Jump to content

Udinese-Napoli : Les napolitains calent une nouvelle fois


Recommended Posts

Le Napoli se déplaçait en terre frioulane aujourd’hui, en cette fraiche soirée d’hiver, afin d’y affronter le maître des lieux, l’Udinese. Distancé par une Juventus victorieuse hier, les hommes de Mazzarri se devait de réagir aux attaques de la Vielle Dame. Mais encore faut-il se sortir de cette spirale négative qui dure maintenant depuis plusieurs semaines ; une mauvaise passe qui coïncide étrangement avec le mutisme d’Edinson Cavani. El Matador ne rugit plus, il miaule, son dernier but remonte à la victoire face à Parma, le 27 janvier. Le match commence donc, et ce sont les azzurri qui prennent les choses en main : Mesto, d’un centre millimétré, inquiète une première fois l’arrière garde bianconera, mais Cavani et Insigne manquent successivement le coche. Un faux-rythme se met alors en place, dicté par une Udinese qui n’a décidément pas envie de jouer le jeu, Di Natale est envoyé au charbon à coups de chandelles.

Du pain béni pour les colosses Campagnaro et Britos. Les approximations techniques sont innombrables, ce Napoli est apathique, et ne semble attendre qu’un miracle de l’un de ses artistes offensifs. Le deuxième acte n’offrira rien de neuf, si ce n’est que les bianconeri se terrent encore un peu plus aux abords de leur surface. Mais en face, les attaques sont dénués d’inspiration, Insigne ainsi qu’Armero tentent d’apporter de la percussion, mais dés que le premier rideau frioulan est transpercé, la fébrilité reprend le dessus. Hamsik et Cavani rateront tour à tour la balle de match, ce dernier, à moins de 5 mètres des buts de Padelli. 0-0 score final donc, une purge qui s’avère, pour les napolitains, être le 4ème match consécutif sans but inscrit. Quoi qu’il en soit, les partenopei devront montrer un tout autre visage vendredi soir, puisque c’est le champion en titre turinois qui se déplace à Fuorigrotta. Et puis, sous les yeux de Diego, il faudra se montrer à la hauteur.

 

LA FEUILLE DE MATCH DE UDINESE-NAPOLI

Udinese-Napoli 0-0

Udinese (3-5-2) : Padelli; Benatia (28′ Heurtaux), Danilo, Domizzi; Basta, Pereyra, Allan, Badu, Pasquale; Muriel, Di Natale (78′ Maicosuel). Remp : Scuffet, Pawlowski, Faraoni, Merkel, Gabriel Silva, Rodriguez, Ranegie, Campos Toro, Zielinski. Entr : Guidolin

Napoli (3-4-1-2) : De Sanctis; Campagnaro, Cannavaro (85′ Dzemaili), Britos; Mesto (90′ Zuniga), Behrami, Inler (62′ Pandev), Armero; Hamsik; Insigne, Cavani. Remp : Rosati, Crispino, Grava, Rolando, Gamberini, Maggio, Donadel, El Kaddouri, Calaiò. Entr. Mazzarri

Arbitre : Damato

Avertis : Pereyra (U); Inler, Armero, Behrami, Cannavaro (N)



Voir l'article complet
Link to post

J'aime bien Mazzarri, mais je l'entends se plaindre uniquement quand ça l'arrange.

Lors du match Sampdoria-Napoli, les azzurri l'ont emporté 1-0 sur un penalty inexistant.

C_27_articolo_90334_immagineprincipale.jpg

La faute, légère, mais bien réelle, a été commise en dehors de la surface de réparation. Penalty et carton rouge pour Gastaldello.

 

La semaine dernière, Zuniga envoit Poli au sol sans s'occuper du ballon. Penalty indiscutable mais non sifflé. Bien entendu. Sans parler des diverses fautes grossières commises par Campagnaro alors qu'il était déjà averti mais qu'il a pu continuer d'effectuer impunément. Score final 0-0 mais avec un vrai arbitrage, que serait-il advenu de ce match?

 

Rien qu'entre les matches aller & retour contre la Samp, le Napoli peut remercier les arbitres pour les points empochés...

  • Upvote 5
  • Downvote 1
Link to post

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...