Jour-J : Italie-Ecosse

Par Paolo Del Vecchio publié le 29 Mai 2016
Crédits

ecosse-italie

La situation

À la veille de cette compétition européenne qui se déroulera en France, l’Équipe d’Italie n’a pas été épargnée par les mésaventures. Antonio Conte a du composer une liste de 30 joueurs avec ceux qu’il avait sous la main, et il faut bien avouer qu’à l’heure actuelle personne ne voit cette formation gagner l’Euro. Ce test face à l’Écosse ce soir sera le dernier avant la liste des 23, dévoilée mardi, l’occasion de vérifier les conditions physiques et les petits soucis de chacun. Deux joueurs seront particulièrement observés. Eder, habituel convoqué de Conte et titulaire depuis un an mais pas spécialement en forme depuis janvier, et De Rossi dont le retour fait du bien suite aux forfaits de Marchisio et Verratti, mais dont le tendon d’Achille est fragile. Riccardo Montolivo et Thiago Motta ne devraient même pas entrer en jeu puisqu’ils se remettent à peine de blessure, c’est dire à quel point le milieu de terrain est en délicatesse. On devrait voir beaucoup de changements après la mi-temps, peut-être l’occasion pour des jeunes comme Sturaro, Jorginho, Benassi, Zappacosta ou Bernardeschi de se mettre en lumière et de montrer qu’ils se tiennent prêt. Car Conte l’a d’ores et déjà annoncé : ses 23, il les a en tête.

La news effectif !

Les entrainements de la Nazionale, durant le stage de préparation, ont bien montré que Conte veut revenir à ses fondamentaux, le 3-5-2 mis en place dès son arrivée à la tête de l’équipe en août 2014. Les passages successifs en 4-3-3 puis 4-2-4 puis 3-4-3 étaient-ils une perte de temps ? Seule la compétition nous le dira. Les milieux relayeurs (Florenzi et Giaccherini ce soir, en plus de Parolo/Bonaventua/Sturaro) auront un rôle tout particulier, celui d’accompagner les attaquants et de s’inflitrer dans la surface, à la manière des Marchisio, Pogba et Vidal à l’époque où Pirlo dirigait le 3-5-2 juventino. Un travail qui arrivera en complément des ailiers, Candreva et Darmian ce soir (encore en ballotage avec De Sciglio), appelés à jouer de manière très offensive, bien que Conte préfère sécuriser en alignant un défenseur d’un côté, un milieu offensif de l’autre. À partir de ce soir, nous allons comprendre quelle genre d’équipe nous supporterons à l’Euro.

Le XI probable (3-5-2): Buffon; Barzagli, Bonucci, Chiellini; Candreva, Florenzi, De Rossi, Giaccherini, Darmian; Eder, Pellé.

Les cinq dernières confrontations

L’Italie a croisé l’Ecosse avant tout dans des matchs de qualifications au Mondiaux et Coupes d’Europe. C’est un adversaire qui réussit plutôt bien aux Azzurri, qui se sont imposés quatre fois sur les cinq derniers matchs. On se souvient notamment du dernier en novembre 2007, quand Luca Toni puis Panucci à la dernière seconde envoyaient une Nazionale championne du Monde en titre à l’Euro 2008 ! Aujourd’hui, la situation est bien différente mais une victoire ferait du bien au moral des troupes, et des tifosi aussi …




🔥 Les sujets chauds du jour :

Simone Inzaghi dans le viseur de deux cadors anglais

L’agent de Kvaratskhelia confirme plusieurs offres pour son joueur

La presse italienne encense Daniele De Rossi

Theo Hernandez courtisé, le Milan AC fixe son prix de vente

Mauvaise nouvelle, l’Inter perd un cadre sur blessure

Avatar

Paolo Del Vecchio

Rédacteur



Derniers articles