Juventus-Barcelone, entre revanche et histoire !

Par Cesco publié le 17 Mar 2017
Crédits

Le top 8 européen révélé, les tirages aux sorts s’annonçaient délicats pour la Juve. A ce stade de la compétition, il est d’ordre de la coutume de dire qu’il n’y a plus de petites équipes ou encore, que pour gagner, il faut battre n’importe qui. Il n’empêche qu’un frisson d’adrénaline, de crainte et d’orgueil a du parcourir l’échine des supporters juventini au moment de l’annonce du match qui attend les coéquipiers de Dybala pour atteindre le dernier carré. Juventus-Barcelone, avec un match aller à Turin et le retour au Camp Nou, c’est quand même pas rien.

Pas un classique mais presque ?

On ne peut pas considérer cette rencontre comme un classique du football européen comme peut l’être un Juventus-Real (18 matchs). Rencontrer les Catalans, ce n’est arrivé que 7 fois dans l’histoire pour les Bianconeri. Un bilan somme toute contrasté avec 2 victoires, 2 nuls et 3 défaites. La dernière reste douloureuse pour le football italien puisqu’il s’agit de la finale de Champions League 2014/2015 au cours de laquelle la Vieille Dame s’est inclinée 3-1 en fin de match alors qu’elle avait l’occasion de rejoindre l’Inter au palmarès des clubs italiens réussissant le triplé championnat-coupe-coupe d’Europe. Qu’à cela ne tienne, après un épisode loupé l’année passée, les deux équipes se retrouvent en quarts pour une rencontre qui s’annonce explosive.

Les quarts de finale, c’est d’ailleurs là que les deux équipes se rencontrent le plus. Si l’on ajoute les deux rencontres d’avril prochain, ce sera la 6ème rencontre en 9 matchs à ce stade de la compétition. L’histoire récente des deux équipes, si dominatrices en championnats et qui se retrouvent deux ans après attirera forcément les regards, d’autant plus quand on sait que ça fait 13 ans que les deux équipes ne se sont pas rencontrées lors d’un match aller/retour. Tous les regards seront donc au Juventus Stadium afin d’observer les retrouvailles entre Dani Alves et ses anciens coéquipier.

Passer relève t-il tant que ça de l’exploit ?

Sur le coup, remporter le match se révèle être une montagne à gravir. Un exploit compte tenu des performances récentes du Barca en Europe et de sa remontée fantastique face au PSG (6-1) lors du tour précédent. N’en déplaise cependant aux fans du tiki-taka, la Juventus possède aujourd’hui une armada mature et expérimentée dans ce genre de compétition. En Champions League, c’est l’équipe qui a encaissé le moins de buts (2) et qui a réussi le plus de clean-sheets (6). Le match aller sera décisif lui, quand on connait la statistique impressionnante à domicile de la Juventus. 150 matchs disputés toutes compétitions confondues pour seulement … 5 défaites. Si le Camp Nou peut faire peur à certains, le Juventus Stadium devrait impressionner également les Catalans qui ne sont plus aussi conquérants qu’avant. Ils sont d’ailleurs vite redescendus sur terre après le match fou contre Paris avec une défaite 2-1 sur le terrain du Deportivo.

La Juventus le sait bien, une grosse prestation à domicile pourrait être la clef d’une qualification en demi-finale. Si pour beaucoup cela relève du rêve, il n’en reste pas moins que sur le terrain, la performance peut être bien réelle et n’est plus vue comme un exploit. Avec plus d’armes qu’auparavant et une mentalité différente, la Vieille Dame n’est plus un outsider mais un prétendant sérieux. Place au jeu.




🔥 Les sujets chauds du jour :

« Après Italie – Espagne, mes certitudes sur l’équipe nationale ont vacillé », Marco Tardelli

« La Croatie le pire adversaire possible », Capello met en garde l’Italie

« Ce sera un match différent face à la Croatie », Gianluigi Buffon

Bryan Cristante révèle la force de l’Espagne contre l’Italie

Gianluigi Buffon évoque la rencontre entre la Croatie et l’Italie

Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles