Jump to content
pinelli

Mafia

Recommended Posts

je me permet de créer un sujet ici afin de parler de la mafia, et plus précisément de la sicilienne, une histoire trop méconnue et complexe. j'espère que cela servira à tous de débattre sur ce fléau, sans aucune animosité. j'espère ne pas trouver de tete de cheval dans mon lit également...

 

De quoi s'agit il donc? La mafia sicilienne, appelé donc Cosa Nostra, est un Etat dans l'Etat. Une véritable institution dont l'histoire commence peu après l'unification de l'Italie, dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Cette histoire nous mène dans l'antre d'une société secrète dont l'objectif ultime est d'accéder au pouvoir, afin d'amasser toujours plus d'argent et d'échapper à la justice. Rien ni personne ne l'a jamais arrêté, et ne l'arrêtera sans doute jamais...

il faut avant de commencer à se pencher sur sa genèse, savoir que la mafia n'a pendant longtemps pas été pris en compte parce que son image était fantasmée. On pensait en effet que Cosa Nostra était une sorte de coalition de "Robin des Bois", volant les riches pour redistribuer aux pauvres. Longtemps, on a pensé qu'elle était juste un trait de caractère Sicilien, une sorte de "vendetta" en proie aux âmes passionnelles vivant sur l'ile insoumise. J. Dickie nous renseigne sur une pièce de théatre écrite par Pietro Mascagni et dont la première représentation en 1890 à Rome fut le début de carrière de cette mystification. Selon l'auteur, cette pièce, Cavalleria Rusticana, est considéré comme la plus brillante première opéra de tous les temps. chacun de nous connait l'air de cet opéra : l'intermezzo est entendu lors de la fameuse scène au ralenti du début de Raging Bull, ou encore tout au long du Parrain III. C'est l'histoire d'un conflit amoureux entre trois personnages, qui dégénère lorsque, sur la place du village, aux yeux de tous, Alfio refuse le verre de vin de Turridu, ancien fiancé de son épouse Lola. Alfio vient d'apprendre que Turridu est l'amant de sa femme, par ce geste les deux hommes reconnaissent que l'honneur est bafoué, que la vendetta est un droit et que le duel au couteau est le seul moyen de régler leur dette. comme le veut la coutume, les deux hommes s'embrassent et Turridu mord l'oreille d'Alfio. Cette tragédie se termine par la mort de Turridu.

"cette oeuvre est la version la plus pure, la plus inoffensive d'un mythe sur la Sicile et la mafia, mythe proche de l'idéologie officielle qui s'est perpétué près d'un siècle et demi. Non, la mafia n'était pas une organisation, pensait on, mais un farouche sentiment de fierté et d'honneur profondément enraciné dans l'identité de chaque Sicilien".", nous apprend Dickie. Le fait est que pour comprendre la façon dont a été traité la mafia "en haut", au nord, il faut avoir ce mythe né de cette pièce en tete. le manque de compréhension de l'Etat italien dans sa lutte contre la mafia vient de là : pendant trop longtemps, elle n'a pas été comprise comme une organisation huilée et efficace, mais comme un sentiment!

Pourtant, en 1890, Cosa Nostra était déjà une organisation étendant ses tentacules à travers toute la Sicile : les politiciens locaux trafiquaient dans la banque, le détournement de fonds publics, les assassins étaient monnaies courantes : plus de 3/4 des meurtres recensés en Italie provenait de l'Ile. Pourtant, l'image répandue était celle de la pièce de théâtre. le mot "mafia" était utilisée non pour décrire une organisation criminelle, mais pour évoquer le mélange de passion violente et de fierté supposée dicter le comportement sicilien. La mafia était considérée comme l'expression d'un code de l'honneur particulièrement violent de la part de paysans arriérés. Tout le mépris d'un Nord lointain intervenait dans cette vision qui condamnait la Sicile et bientot l'Italie toute entière...

FIN DE LA PREMIERE PARTIE...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant, l'histoire de la mafia sicilienne est vraiment une des plus complexe et fascinante. Moi j'avais recemment regarder un documentaire sur l'organisation et les différentes manières qu'utilisent la mafia pour contrôler certaines villes et territoires. Certains hommes se battent pour essayer de la comprendre et de l'éradiquer à terme au péril de leurs vies, ça mérite le respect.

 

 

La partie 2 et 3 sur daily.

 

J'attend la suite de l'histoire :hi:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le bouquin de John Dickie est vraiment excellent pinelli, je sais pas si tu l'as lu.

 

2-3 choses vite fait :

-Cosa Nostra a pris naissance par des protections forcées de cultures d'oranges et de mandarines/

-Les histoires d'honneur ne sont pas spécifiques à Cosa Nostra ou à la mafia en général. C'est quelque chose de très ancré en Sicile, on m'a raconté des anecdotes à ce sujet sur des personnes qui n'étaient pas désignées comme mafieuses.

-Cette année sera le 20ème anniversaire de la strage di Capaci et de l'attentat de via d'Amelia, et donc de la mort de Falcone et Borsellino, qui en plus d'être des héros sont le symbole de la complicité de l'Etat italien contre ceux qui luttent vraiment contre la mafia. Mais l'histoire sicilienne récente (peut être même trop récente pour être qualifiée d'histoire) est pleine de héros anonymes ou moins. Même si comme disait Falcone, la mafia ne sera pas éliminée avec l'héroïsme des citoyens lambda mais avec un Etat qui voudra s'en débarrasser réellement.

 

 

Absolument pas le temps d'écrire plus longuement, examens oblige, mais c'est avec plaisir que j'en reparlerai.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Salina

je trouve les siciliens plus courageux que les calabrais actuellement, la cosa nsotra est pourrait-on dire en déclin tandis que la 'ndranghetta ne cesse de prendre de l'important de façon régionale, nationale et même internationale a tel point d'être la mafia la plus riche et puissante d'italie sans faire tellement de bruit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y a pas de déclin, c'est juste une période moins spectaculaire et une concentration sur certaines activités.

Après faut pas faire de concours de courage ou je ne sais quoi, c'est la même merde partout.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest DanteBiancoNero

La Mafia est un système parasitaire , qui s'infiltre dans toutes les couches de la société , par définition , les basses , mais aussi les hautes , journalisme , état .... c'est difficile de se battre contre ça , et le peu d'hommes qui ont décidé de se délcaré ouvertement anti mafia , vivent reclus chez eux , avec des mesures de sécurité strictes .... des gardes du corps , bref

 

comme l'avait dit un illustre anti mafiosi dont j'ai zappé le nom

 

" je préfère être prisonnier dans ma maison , qu'être prisonnier de mon âme en étant l'esclave de ces gens la "

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Salina

tu vois de plus en plus de personnes qui refusent de payer le pizzo, y a 10-20 ans c'était impensable, en Calabre tu le vois toujours pas. Les gains de la mafia calabraise augmentent, ceux de la sicilienne diminuent, voilà d'où je fais cette remarque.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Selon plusieurs sources, les Siciliens ont eu une certaine défiance vis à vis du pouvoir mis en place suite à l'Unification Italienne. La privatisation des terres, leurs ressources exploitées au profit de l'état, réformes agraires, la mise en place d'un système à leur détriment...Ce qui a poussé la population locale a se référer à un système parallèle d'autorité, donc la mafia, en plus d'un sentiment de délaissement de la part de Rome.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Salina

Selon plusieurs sources, les Siciliens ont eu une certaine défiance vis à vis du pouvoir mis en place suite à l'Unification Italienne. La privatisation des terres, leurs ressources exploitées au profit de l'état, réformes agraires, la mise en place d'un système à leur détriment...Ce qui a poussé la population locale a se référer à un système parallèle d'autorité, donc la mafia, en plus d'un sentiment de délaissement de la part de Rome.

 

 

C'est clair qu'à la base, la réaction semble naturelle... La sicile a une histoire spéciale, d'ailleurs à l'après guerre en 45 la population était divisée entre les indépendantistes, les pro-italiens et ceux qui voulaient même devenir un Etat américain!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je trouve fascinent la mafia ... leur histoire, leur système de fonctionnement ... bien que se soit malhonnête !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Salina

Moi je trouve que la Mafia est la caricature parfaite des Etats politiques tel qu'on les voit aujourd'hui et qu'au final eh bah j'me dis que j'ai raison de pas aimer l'Etat :icecream:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour être précis je ne suis pas sûr que l'on puisse dire que c'est Falcone seul qui soit à l'origine du Maxiprocesso, mais plutôt Antonino Caponnetto, qui a fondé le pool antimafia, formé entre autres de Falcone et Borsellino, cela suite aux assassinats de Rocco Chinicci et du préfet de police Dalla Chiesa. Peut être en parleras tu plus tard.

 

A propos de Falcone, y a une scène qui a toujours été source d'interrogations pour moi. Celle du jour des funérailles, où la veuve de Schifani (garde du corps de Falcone) rend hommage à son mari et accorde son pardon aux mafiosi qui sont présents dans l'Eglise s'ils acceptent de changer. Scène qui a fait couler beaucoup d'encre en raison du comportement du prêtre. Certains disent qu'il a "censuré" un discours qui était prévu assez hargneux.

http://www.youtube.com/watch?v=hoH6zBP5SBs

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je comprends ! C'est la période qui m'intéresse le plus honnêtement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y avais pas un groupe de supporter de lyon qui avait pour nom cosa nostra? Je sais pas si ca a un rapport, ou si c'était bien sa le nom mais je me posait la question. Un groupe qui fut dissou d'ailleur je crois.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Salina

Y a pas mal de méridionaux a Lyon, moins qu'à Grenoble quand même mais je sais pas si ça a rapport avec leurs origines.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Soit dit en parlant de Falcone j'ai trouve le telefilm de 6 episodes "Cappo di tutti cappi" plutot interessant. Quelqu'un l'a vu?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oups desole j'avais zappe ca... Y a trop de rubriques sur ce forum pour moi...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu racontes ça bien pinelli ;)

 

Les Whitaker étaient des barons anglais. Ce sont eux qui ont importé le foot à Palerme un peu avant la naissance du club, et qui sont à l'origine du maillot rosanero.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Boh je suis pas spécialement au taquet, je sais quelques trucs quoi.

Je m'y suis intéressé pour combattre les conneries que l'on entend de tous les côtés. Et quand je pense mafia je pense avant tout antimafia. Les personnes qui luttent contre ça sont des héros et je pense qu'on en a besoin, c'est ça qui m'intéresse. Que ce soit les personnes connues dont j'ai parlé, les anonymes qui refusent de payer le pizzo, etc. Donc je serai vraiment au taquet plus tard dans ton histoire lol.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×