La Juventus doit affronter sa réalité face à Tottenham

Par Cesco publié le 07 Mar 2018
Crédits

La Juventus et la Champions League, c’est désormais une vieille histoire de « je t’aime moi non plus ». 2 finales en 3 ans, pas de titres depuis plus de 20 ans, Turin ronge son frein et le club emploie tout ce qui est en son pouvoir pour atteindre l’objectif final. Passer face à Tottenham ? C’est juste une question de survie.

Mémoires de Cardiff

L’année passée, c’était la bonne. La der’ de Buffon presque annoncée, un parcours superbe avec une lecçon infligée à Barcelone et à l’AS Monaco puis la chute lors de la dernière marche face au Real. Puis un coup de tonnerre terrible qui avait fait passer un été bien morose à la Juve. Si la défaite semblait mal passer, le mercato a été fait intélligement pour pallier aux carences tout en renforçant chaque secteur de jeu dans l’ensemble. Animée par l’esprit de revanche, le club champion d’Italie en titre se remet en course, blessé, mais pas abattu. Pour combien de temps cependant ? La phase de poule a été poussive, le huitième aller n’a pas été convaincant non plus. La Juventus semble à un tournant, celui de ne plus pouvoir supporter un énième KO, qui plus est si loin de l’objectif. Wembley, les tifosi (10 000 à faire le déplacement) et les joueurs le savent. L’échec n’est pas permis, n’est plus permis.

La qualité en question

Si beaucoup s’accordent à dire que l’effectif global de la Juventus est le plus étoffé depuis la finale face à Barcelone, il pourrait également être possible de dire, que le onze de départ d’aujourd’hui a moins de talent que celui d’autrefois. Alex Sandro peine à renouveler son niveau de jeu, la charnière Chiellini/Benatia aussi solide soit-elle, souffre d’une qualité de relance insuffisante (et Bonucci manque forcément dans ce domaine), cela s’est vu à l’aller ou face au Barça en poules. Au milieu de terrain, Pirlo/Pogba/Marchisio ne sont plus, ou quasiment plus pour le dernier. Khedira n’est que l’ombre du joueur champion du monde en 2014, Pjanic est sur courant alternatif en Europe et Matuidi, blessé, doit encore faire ses preuves à ce niveau de la compétition avec sa nouvelle équipe. En fin en attaque, le trio Tevez-Morata auquel on peut ajouter Vidal manque. Higuain est bien seul, Dybala peine physiquement et Mandzukic ailier gauche ne suffit plus forcément. A l’heure de faire les comptes, la Juventus n’est pas favorite désormais. Il faudra que ses meilleurs joueurs se transcendent pour faire mentir des pronostics qui jouent désormais en sa défaveur.

La motivation, une source tarissable

Qu’ils soient professionnels ou amateurs, les joueurs de foot sont marqués par les échecs. Comment réagiraient des Buffon, Chiellini, Barzagli et consorts à une nouvelle sortie en Champions League ? La fin de cycle semble toute annoncée en fin de saison qu’elle qu’en soit l’issue, mais une élimination en huitième pourrait tout remettre en question en vue du futur et d’un nouveau (possible) scudetto cette saison. Cette question doit se poser à l’aube d’entamer un match décisif pour l’avenir d’une Juve qui fait tout pour se réformer et évoluer mais qui à un moment pourrait se retrouver en panne de solution dans l’établissement d’un projet qui se heurterait à un obstacle trop haut. Un nouveau coup sur la tête n’est pas permis. Pas maintenant en tout cas.



Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles

Recevez les meilleures Actu du Calcio par email

Calciomio est le seul média 100% foot italien. Renseignez votre email pour recevoir un email quotidien avec les meilleures actualités.