Jump to content

Recommended Posts

il y a 35 minutes, Stendhal a dit :

Trois îles, finalement (la Corée du Sud n'étant reliée au continent que par un limes la séparant d'une zone interdite la Corée du Nord).

Pas la même mentalité que les Occidentaux, surtout. Nous sommes ce que nous sommes : plus libres, mais des barbares à leurs yeux.

VOUS NE NOUS AMPAICHERAIT PA D'ALLEZ PROFFITAIENT DES PREMIEZ REILLON DU SOLEILLES

21144887.png

 

Sur qu En matière de discipline ils ont des leçons à nous donner.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, yuri a dit :

Sur qu En matière de discipline ils ont des leçons à nous donner.

Certainement. Mais serions-nous seulement prêts à les recevoir ?

D'autant plus que ce sont en général ceux veulent un « pouvoir (ou homme) fort » qui gueuleront quand on leur imposera la première demi-mesure...

Il n'y a qu'à voir Bordi' qui se plaint de l'occasion saisie - selon lui - par l'État français pour augmenter encore son emprise sur le peuple. À croire qu'il est devenu libéral. :ninja:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà une semaine qu'à intervalles réguliers mon cœur s'emballe à toute berzingue. Ça m'arrive trois, quatre fois par jour, comme ça sans prévenir, sur de courtes durées qui paraissent interminables. Symptôme ou pas de cette saloperie, je sais pas, j'essaye de croire que non mais depuis hier ma température a augmenté. Légèrement. J'attends une éventuelle aggravation avant d'appeler mon toubib.

 

Sportif aguerri, jeune dans la force de l'âge, d'une hygiène de vie (presque) irréprochable, je ne fais pas partie des plus fragiles susceptibles d'en crever ; en tout cas a priori, car je n'oublie pas que petit j'ai contracté le syndrome de Kawasaki, une maladie rare touchant essentiellement les enfants, leur cœur, et potentiellement mortelle - le plus souvent de mort subite, pour ceux qui n'ont pas été détectés à temps. Depuis cette épreuve, et ayant déjà eu fort à faire avec les crises de nerfs de mon père, ma mère me rappelle souvent de garder mon calme, ne jamais monter dans les tours. Ce qui, je l'admets, a toujours eu le don de... m'agacer ; on ne se refait pas. 

 

En attendant, je suis triste d'apprendre que cet ennemi invisible a emporté la plume subtile et modérée d'Henri Tincq. Un expert dans son domaine, un vrai, qui n'a jamais éprouvé le besoin d'être connu pour être reconnu. 

 

Faites attention. La vie vaut la peine d'être vécue. 

  • Like 1
  • Upvote 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Stendhal a dit :

Certainement. Mais serions-nous seulement prêts à les recevoir ?

D'autant plus que ce sont en général ceux veulent un « pouvoir (ou homme) fort » qui gueuleront quand on leur imposera la première demi-mesure...

Il n'y a qu'à voir Bordi' qui se plaint de l'occasion saisie - selon lui - par l'État français pour augmenter encore son emprise sur le peuple. À croire qu'il est devenu libéral. :ninja:

Certes. Mais reconnais quand même que cette absence de dépistage de masse qui aurait pu isoler les malades au « début «  de l épidémie a de quoi étonner. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Colpoditesta a dit :

On peut pas faire confiance aux chinois pour jouer la carte « onesti » malheureusement !! 
Ils n’ont jamais eu un gouvernement allant dans ce sens même  si nous sommes tous un peu pareil, certains plus que d’autres. 

C'est pas pour rien qu'ils gèrent l'Inter :ninja:

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, yuri a dit :

Certes. Mais reconnais quand même que cette absence de dépistage de masse qui aurait pu isoler les malades au « début «  de l épidémie a de quoi étonner. 

Tu veux dire en France et en Italie ? Bof, faut-il encore s'étonner de l'incompétence de nos élus (qu'on mérite)...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, yuri a dit :

Certes. Mais reconnais quand même que cette absence de dépistage de masse qui aurait pu isoler les malades au « début «  de l épidémie a de quoi étonner. 

Aller, dis-le. On est entre yuri...pas besoin de tourner autour du pot.

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Stendhal a dit :

Tu veux dire en France et en Italie ? Bof, faut-il encore s'étonner de l'incompétence de nos élus (qu'on mérite)...

Oui je parlais de la France et de l Italie. Mais encore plus de la France qui a eu d avantage de temps que l Italie pour éventuellement mettre ça en place .

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, VincentMancini a dit :

Aller, dis-le. On est entre yuri...pas besoin de tourner autour du pot.

 

 

Je laisse la parole à bordi sur ce sujet 😉.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, yuri a dit :

Oui je parlais de la France et de l Italie. Mais encore plus de la France qui a eu d avantage de temps que l Italie pour éventuellement mettre ça en place .

Je reconnais pourtant tout à fait le « (la) France a le meilleur [tout ce que vous voulez] du monde, elle n'a rien à craindre » qu'on bourre dans le crâne des Français depuis la maternelle jusqu'à la fin des études supérieures, donc je ne vois pas ce qui devrait m'étonner dans la suffisance et le dilettantisme montrés par le gouvernement dans cette crise.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Stendhal a dit :

Trois îles, finalement (la Corée du Sud n'étant reliée au continent que par un limes la séparant d'une zone interdite la Corée du Nord).

Pas la même mentalité que les Occidentaux, surtout. Nous sommes ce que nous sommes : plus libres, mais des barbares à leurs yeux.

VOUS NE NOUS AMPAICHERAIT PA D'ALLEZ PROFFITAIENT DES PREMIEZ REILLON DU SOLEILLES

21144887.png

 

Et de leur expérience en la matière avec notamment le SRAS en 2003.

Sinon oui, la géographie (frontières et superfie) a beaucoup joué en leur faveur...

Je mets un petit bémol pour le Japon qui ne maitrise pas aussi bien la situation.

La Chine a probablement minimisé les chiffres mais il ne faut pas tomber dans l'excès inverse...  

Et les chinois n'ont pas eu le temps de voir venir comme beaucoup, la géographie n'est pas aussi avantageuse (Wuhan est au coeur du pays, le Hubei seul est plus étendu que la Corée du S), le nombre d'habitants à gérer non plus (le Hubei seulest plus peuplé que la Corée du S), le timing était loin d'être favorable (nouvel an chinois) . 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Stendhal a dit :

Certainement. Mais serions-nous seulement prêts à les recevoir ?

D'autant plus que ce sont en général ceux veulent un « pouvoir (ou homme) fort » qui gueuleront quand on leur imposera la première demi-mesure...

Il n'y a qu'à voir Bordi' qui se plaint de l'occasion saisie - selon lui - par l'État français pour augmenter encore son emprise sur le peuple. À croire qu'il est devenu libéral. :ninja:

Déjà un pouvoir autoritaire bien compris ne mate pas son peuple, il le défend. 

Il s’appuie sur lui pour combattre l’influence de la finance internationale, des réseaux occultes et minorités agressives.

Ce pouvoir autoritaire est populaire, et non pas défendant les intérêts oligarchiques comme Macron et son gouvernement. 

D'ailleurs, un exemple, le président Lukachenko de la Biélorussie se pose des questions et il a dit qu’il révélera bientôt des choses très intéressantes quand à ce virus d’origine suspecte. 

  • Downvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, yuri a dit :

Certes. Mais reconnais quand même que cette absence de dépistage de masse qui aurait pu isoler les malades au « début «  de l épidémie a de quoi étonner. 

Il faut bien laisser le virus s’installer dans la population, la terroriser, instaurer un confinement fliqué, détruire des pans entiers de l’économie puis commercialiser un pois... vaccin de Big Pharma. 

  • Upvote 2
  • Downvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Henriette a dit :

Voilà une semaine qu'à intervalles réguliers mon cœur s'emballe à toute berzingue. Ça m'arrive trois, quatre fois par jour, comme ça sans prévenir, sur de courtes durées qui paraissent interminables. Symptôme ou pas de cette saloperie, je sais pas, j'essaye de croire que non mais depuis hier ma température a augmenté. Légèrement. J'attends une éventuelle aggravation avant d'appeler mon toubib.

 

Sportif aguerri, jeune dans la force de l'âge, d'une hygiène de vie (presque) irréprochable, je ne fais pas partie des plus fragiles susceptibles d'en crever ; en tout cas a priori, car je n'oublie pas que petit j'ai contracté le syndrome de Kawasaki, une maladie rare touchant essentiellement les enfants, leur cœur, et potentiellement mortelle - le plus souvent de mort subite, pour ceux qui n'ont pas été détectés à temps. Depuis cette épreuve, et ayant déjà eu fort à faire avec les crises de nerfs de mon père, ma mère me rappelle souvent de garder mon calme, ne jamais monter dans les tours. Ce qui, je l'admets, a toujours eu le don de... m'agacer ; on ne se refait pas. 

 

En attendant, je suis triste d'apprendre que cet ennemi invisible a emporté la plume subtile et modérée d'Henri Tincq. Un expert dans son domaine, un vrai, qui n'a jamais éprouvé le besoin d'être connu pour être reconnu. 

 

Faites attention. La vie vaut la peine d'être vécue. 

J'espère que ça ira bien pour toi, n'oublie pas de donner des nouvelles de temps à autre. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Stendhal a dit :

Je reconnais pourtant tout à fait le « (la) France a le meilleur [tout ce que vous voulez] du monde, elle n'a rien à craindre » qu'on bourre dans le crâne des Français depuis la maternelle jusqu'à la fin des études supérieures, donc je ne vois pas ce qui devrait m'étonner dans la suffisance et le dilettantisme montrés par le gouvernement dans cette crise.

C est vrai aussi stend . Depuis tout petit on entend ça , que la France a le meilleur « truc » du monde, lorsqu il y a un sujet qui fait l actualité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La France devient un pays du tiers monde en infrastructures, d’ailleurs même les maghrébins voulaient partir au début de l’épidémie.

Par contre on peut se targuer d’avoir un des meilleurs virologue au monde. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Bordighera a dit :

La France devient un pays du tiers monde en infrastructures, d’ailleurs même les maghrébins voulaient partir au début de l’épidémie.

Par contre on peut se targuer d’avoir un des meilleurs virologue au monde. 

Le professeur Raoult, « bizarrement » peu soutenu par l état et la majorité des médias...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Bordighera a dit :

Il faut bien laisser le virus s’installer dans la population, la terroriser, instaurer un confinement fliqué, détruire des pans entiers de l’économie puis commercialiser un pois... vaccin de Big Pharma. 

Sanofy bande depuis le début. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Certainement. Mais serions-nous seulement prêts à les recevoir ?

On a accepté aveuglément sans trop sourciller un confinement quasi total, en même temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Stendhal a dit :

En même temps, si tu attends l'intervention d'un État européen qui n'existe pas... La réalité, c'est que nous vivons dans l'Europe des nations, l'Europe des souverainistes (sauf pour la monnaie). Encore plus de chacun pour soi ne saurait donc être la solution. Il faut un État fédéral européen pour dépasser cette confédération atypique mal branlée qu'est l'UE. Ou alors, retour à une souveraineté pleine et entière, mais dans ce cas, pas la peine de compter sur une quelconque solidarité. Il faut être cohérent et trancher.

https://www.linkiesta.it/2020/03/europa-dopo-il-coronavirus-coronabond/

Je suis d'accord. Qu''on' arrête de parler d'UE ou de solidarité (dans les faits) ou de politique commune quand on voit qu'une paire de pays de cette UE ferment ses frontières à cause du virus, Macron n'ayant pas fermé les nôtres car justement il voulait que ça se fasse à l'échelle européenne (ben oui trop peur de faire ce que le RN suggère ou aurait fait). Mal branlée comme tu dis.

 

Citation

La désindustrialisation-délocalisation est un tout autre problème. Ça a été un transfert massif du secteur manufacturier en faveur de la Chine et de l'Asie, pas un mouvement intra-UE, demande aux Américains ou aux Canadiens... Ça a touché tout l'Occident. Le pays qui s'en est le mieux sorti est d'ailleurs le plus puissant de l'UE : l'Allemagne. Manque de bol, les Allemands valent zéro en stratégie : ils ont misé sur l'automobile, une technologie du XXe siècle... 

Quant au problème des « puissants qui se gavent sur le dos du peuple », il est universel et donc strictement indépendant de l'époque, de la région géographique et de l'échelle des pays considérés.

Quand je parlais de politiques qui se gavent sur le dos des peuples, je parlais de cette 'race' de personnes qui agissent dans leurs intérêts et ceux de leurs copains, et non pas que de 'nos' politiques.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Kaprischöffen a dit :

On a accepté aveuglément sans trop sourciller un confinement quasi total, en même temps.

Mais sous la contrainte et à coups d'interdictions et d'amendes, parce que les Français ne comprennent que ça.

JE VEUT POUVOIRRENT FER MON JAUGING ILE FAITS BO LE CORONAVIRUSSE SA TUENT MOINS KUNE GRIPES MDR (cit.)

Pour ma part je me suis confiné deux à trois semaines avant la prise de parole de Macron mi-mars et j'ai martelé l'idée dans la tête de mes proches (quitte à utiliser un langage cru et violent : le mot « intubation » a été particulièrement efficace) jusqu'à ce qu'ils comprennent.

 

Il y a 4 heures, Kaprischöffen a dit :

Mal branlée comme tu dis.

Une confédération, quoi. Historiquement toujours un bricolage ni fait ni à faire, une étape avant soit la progression vers un nouvel État, soit la régression vers les entités provinciales antérieures (les « nations » d'Europe ne sont que des provinces à l'échelle du monde, il faut bien se mettre ça dans le crâne).

 

Citation

Quand je parlais de politiques qui se gavent sur le dos des peuples, je parlais de cette 'race' de personnes qui agissent dans leurs intérêts et ceux de leurs copains, et non pas que de 'nos' politiques.

On parle bien des mêmes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Henriette a dit :

Voilà une semaine qu'à intervalles réguliers mon cœur s'emballe à toute berzingue. Ça m'arrive trois, quatre fois par jour, comme ça sans prévenir, sur de courtes durées qui paraissent interminables. Symptôme ou pas de cette saloperie, je sais pas, j'essaye de croire que non mais depuis hier ma température a augmenté. Légèrement. J'attends une éventuelle aggravation avant d'appeler mon toubib.

Ça pourrait bien être le Covid-19, il semblerait que les personnes avec des antécédents cardiovasculaires soient à risque. À moins que tes accès de tachycardie ne soient déclenchés par l'anxiété. Peut-être que tu supportes mal le confinement, surtout en tant que sportif.

N'attends pas trop pour consulter et tiens-nous au courant. Sans abuser avec des médecins débordés, mieux vaut s'être inquiété pour rien que de s'être réveillé trop tard.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Henriette a dit :

Voilà une semaine qu'à intervalles réguliers mon cœur s'emballe à toute berzingue. Ça m'arrive trois, quatre fois par jour, comme ça sans prévenir, sur de courtes durées qui paraissent interminables. Symptôme ou pas de cette saloperie, je sais pas, j'essaye de croire que non mais depuis hier ma température a augmenté. Légèrement. J'attends une éventuelle aggravation avant d'appeler mon toubib.

 

Sportif aguerri, jeune dans la force de l'âge, d'une hygiène de vie (presque) irréprochable, je ne fais pas partie des plus fragiles susceptibles d'en crever ; en tout cas a priori, car je n'oublie pas que petit j'ai contracté le syndrome de Kawasaki, une maladie rare touchant essentiellement les enfants, leur cœur, et potentiellement mortelle - le plus souvent de mort subite, pour ceux qui n'ont pas été détectés à temps. Depuis cette épreuve, et ayant déjà eu fort à faire avec les crises de nerfs de mon père, ma mère me rappelle souvent de garder mon calme, ne jamais monter dans les tours. Ce qui, je l'admets, a toujours eu le don de... m'agacer ; on ne se refait pas. 

 

En attendant, je suis triste d'apprendre que cet ennemi invisible a emporté la plume subtile et modérée d'Henri Tincq. Un expert dans son domaine, un vrai, qui n'a jamais éprouvé le besoin d'être connu pour être reconnu. 

 

Faites attention. La vie vaut la peine d'être vécue. 

Courage à toi Marok'1 et donne nous de tes nouvelles.

Par contre, faudrait peut-être pas attendre pour appeler ton médecin.

Tes "palpitations", c'est peut-être autre chose que le coronavirus et faut pas forcément attendre (moi par exemple, je mes suis tapé une rage de dent monumentale, heureusement que je connais personnellement mon dentiste).

Prend soin de toi et à bientôt

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Bordighera a dit :

Déjà un pouvoir autoritaire bien compris ne mate pas son peuple, il le défend. 

Il s’appuie sur lui pour combattre l’influence de la finance internationale, des réseaux occultes et minorités agressives.

Ce pouvoir autoritaire est populaire, et non pas défendant les intérêts oligarchiques comme Macron et son gouvernement. 

D'ailleurs, un exemple, le président Lukachenko de la Biélorussie se pose des questions et il a dit qu’il révélera bientôt des choses très intéressantes quand à ce virus d’origine suspecte. 

P*tain merci, t'as fait ma journée.

Chaque phrase est une perle, bravo.

Et finir par citer le grand Alexandre LOUKACHENKO (par contre, fait gaffe à l'orthographe, y en a qui ont eu des problèmes), c'est le gâteau sur la cerise.

Cette méconnaissance, c'est quand même hallucinant.

Je ne sais pas ce que je préfère, entre le pouvoir qui ne mate pas son peuple (t'as bien de la chance de vivre en France) ou que ca permette de lutter contre l'oligarchie (qui dans ce type de régime, est peut-être plus "nationale" mais avec encore plus de pouvoir).

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Bordighera a dit :

Déjà un pouvoir autoritaire bien compris ne mate pas son peuple, il le défend. 

Il s’appuie sur lui pour combattre l’influence de la finance internationale, des réseaux occultes et minorités agressives.

Ce pouvoir autoritaire est populaire, et non pas défendant les intérêts oligarchiques comme Macron et son gouvernement. 

D'ailleurs, un exemple, le président Lukachenko de la Biélorussie se pose des questions et il a dit qu’il révélera bientôt des choses très intéressantes quand à ce virus d’origine suspecte. 

Les dictateurs ne protègent que leur propre pouvoir. C'est d'ailleurs ce qu'avait dit Loukachenko lui-même pour justifier l'assassinat brutal d'un journaliste opposant : « il faut bien défendre son pouvoir. »

Loukachenko, encore :

Citation

En novembre 1995, lors d'une interview accordée à un quotidien allemand Handelsblatt, Loukachenko souligne le fait qu'Adolf Hitler n'a pas que des mauvais côtés :

« L'histoire de l'Allemagne est d'une manière ou d'une autre une copie de l'histoire de la Biélorussie sur certains points. Au moment où l'Allemagne s'est relevée grâce à de solides ouvriers. Tout ce qui est lié à Adolf Hitler n'est pas mauvais. Rappelez-vous sa politique en Allemagne. L'autorité allemande s'était accrue pendant des siècles. Sous Hitler, ce processus a atteint son point culminant. C'est parfaitement en conformité avec notre vision d'une république présidentielle et du rôle de son président. Je veux souligner qu'un homme ne peut pas être tout noir ou tout blanc. Il y a des côtés positifs aussi. L'Allemagne est sortie des ruines par le passé avec l'aide d'une force présidentielle forte. L'Allemagne s'éleva grâce à cette force, grâce au fait que toute la nation était unie autour de son chef. Aujourd'hui, nous passons par une période semblable, quand nous devons nous unir autour d'une personne ou un groupe de personnes afin de survivre, tenir le coup, et rester droit dans nos bottes… »

 

Le paradis... Qu'attends-tu pour aller y vivre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×