Jump to content

Recommended Posts

si tu as des cas la haut aussi.  Beaucoup moins qu'en france mais il y en a.

Pour le modèle économique, question de points de vue. Ils ont beaucoup plus de travailleurs pauvres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, black&white a dit :

C'est clair que c'est pas ça qui va changer grand chose. C'est viable mais de 10 on passera à 12 et ainsi de suite. Les conflits autour de l'eau qui va se faire de plus en plus rare, ça risque de faire mal. C'est pour ça qu'il peut être utile de réfléchir à des mesures dès maintenant. Commencer peut-être par une limitation sur le nombre d'enfants par femme (et non par couple).

Pour la limitation du nombre d’enfants, faut premièrement le dire aux pays du tiers monde et à la Turquie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, biscione a dit :

si tu as des cas la haut aussi.  Beaucoup moins qu'en france mais il y en a.

Pour le modèle économique, question de points de vue. Ils ont beaucoup plus de travailleurs pauvres.

effectivement  , mais en comparaison des salaires français ont reste en retrait clairement  .

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Bordighera a dit :

Pour la limitation du nombre d’enfants, faut premièrement le dire aux pays du tiers monde et à la Turquie.

y'aussi sa rien qu'en France  beaucoup font des goss pour les allocations  ,  tu les diminuerais tu aurais bien moins de naissance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est exactement ce que j’allais dire.....en Allemagne le nombre de travailleurs pauvres est relativement important, sans compter les mi-temps et temps-partiel. Ce qui n’aide pas beaucoup pour les rentrées d’argent. 
En plus, au niveau industriel, ils ont essentiellement misé sur l’automobile, en diesel de surcroît (ils ont du taf) ce qui n’est pas ce qui se fait mieux depuis un certain temps. 😁
 

En ce qui concerne le nombre d’habitants et la planète qui va de plus en plus mal, avec des ressources qui s’amenuisent, cela ne peut qu’aller en empirant malheureusement. Chacun prêchant pour sa paroisse avec pour les plus riches aucune envie de revoir leur copie.  
Ce genre de virus arrive aussi parce qu’avant nous étions protégés par les forêts qui faisaient barrière sans compter la banquise qui fond à vue d’oeil et le permafrost qui lui va nous bombarder la gueule d’après les spécialistes. C’est une réserve de virus et autres bactéries prisonniers par celui-ci et qui nous protège mais il fond à vitesse grand V bordel !!

C’est vrai que l’avenir pour les suivants ne semble pas très réjouissant. Et la vraie question est.....nos gouvernants seront-ils à la hauteur ? 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis bien d'accord avec Biscione et Colpo, l'Allemagne est loin d'être un modèle économique. Mais face aux aveugles que sont la France ou l'Italie, les borgnes teutons sont rois.

Il faudrait plutôt s'inspirer des pays scandinaves et de la Suisse.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, gigi38120 a dit :

y'aussi sa rien qu'en France  beaucoup font des goss pour les allocations  ,  tu les diminuerais tu aurais bien moins de naissance.

Je pense sincèrement que dans les coupes économiques à faire dans les aides sociales, les allocations devraient être les premières à sauter. 
Je ne comprends pas qu’on en soit encore à filer des aides financières pour élever des gamins. 
Si tu fais des enfants, c’est que tu es prêt à en avoir, que tu as un projet et des envies pour tes enfants et ne devrait pas avoir besoin de quoi que ce soit pour les élever. 
Il y a des gens qui notent les alloc comme une source de revenus lorsqu’ils font un emprunt. On marche sur la tête. 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si tu coupes les allocs, la natalité s'effondrera, avec comme conséquence le vieillissement accéléré de la population.

C'est d'ailleurs pour ça que la France a choisi cette politique dans les années 70, contrairement à ses voisins européens. L'impact démographique a été considérable, faut le voir comme un investissement sur le futur.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, gigi38120 a dit :

d'un cotés c'est cruel  , mais sa serais une bonne solution .

Réguler la population c'est une chose mais il serait aussi bon que les pays riches gaspillent moins. Parce que je suis presque sûr que les USA à eux seuls ont une empreinte carbone plus importante que tout le continent africain.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, black&white a dit :

La corée du sud, ils ont géré ça comme des pros. 

GraphLits.jpeg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, black&white a dit :

C'est clair que c'est pas ça qui va changer grand chose. C'est viable mais de 10 on passera à 12 et ainsi de suite. Les conflits autour de l'eau qui va se faire de plus en plus rare, ça risque de faire mal. C'est pour ça qu'il peut être utile de réfléchir à des mesures dès maintenant. Commencer peut-être par une limitation sur le nombre d'enfants par femme (et non par couple).

La limitation du nombre d enfants est la première chose à faire si on veut diminuer la pollution, et ne pas épuiser toutes les ressources de la planète. Sans vouloir juger qui que ce soit,  je ne comprends pas l intérêt de faire plusieurs enfants si on a du mal à leur assurer un avenir après . Pour ma part, Je préfère n en avoir qu un seul et lui donner le meilleur départ possible dans la vie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème n'est pas tant le nombre que la technologie, les modes de vie et de consommation. Il va falloir se mettre d'accord sur un vrai New Deal vert à l'échelle mondiale et miser massivement sur les renouvelables.

10 milliards de mecs qui vivent dans des villes denses, qui réduisent drastiquement leur consommation de viande (surtout de bœuf) et qui prennent les transports en commun alimentés par électricité produite par renouvelables ou nucléaire, c'est bien plus soutenable que des gros cons d'Américains étalés dans leurs banlieues sans fin, avec leurs gros culs assis toute la journée dans leurs gros trucks V8 de 3 tonnes qui noient des bébés phoques à chaque coup d'accélérateur et qui s'empiffrent d'un kilo de viande de bœuf par jour.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Stendhal a dit :

Si tu coupes les allocs, la natalité s'effondrera, avec comme conséquence le vieillissement accéléré de la population.

C'est d'ailleurs pour ça que la France a choisi cette politique dans les années 70, contrairement à ses voisins européens. L'impact démographique a été considérable, faut le voir comme un investissement sur le futur.

C'est tout à fait ça, et quand tu vois les problèmes liés au vieillissement qui se posent en Italie ou au Japon, tu te dis que cette politique est loin d'être stupide, au contraire.

L'allongement de l'espérance de vie fait peser sur les actifs une charge très importante que seul une démographie suffisamment dynamique peut supporter.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Stendhal a dit :

Le problème n'est pas tant le nombre que la technologie, les modes de vie et de consommation. Il va falloir se mettre d'accord sur un vrai New Deal vert à l'échelle mondiale et miser massivement sur les renouvelables.

10 milliards de mecs qui vivent dans des villes denses, qui réduisent drastiquement leur consommation de viande (surtout de bœuf) et qui prennent les transports en commun alimentés par électricité produite par renouvelables ou nucléaire, c'est bien plus soutenable que des gros cons d'Américains étalés dans leurs banlieues sans fin, avec leurs gros culs assis toute la journée dans leurs gros trucks V8 de 3 tonnes qui noie des bébés phoques à chaque coup d'accélérateur et qui s'empiffrent d'un kilo de viande de bœuf par jour.

C est sûr qu il faut aussi changer les modes de vie de certains. L exemple américain est très bien choisi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Stendhal a dit :

Le problème n'est pas tant le nombre que la technologie et les modes de consommation. Il va falloir se mettre d'accord sur un vrai New Deal vert à l'échelle mondiale et miser massivement sur les renouvelables.

10 milliards de mecs qui vivent dans des villes denses, qui réduisent drastiquement leur consommation de viande (surtout de bœuf) et qui prennent les transports en commun alimentés par électricité produite par renouvelables ou nucléaire, c'est bien plus soutenable que des gros cons d'Américains étalés dans leurs banlieues sans fin, avec leurs gros culs assis toute la journée dans leurs gros trucks V8 de 3 tonnes qui noie des bébés phoques à chaque coup d'accélérateur et qui s'empiffrent d'un kilo de viande de bœuf par jour.

De toute façon, c'est déjà pas tenable sur le long terme à moins de 8 milliards d'habitants, alors....

Pour les transports, je pense que l'hydrogène est la vraie solution du futur. Seul problème, le produire. L’électrique sur batterie, c'est un pis-aller, une solution temporaire. L’électricité, ca ne stocke pas, point (je veux dire en grande quantité, hein), sinon, il y a longtemps que les camions s'y seraient mis. Mais ca marche pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et comme tu le notes, Stend', il y a la question de l'habitat et de sa localisation.

J'avais vu des débats dans certaines banlieues parisiennes de la petite couronne (et le grand projet à Paris près de Bercy). Les mecs te disent non à la densification.

Je comprends que celui-ci qui y habite tranquille ne veuille pas plus d'habitants. 

Sauf que la vraie question, c'est pas densification ou non-densification, mais densification ou étalement urbain (avec tout ce que ca implique).

Et dans le même temps rendre ca vivable. Aujourd'hui, il y a des solutions techniques ; construction ossature bois, végétalisation (le bosco verticale de Milan, c'est autre chose que la tour en béton dessinée avec une règle et une équerre ou le cube en verre dans lequel les habitznts cuisent au premier rayon de soleil).

Mais bon, trop de maires s'en foutent et continuent à faire sortir de terre des programmes en bon béton, où tous les immeubles se ressemblent (en étant tous aussi moches les uns que les autres, hein).

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Ragnulf a dit :

Pour les transports, je pense que l'hydrogène est la vraie solution du futur. Seul problème, le produire. L’électrique sur batterie, c'est un pis-aller, une solution temporaire. L’électricité, ca ne stocke pas, point (je veux dire en grande quantité, hein), sinon, il y a longtemps que les camions s'y seraient mis. Mais ca marche pas.

Le problème de l'hydrogène, c'est qu'on ne sait pas encore en produire sans émettre énormément de CO². Le stockage pose aussi ses problèmes.

Pour l'électrique, je pense bien évidemment au câble : trains, métros, trams. Il faudra d'ailleurs réintroduire le trolley en ville. La batterie est une catastrophe écologique, et quand on aura épuisé les terres rares... Usage à limiter au maximum, donc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, Stendhal a dit :

Le problème de l'hydrogène, c'est qu'on ne sait pas encore en produire sans émettre énormément de CO². Le stockage pose aussi ses problèmes.

Pour l'électrique, je pense bien évidemment au câble : trains, métros, trams. Il faudra d'ailleurs réintroduire le trolley en ville. La batterie est une catastrophe écologique, et quand on aura épuisé les terres rares... Usage à limiter au maximum, donc.

Pour l’électrique, je pensais à la voiture. Tout ce qui est sur rails (voire les bus, bien organisé, ça le fait, ils ne sont pas trop loin de leur dépôt et peuvent changer le batteries), pas de problèmes.

L’hydrogène, il y a encore du boulot, c'est clair. Il y a les forages thermiques, je crois, et certains travaillent pour en produire dans les centrales nucléaires. Ca pose d'autres problèmes.... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Ragnulf a dit :

Et comme tu le notes, Stend', il y a la question de l'habitat et de sa localisation.

J'avais vu des débats dans certaines banlieues parisiennes de la petite couronne (et le grand projet à Paris près de Bercy). Les mecs te disent non à la densification.

Je comprends que celui-ci qui y habite tranquille ne veuille pas plus d'habitants. 

Sauf que la vraie question, c'est pas densification ou non-densification, mais densification ou étalement urbain (avec tout ce que ca implique).

Oui, c'est tout à fait ce que j'entends par densification : proscrire l'étalement urbain en tache d'huile. Pas question d'encore densifier l'intra muros et ses 25 000 hab/km². Mais toutes les banlieues récentes sans fin comme à Toulouse et Bordeaux, c'est tout ce qu'il ne faut pas faire (Rennes par exemple s'en sort beaucoup mieux en inscrivant la ville dans une zone dense, bien bornée et entourée de vert. On passe presque sans transition de la ville à la campagne). Mais c'est surtout aux Américains et à ceux qui veulent les imiter qu'il faudra faire entendre raison. C'est ce mode de vie qui est particulièrement destructeur de tout.

 

Citation

Et dans le même temps rendre ca vivable. Aujourd'hui, il y a des solutions techniques ; construction ossature bois, végétalisation (le bosco verticale de Milan, c'est autre chose que la tour en béton dessinée avec une règle et une équerre ou le cube en verre dans lequel les habitznts cuisent au premier rayon de soleil).

Mais bon, trop de maires s'en foutent et continuent à faire sortir de terre des programmes en bon béton, où tous les immeubles se ressemblent (en étant tous aussi moches les uns que les autres, hein).

Faut bien avouer qu'en France, on s'est acharnés à faire détester les tours en les faisant toutes plus moches les unes que les autres, plantées comme des asperges isolées sur des dalles peu accessibles. Bref, de l'anti-ville. Ailleurs, on les aligne sur la rue, avec commerces en pied de tour, comme pour n'importe quel immeuble, c'est parfaitement urbain et les gens aiment ça, même les Français. D'ailleurs ils adorent tous Manhattan.

De toute façon, même pas besoin de tours. Il suffit de construire à 50 m, juste sous la limite IGH. On sait déjà très bien faire de l'ultra-densité avec des immeubles de 25 à 30 m (hypercentre de Paris).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Ragnulf a dit :

De toute façon, c'est déjà pas tenable sur le long terme à moins de 8 milliards d'habitants, alors....

Pour les transports, je pense que l'hydrogène est la vraie solution du futur. Seul problème, le produire. L’électrique sur batterie, c'est un pis-aller, une solution temporaire. L’électricité, ca ne stocke pas, point (je veux dire en grande quantité, hein), sinon, il y a longtemps que les camions s'y seraient mis. Mais ca marche pas.le

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Tiberio a dit :

Réguler la population c'est une chose mais il serait aussi bon que les pays riches gaspillent moins. Parce que je suis presque sûr que les USA à eux seuls ont une empreinte carbone plus importante que tout le continent africain.

Ça commence ici. La propriété privée, la production de masse nous pousse à accumuler les richesses et nous fait perdre toutes notions quant à la valeure d un bien.

Quand je vois des membres de ma famille ou des amis qui commandent à tour de bras sur amazon un nombre incalculable de conneries qui finiront dans un placard au bout de 2 ans il y a de quoi se poser des questions. Ce dont ils ne se doutent pas c est que leur nouveau joujou à 20 balles au lieu de 60 utilise trop d energie pour ce que l on souhaite en faire.

Puisque ce sont les rois de l exportation je prends leur exemple, la Chine utilise encore énormément de charbon pour produire donc on aura beau se donner bonne conscience en achetant un moteur hybride et en roulant 10km/h en-dessous de la limitation autorisé, si derrière on achète un grille-pain (et encore ce n est pas la chose la moins utile...) à l autre bout du monde ça N A PAS DE SENS. 

L idée de départ n est pas mauvaise, de responsabiliser chaque individu, mais la dérive que quelques uns est trop importante pour Que cela fonctionne à long terme

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

A la limite qu on veuille continuer sur cette voie en suivant l exemple de Trump (qui se fiche totalement que 100 000 personnes trépassent au nom de l économie et de sa financiarisation) pourquoi pas, la machine est en route de toutes façon, mais faisons germer l idée pour les futures générations que les ressources, le travail, l alimentation ne sont pas des choses acquises et qu il faut réfléchir à leur utilisation.

La science et la technologie ne nous sauveront peut être pas toujours, il vaut mieux un tiens que deux tu l auras

Share this post


Link to post
Share on other sites

1200 morts en 1 journée aux USA. En plus de leur système de santé défaillant, leur excés, leur culture de la malbouffe, leur problème de santé liés à ça (7 américains sur 10 en surpoids et plus d'1 sur 3 est obèse), ça sent l'hécatombe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les décisions de Trump vont dans ce sens, il "s autorise" un pourcentage de perte.

C est là qu on se rend compte qu on est pas grand chose😆

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Stendhal a dit :

Si tu coupes les allocs, la natalité s'effondrera, avec comme conséquence le vieillissement accéléré de la population.

C'est d'ailleurs pour ça que la France a choisi cette politique dans les années 70, contrairement à ses voisins européens. L'impact démographique a été considérable, faut le voir comme un investissement sur le futur.

Je ne suis pas sur que les 3/4 de la population réfléchissent en terme d’allocs quand ils pondent des gamins. 

Les seuls qui s’en préoccupent sont dans une logique de guichet aux prestations sociales, venant réclamer leur dû comme une paie de début de mois en plus des demandes d’aides financières pour le loyer, pour payer la cantine, des aides pour la bouffe, pour payer les crédits, appel avt les 25 ans du plus grands pour une inscription au RSA...etc... et lorsqu’on propose certains emplois plutôt qu’un RSA, on balaie tout cela d’un revers de main. 
On ne peut nier que cette logique de guichet deviennent un sérieux problème.
Acheter la paix sociale c’est bien beau, mais quelle genre de population fabriquons-nous pour demain ? 
 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×