Jorginho, la surprise du chef

Par Gilbert Simonutti publié le 08 Nov 2015
Crédits

Jorginho napoli

Arrivé à Naples dans les bagages de son mentor Maurizio Sarri, Mirko Valdifiori devait faire, cette saison, le définitif salto di qualita après une année haut de gamme à Empoli. Tout était mis en place pour qu’il réussisse. Un entraineur qui le connait sur le bout des doigts et un système de jeu qui lui convient à merveille. Seulement, les choses ne se passent pas toujours comme on le souhaite, et suite à un départ un peu poussif, Sarri a du abandonner son idée de greffer l’Empoli de l’an passé sur le Napoli actuel. Exit le 4-3-1-2 pour un 4-3-3 qui correspond mieux aux qualités offensives de l’effectif et surtout exit Mirko Valdifiori. Pour le remplacer, l’homme à la cigarette sort de la naphtaline Jorge Luiz Frello Filho, plus connu comme Jorginho, que Rafa Benitez faisait soit évoluer contre nature dans un milieu à deux éléments, soit s’asseoir sur le banc. Un choix qui s’avère judicieux puisque Jorginho est devenu depuis quelques semaines un rouage essentiel du jeu partenopeo.

Il faut dire que le Brésilien de naissance, arrivé en Italie à l’âge de 15 ans, a été à bonne école. Durant toutes ces années passées sous les ordres de Mandorlini au Hellas Verona, le milieu de 24 ans a eu le temps de parfaire ses gammes en matière de 4-3-3.  Ce système de jeu n’a pas le moindre secret pour lui et Sarri, en fin technicien, le sait. Titularisé la première fois lors de la victoire 5-0 contre Bruges en Europa League , Jorginho n’a plus quitté le onze de départ depuis, sauf à Carpi (0-0) lors d’une semaine à trois matchs. Son intelligence tactique est précieuse et, fait rare, il allie qualité et quantité. D’un point de vue statistique, il réussi 90% de ses passes et ne court jamais moins de 10 kilomètres par rencontre. Impossible pour Sarri de se séparer de son milieu défensif, surtout qu’il permet à Hamsik de jouer plus sereinement et qu’il offre de nouvelles perspectives dans le jeu en profondeur. Le plus surprenant est que le Napoli avait songé à ne pas racheter la deuxième moitié de son contrat au Hellas lors du mercato estival. De Laurentiis s’est laissé convaincre de débourser les 3.5 M€ restants et bien lui en a pris. Une proposition de renouvellement de contrat jusqu’en 2020 serait dans les cartons alors que plusieurs clubs sont déjà venus aux renseignements. Antonio Conte, de son coté, est prêt à lui ouvrir les portes de Coverciano et, s’il continue comme cela, Jorginho pourrait même passer son prochain mois de juin en France avec la Nazionale.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Luciano Spalletti révèle la hiérarchie pour les tireurs de pénalty avec l’Italie

« J’ai hâte d’affronter l’Italie », Alvaro Morata

« Nous devons être au même niveau que l’Espagne », Giacomo Raspadori

« Scamacca peut être l’avant-centre dont l’Italie a besoin », Cesare Prandelli

Frattesi nomme deux légendes italiennes comme étant des modèles

Avatar

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Derniers articles