Jump to content

Recommended Posts

J'ai beaucoup aimé aussi Poisson, une vraie découverte. Sur le plan des idées, c'est sans doute celui dont je suis le plus proche. Après tout, je viens d'une famille de tendance chrétienne démocrate, c'est mon liquide amniotique. Mais trop vert, sans soutien, il n'a strictement aucune chance. C'était surtout une candidature de témoignage.

 

Fillon a le CV, et réellement une allure présidentielle. Tu vois le mec et tu te dis qu'il FAUT qu'il soit à l'Élysée. Surtout quand il se tient à côté de cette vieille loche vendue repris de justice Juppé et de l'autre nain tordu hystérique plus vulgaire qu'une virgule sur le mur d'un chiotte de la gare du Nord.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 11.2k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Slt les gars il est 4h et chui a l'hosto en état de détresse respiratoire, c évidement la covid, mon frère l'a ramenée du lycée y a un peu plus d'1 semaine et depuis 3-4 jours je suis constamment esso

Merci pour vos messages.    J'ai passé un moment très pénible, ça va un peu mieux, je vois le bout du tunnel. Après avoir pioncé pratiquement 24 heures sous assistance respiratoire, le doc m

Concernant les pédocs, je peux parler d'expérience car j'ai eu travaillé dans ce genre de dossier durant une période.  Déjà, les plaintes sont rares et les enquêtes qui suivent sont des plus comp

Posted Images

Poisson serait un vote de conviction, Fillon serait un vote plus utile.

 

Je voterai pour Poisson, je vais préférer le vote de conviction car dans Fillon a également très peu de chances de gagner.

 

Mais Fillon est clairement le meilleur candidat en termes de crédibilité/convictions. Poisson débarque sur la scène trop tard, les français ne le connaissent pas.

Link to post
Share on other sites

Tiens tiens, le Figaro vient de sortir un article "La presse américaine quasi unanime contre Donald Trump"

 

Et vous parlez de démocratie Jun et autres ?

 

Bref les dés sont pipés. En cas de défaite il rentrera quand même dans l'histoire et aura bousculé tous les codes du politiquement correct et de la bien-pensance niaise ou en cas de victoire effective, ce sera truqué.

 

Donald Trump, comme à son habitude, n'a pas mâché ses mots, lors d'une réunion électorale à Sarasota, en Floride, un des «swing states», État clé du scrutin. «Mon contrat avec l'électeur américain commence par un plan pour mettre fin à la corruption du gouvernement et pour arracher notre pays -et l'arracher vite- à ces groupes de pression que je connais si bien», a-t-il lancé, affirmant que son adversaire Hillary Clinton «était protégée par un système totalement biaisé.»

 

Comme des airs d'un certain Kennedy qui parlait des mêmes choses.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Bien trop conservateur pour être plus haut dans les sondages je pense et puis la lutte est de tte façon déséquilibrée.

 

 

J'ai trop de series en cours mais si t'as un avis après quelques visionnages... ;)

 

---

 

L'émission de M6 de ce soir... Outch!

Tu regarde jun moi j'ai plus rien lol

Link to post
Share on other sites

Tiens tiens, le Figaro vient de sortir un article "La presse américaine quasi unanime contre Donald Trump"

 

Et vous parlez de démocratie Jun et autres ?

 

Bref les dés sont pipés. En cas de défaite il rentrera quand même dans l'histoire et aura bousculé tous les codes du politiquement correct et de la bien-pensance niaise ou en cas de victoire effective, ce sera truqué.

 

Donald Trump, comme à son habitude, n'a pas mâché ses mots, lors d'une réunion électorale à Sarasota, en Floride, un des «swing states», État clé du scrutin. «Mon contrat avec l'électeur américain commence par un plan pour mettre fin à la corruption du gouvernement et pour arracher notre pays -et l'arracher vite- à ces groupes de pression que je connais si bien», a-t-il lancé, affirmant que son adversaire Hillary Clinton «était protégée par un système totalement biaisé.»

 

Comme des airs d'un certain Kennedy qui parlait des mêmes choses.

Son dernier clip de campagne s'en prend à la FED, à Wall Street, et à Soros.

Link to post
Share on other sites

Tiens tiens, le Figaro vient de sortir un article "La presse américaine quasi unanime contre Donald Trump"

 

Et vous parlez de démocratie Jun et autres ?

 

Bref les dés sont pipés. En cas de défaite il rentrera quand même dans l'histoire et aura bousculé tous les codes du politiquement correct et de la bien-pensance niaise ou en cas de victoire effective, ce sera truqué.

 

Donald Trump, comme à son habitude, n'a pas mâché ses mots, lors d'une réunion électorale à Sarasota, en Floride, un des «swing states», État clé du scrutin. «Mon contrat avec l'électeur américain commence par un plan pour mettre fin à la corruption du gouvernement et pour arracher notre pays -et l'arracher vite- à ces groupes de pression que je connais si bien», a-t-il lancé, affirmant que son adversaire Hillary Clinton «était protégée par un système totalement biaisé.»

 

Comme des airs d'un certain Kennedy qui parlait des mêmes choses.

Ce qui est drôle aujourd'hui, c'est que le parti démocrate est clairement devenu LE parti des riches, des puissants, des élites, et de la haute finance. Adoré chez les classes urbaines aisées, les pontes de Wall Street, les célébrités d'Hollywood et les journalistes du New-York Times, détesté chez les rednecks, les ruraux et les ouvriers.

 

D'ailleurs, il est avéré que les milliardaires financent majoritairement Clinton : https://www.contrepoints.org/2016/11/05/270688-syndicats-milliardaires-soutiennent-hillary-clinton

 

J'ai beaucoup aimé aussi Poisson, une vraie découverte. Sur le plan des idées, c'est sans doute celui dont je suis le plus proche. Après tout, je viens d'une famille de tendance chrétienne démocrate, c'est mon liquide amniotique. Mais trop vert, sans soutien, il n'a strictement aucune chance. C'était surtout une candidature de témoignage.

 

Fillon a le CV, et réellement une allure présidentielle. Tu vois le mec et tu te dis qu'il FAUT qu'il soit à l'Élysée. Surtout quand il se tient à côté de cette vieille loche vendue repris de justice Juppé et de l'autre nain tordu hystérique plus vulgaire qu'une virgule sur le mur d'un chiotte de la gare du Nord.

Tout pareil. Comme d'habitude.

 

Il me semblait cependant que tu étais très critique à l'égard du christianisme. Tu as changé d'avis à ce sujet ?

Link to post
Share on other sites

Je crois que si les votes n'étaient que des votes de pure conviction, Trump l'emporterait. Mais ce n'est pas le cas. Parmi tous les électeurs qui n'ont pas de conviction politique ou sociale...une très grande majorité fera naturellement le vote le plus conformiste donc Clinton. Et comme il y'a pas mal de personnes dans ce cas, il est normal que Clinton l'emporte. Les gens sont encore largement influençables par les médias et ont encore une grande tendance à suivre les solutions conformistes. Cette élection aurait eu lieu 15-20 ans plus tard, Trump aurait certainement gagné. Parce qu'avec la pluralisation des vecteurs de médias, des vecteurs d'information (technologie...), les gens sont de plus en plus portés à exercer leur esprit critique et à ne pas forcément suivre une voie conformiste, même quand ils n'ont pas d'avis clairs sur la question.

 

Un exemple simple, le scandale des emails révélés par Wikileaks. Les médias diabolisent Assange, larbin des Russes...et même si pas mal de gens doutent plus qu'avant de leur gouvernement et de la bienveillance de celui-ci à leur égard, ils ne sont pas encore suffisamment nombreux. Mais ce nombre va logiquement croître de plus en plus rapidement dans les années à venir. Et si on a un nouveau candidat anticonformiste dans 15-20 ans, il l'emportera.

 

Ce n'est pas que pour les Etats Unis, le futur donnera lieu à une prise de conscience de plus en plus élevée d'un peuple qui a de plus en plus de moyens de décortiquer et recouper l'information reçue, un peuple moins naïf. Enfin c'est comme ça que je vois les choses, même si on peut avoir l'impression qu'internet ne remplit pas encore forcément une fonction de déconstruction de la naïveté.

Link to post
Share on other sites
Tout pareil. Comme d'habitude.

 

Il me semblait cependant que tu étais très critique à l'égard du christianisme. Tu as changé d'avis à ce sujet ?

 

J'ai toujours été ce que Rémi Brague appelle d'une façon semi-moqueuse un « christianiste », ou ce que les Anglo-Saxons nomment cultural Christian. Jamais je ne croirais au dogme, jamais je ne pratiquerais (je reste un agnostique). Mais j'ai bien conscience qu'une civilisation chrétienne est de loin la meilleure, du moins pour des Occidentaux ou des Européens comme moi. Donc c'est à ça que je m'identifie, d'autant plus que c'est la religion de mes ancêtres. Si cette civilisation doit être défendue, ce sera par des gens comme moi, qui n'ont aucun problème moral avec la violence. Et pas par des couilles molles cathos de gauche Vatican II, qui participent à leur propre destruction parce qu'ils n'ont au fond qu'envie de mourir, bataclanisés ou euthanasiés. Euthanasiés, si possible.

 

http://www.30giorni.it/articoli_id_5372_l4.htm

 

Le mot de “christianiste†n'est pas très joli. Mais je ne regrette pas de l'avoir proposé. D'abord parce qu'il est amusant. Ensuite parce qu'il oblige les gens à réfléchir sur ce qu'ils veulent vraiment. Ceux qui défendent la valeur du christianisme et son rôle positif dans l'histoire me sont bien sûr plus sympathiques que ceux qui le nient. Je ne veux pas les décourager. Je souhaiterais même qu'ils soient plus nombreux en France. Mais ce n'est pas parce qu'ils sont des “alliés objectifsâ€. C'est tout simplement parce que ce qu'ils disent est vrai. Donc, merci aux “christianistesâ€. Seulement, je voudrais leur rappeler que le christianisme ne s'intéresse pas à soi-même. Il s'intéresse au Christ. Voire, le Christ lui-même ne s'intéressait pas à son propre moi. Il s'intéressait à Dieu, qu'il appelait de façon unique «Père»; et à l'homme, à qui il proposait un nouvel accès à Dieu.
Link to post
Share on other sites
Ch d'O. – Votre Éminence, vous venez d'écrire un livre qui s'appelle La force du silence. On vit aujourd'hui dans un monde qui a peur du silence, qui le considère comme une source d'angoisse. Comment trouve-t-on le silence, et pourquoi est-il important ?

 

Mgr. S. – Je crois que le silence est vital. Ne serait-ce que pour retrouver une certaine sérénité ; le repos du corps. Par exemple, quand vous voulez dormir, vous avez besoin de silence autour de vous. Vous voulez écouter une belle musique, vous avez besoin de silence autour de vous. Vous voulez lire un livre intéressant, vous avez besoin de silence. Vous voulez causer avec un ami, sur des questions sérieuses, vous voyez bien que le silence est vital.

 

Et même pour se regarder soi-même, pour savoir qui nous sommes, où nous allons, ce que nous voulons faire. On a besoin de silence, vraiment, pour que l'homme s'intériorise, que l'homme aille à la source de son être.

 

S'il est totalement enveloppé de bruit, torturé par le bruit, il n'est pas tranquille, il ne peut pas réfléchir, il ne peut pas savoir où il va, ce qu'il fait. Et donc il s'éloigne de lui, il s'éloigne de Dieu. Parce que Dieu est silencieux. Pas un silence qui est absence de parole, parce qu'il y a aussi un silence qui parle.

 

Voyez-vous, le silence n'est pas seulement le fait de ne pas entendre de sons. Le silence, c'est aussi un langage. C'est le langage de Dieu, d'ailleurs. Et donc j'invite tout le monde à retrouver ce silence-là pour se retrouver en tant qu'humain d'abord. Mais également pour que les hommes puissent quand même s'asseoir pour réfléchir aux vraies questions de la vie. Les vraies questions de la vie ne sont pas seulement les questions économiques, les questions techniques. Mais « qu'est-ce que l'homme ? », « Pourquoi est-il sur cette terre ? », « Où va-t-il ? », ce sont des questions importantes, n'est-ce pas ?

 

Et tout cela va déterminer l'économie, la politique, les relations humaines. Donc je pense que ce texte La Force du silence est très important. Certes, c'est un problème difficile, incompréhensible. Les gens sont comme traumatisés, ils me demandent « Mais qu'est-ce que ça veut dire, ce silence ? », « Pourquoi rechercher le silence ? » Et pourtant, comme je disais, c'est absolument indispensable, urgent, de retrouver le silence, pour que l'homme se retrouve lui-même et retrouve Dieu.

 

– Alors justement, on est dans un monde difficile aujourd'hui, et beaucoup dénoncent surtout le silence de Dieu. Vous êtes un homme d'Église. Où est Dieu, dans ce silence, justement ?

 

– Dieu est présent dans notre monde. C'est nous qui ne l'écoutons pas. C'est nous qui ne voulons pas le voir. Mais il est pleinement présent. Il est présent là où l'on souffre. Parce que la première victime de la souffrance, c'est Dieu. Il ne veut pas le mal. Mais c'est nous qui créons le mal. C'est nous qui créons les guerres, voyez-vous, c'est pas Dieu. Et quand on tue des enfants, il ne faut pas dire « Mais pourquoi Dieu permet-il ça ? » C'est nous qui voulons ça, mais pas Dieu. Et Dieu souffre péniblement de voir des enfants qu'on tue, des innocents qu'on tue.

 

Donc, il n'est pas silencieux mais il a Sa façon d'être présent. Une présence qui devrait nous amener à réfléchir. Pourquoi la guerre ? Que voulons-nous avec la guerre ? Que voulons-nous à détruire des gens, des personnes, et ce qu'ils ont acquis par des années de travail ? Et donc Dieu est silencieux mais c'est un silence qui interroge l'homme sur son action. Qui interroge l'homme sur le vrai sens de la vie.

 

– On vous sent inquiet pour le monde occidental. Qu'est-ce qui vous inquiète ?

 

– Vous savez, la plus grande inquiétude c'est que l'Europe a perdu le sens de ses origines. Elle a perdu ses racines. Or, un arbre qui n'a pas de racines, il meurt. Et j'ai peur que l'Occident meure. Il y a beaucoup de signes. Plus de natalité. Et vous êtes envahis, quand même, par d'autres cultures, d'autres peuples, qui vont progressivement vous dominer en nombre et changer totalement votre culture, vos convictions, vos valeurs. Il y a également, voyez-vous, cette angoisse qu'il n'y a que la technique, que l'argent qui compte. Il n'y a pas d'autre valeur…

 

– Et vous êtes aussi celui qui espère parce que la foi n'est pas morte en France. Vous étiez, il y a quelques jours, dans une basilique de Vézelay pleine. Aujourd'hui dans une cathédrale de Versailles pleine. Qu'avez-vous à dire à ces gens qui ont la foi ?

 

– La consolider ! La renforcer ! Qu'elle soit plus dynamique, qu'elle soit plus rayonnante ! Pour qu'avec la foi on retrouve Dieu, et en retrouvant Dieu on retrouve certaines orientations, certaines lois, certaines valeurs chrétiennes.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Perso, j'adore le silence. Malheureusement, mon voisin actuel, ça lui arrive de foutre de la musique à fond à toute heure de la journée, et de la nuit aussi parfois. C'est incroyablement pénible, tu sens comme une intrusion dans ton intimité, tu ne peux plus rien faire, tu es obligé de suivre la musique toi aussi, c'est une prise en otage en fait :lol: Heureusement, je déménage très bientôt.

 

Quand je serai propriétaire, mon critère numéro 1 de choix, avant tout autre, sera d'avoir un logement silencieux, avec si possible pas de voisins.

Link to post
Share on other sites

Tiens tiens, le Figaro vient de sortir un article "La presse américaine quasi unanime contre Donald Trump"

 

Et vous parlez de démocratie Jun et autres ?

 

 

 

. Mais ça ne fait aucun doute que les médias sont anti-Trump et masque le fait que Clinton est aussi dangereuse que lui. Tu peux faire le même constat en France vis à vis de Sarkozy qui est detesté par le monde etc... Mais sans ce bashing, dur de croire qu'ils seraient aussi haut dans leur popularité. Bon cela dit pour Sarkozy ça sent les poubelles de l'histoire.
Link to post
Share on other sites

Bof, je n'arrive vraiment pas à concevoir une troisième guerre mondiale, vraiment pas.

C'est clair, il faut m'expliquer qui sont les belligerants, aucun axe clair ne se dégage.

 

En revanche l'emergence des Brics a terme pourrait donner lieu comme en 1914, a un conflit impérialiste (stade supreme du capitalisme).

Link to post
Share on other sites

Aucun axe clair ne se dégage? C'est une blague?

 

Vous êtes courant pour la guerre en Ukraine et en Syrie?

Ce n'est absolument pas une blague, les alliances en Syrie se font et se défont en faveur des USA, la Russie et l'Iran tentent de récupérer des miettes mais leur puissance est minime face à l'Otan. Tu ajoutes le jeu trouble de la Turquie, partenaire économique de la Russie frontalement anti Assad, membre de l'Otan et allié objectif d'Al Nosra. Moi je ne vois pas d'axe clair. Pour l'Ukraine, constat différent mais le fait est que les anti-Maïden sont mélangés entre Poutiniens, Marxistes-Leninistes, autonomistes et des fascistes et chez les pro Maïden des atlantistes, des neo nazis, des progressistes etc... c'est la même, t'as quand meme des bataillons Israeliens qui combattent pour la novorossija et d'ailleurs je rappelle qu'il y a des enormes tensions entre les nazillons de France sur la question Ukrainienne.

Link to post
Share on other sites

Il vient de passer devant en Pennsylvanie! 😂😂😂 Je crois bien que c'est fini pour Clinton.

Oui c'est mort pour la sorcière le cochon a créé la surprise 😂😂😂😂

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...