Jour-J : Italie – Espagne

Par Herman Ahouande publié le 27 Juin 2016
Crédits

Euro 2016 - Calciomio

La situation

L’équipe d’Italie a été présentée, avant son entrée en matière, comme l’une des plus faibles de son histoire. Mais ce statut a rapidement évolué à la faveur de ses deux victoires contre la Belgique et la Suède. Des performances qui ont remis au goût du jour un vieux dicton selon lequel, l’Italie brille lorsqu’on l’attend le moins. Le revers contre l’Irlande a été sans importance, la Squadra Azzurra étant déjà qualifiée et assurée de finir à la première place. Le statut de favori de dernière minute dans le dos, c’est maintenant que la Nazionale est attendue. Et le premier gros obstacle parle espagnol.

Pour les Espagnols justement, le chemin a été le même, ou presque. La Roja a assuré sa qualification pour les huitièmes de finale à l’issue de deux premières rencontres. Mais la défaite (2-1) face à la Croatie lui a coûté la première place, ce qui nous offre justement une confrontation aussi palpitante que précoce. L’Espagne, l’un des favoris désignés, doit donc se refaire une santé si elle compte conserver sa couronne. Le choc de ce jour est alors crucial, un duel contre une Italie que les Ibériques ont pris l’habitude de croiser avec plutôt de la réussite. À voir si l’histoire va se répéter une nouvelle fois.

La news effectif

La principale information côté italien est le forfait d’Antonio Candreva. L’homme de la panenka lors des tirs au but de la demie-finale de la Coupe des confédérations en 2013 sera probablement remplacé par Florenzi. Antonio Conte devrait reconduire son équipe type face à la Roja, avec un ballotage entre Darmian et De Sciglio sur le côté gauche.

Italie (3-5-2) : Buffon ; Barzagli – Bonucci – Chiellini ; Florenzi – Parolo – De Rossi – Giaccherini – Darmian/De Sciglio ; Pellè – Eder.

Vicente Del Bosque dispose de l’ensemble de son groupe. Très probablement on verra sur le pré les mêmes onze de départ vus jusqu’ici. Le seul changement envisageable est la titularisation de Koke à la place de Cesc Fabregas.

Espagne (4-3-3) : De Gea ; Juanfran – Pique – Ramos – Alba ; Fabregas/Koke – Busquest – Iniesta ; Silva – Morata – Nolito.

L’arbitre de la rencontre

La direction de cette rencontre est confiée à Cüneyt Çakır. L’arbitre turc de 39 ans compte à son actif une trentaine de matches entre éliminatoires et phases finales Euro/Coupe du monde. Il a déjà officié deux matches dans cet Euro : Portugal – Islande (1-1) et Belgique – Irlande (3-0). Le Stambouliote a distribué deux cartons jaunes au cours de chacune de ses rencontres. Ses assistants seront les turcs Bahattin Duran e Tarik Ongun. Martin Atinkson est le quatrième arbitre de cette rencontre.

Les 5 derniers Italie – Espagne

Les cinq dernières confrontations parlent en faveur de la Roja qui l’a emporté à deux reprises, avec notamment la victoire (4-0) lors de la finale de l’édition 2012. Les trois autres face à face ont accouché de trois nuls, le dernier étant le match amical du 24 mars 2016 (1-1). Les Ibériques dominent aussi leur adversaire du jour sur les buts marqués (7 contre 2).
Les deux équipes vont s’appuyer sur leur collectif. Néanmoins, Alvaro Morata pourrait focaliser les attentions. Auteur de trois buts dans la compétition, l’attaquant espagnol retrouvera ses anciens coéquipiers de la Juventus, notamment la BBC.




🔥 Les sujets chauds du jour :

« L’Espagne méritait de gagner », Luciano Spalletti

David Villa révèle son favori pour Italie – Espagne

« L’Espagne est une équipe très difficile à battre », Fabio Capello

Luka Modric prévient l’Italie avant le dernier match de la phase de groupe

« Il sera spécial de jouer contre l’Italie », Fabian Ruiz

Avatar

Herman Ahouande

Rédacteur



Derniers articles