Inter-Juventus, le premier tournant

Par Cesco publié le 18 Oct 2015

InterJuventus

Le constat est simple. L’Inter réalise un très bon début de saison. Forte de ses 5 victoires consécutives, la beneamata est seconde du classement. Oui seulement deuxième, car depuis, ils n’ont pris qu’un point en deux rencontres. Une cinglante défaite à San Siro face à la Fiorentina 4-1 et un nul obtenu du côté de la Sampdoria 1-1. Ce match contre la Juventus sera donc l’occasion de retrouver la lumière. En effet, en battant le tenant du titre, les nerazzurri enverront un signal fort à la Serie A. D’autre part, une victoire face aux bianconeri à San Siro n’est plus arrivée depuis 2010 et un score de 2-0 mémorable (le but de Maicon l’est encore plus). Cela fait donc longtemps, trop longtemps que l’Inter ronge son frein et désire plus que tout renverser son rival turinois. Et le contexte est idéal pour Mancini, qui retrouvera Juan Jesus et Miranda, revenus de blessure et de suspension. Dès lors, l’équipe type sera alignée puisque même Stevan Jovetic, porte bonheur de son équipe en ce début de saison, sera titulaire (5 présences, 5 victoires). Attention en revanche, puisqu’une défaite pourrait être synonyme de micro-crise, car, avec un point en trois matches, les doutes de la saison passée pourraient revenir hanter les têtes de Milanais qui ont plus que jamais besoin d’un podium cette saison. Avec un mercato XXL de Thohir, l’échec n’est plus permis.

Contexte idéal également, car la Juventus n’est pas au mieux. Alors qu’elle végète pour le moment dans le ventre mou du classement, les Turinois n’ont gagné qu’à deux reprises en championnat pour le moment. Avec 8 points, l’équipe d’Allegri n’est donc pas dans les meilleures dispositions avant de se déplacer à Milan mais retrouve Khedira, décisif en Ligue des Champions, et peut être Morata si sa blessure est guérie à temps. Pour la Juve, c’est simple, il faut gagner pour retrouver les hauteurs du classement et ne pas laisser ses principaux rivaux, l’Inter, le Napoli et la Roma prendre le large. Ces derniers sont lancés et ne comptent pas attendre un regain de forme des potes de Pogba pour être au devant de l’affiche. Principal souci pour le onze du Piémont, cette pseudo-malchance qui fait qu’ils encaissent souvent un but sur le premier tir cadré des adversaires. Une faille qu’il ne faudra pas laisser béante à Icardi (6 buts en 5 matches face à la Juventus) ou Jovetic. Ce Derby d’Italie version 2015 pourrait donc être le premier véritable tournant pour les deux équipes, dans une saison qui réserve sans doute encore beaucoup de surprises. Malheur au perdant cependant. Diffusé ce dimanche soir, ce match à forts enjeux devrait être une belle publicité pour le Calcio, qui s’en réjouit d’avance. Faites vos jeux et place au spectacle.

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi