. Leur ancien président, Andrea Agnelli, avait démissionné de ses fonctions de président de l’ECA lors de l’annonce de la Super League et avait été remplacé par Al-Khelaifi du PSG. Cependant, le projet de Super League n’a pas duré longtemps puisque, 48 heures après l’annonce officielle, les cinq clubs de Premier League invités se sont retirés, suivis de l’Atletico Madrid, du Milan AC et de l’Inter. La Juventus a également quitté le groupe l’été dernier, laissant le Real Madrid et Barcelone comme les deux seuls clubs encore formellement impliqués dans la compétition séparatiste. Cependant, la Juventus n’a toujours pas changé d’avis quant à son implication dans l’ECA car elle n’envisage pas de rejoindre l’Association européenne des clubs. « La Juventus FC n’évalue pas la possibilité de rejoindre l’ECA pour le moment », a déclaré le service de presse du club à Reuters dans un courrier électronique.

La brève déclaration de la Juventus fait suite à une invitation informelle du président de l’ECA et du PSG, Al-Khelaifi, qui s’était adressé aux journalistes après une réunion du conseil d’administration de l’ECA à Copenhague jeudi: « S’ils arrêtent ce pour quoi ils essaient de se battre, ce pour quoi je pense est un projet stupide, ils sont toujours les bienvenus. J’ai parlé au propriétaire et, vous savez, il m’a appelé et je pense qu’ils veulent revenir. Ils sont certainement les bienvenus », a déclaré Al-Khelaifi.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Luciano Spalletti révèle la hiérarchie pour les tireurs de pénalty avec l’Italie

« J’ai hâte d’affronter l’Italie », Alvaro Morata

« Nous devons être au même niveau que l’Espagne », Giacomo Raspadori

« Scamacca peut être l’avant-centre dont l’Italie a besoin », Cesare Prandelli

Frattesi nomme deux légendes italiennes comme étant des modèles

Antoine Rabito

Antoine Rabito

Toujours à l'affut des dernières infos du calcio.



Derniers articles