Flop 10 : Les pires recrues de la saison 2017/2018

Par Cesco publié le 07 Juin 2018
Crédits

10ème : Henrique Dalbert (Inter)

Arrivé de Nice pour 20 millions d’euros pour résoudre les problèmes à gauche de l’Inter, le Brésilien aura mis du temps à arriver mais sera nerazzurro quand même. Une première apparition face à l’AS Roma encourageante et puis plus rien. Le néant. Nagatomo le devance, D’Ambrosio aussi et même Santon … Et ça c’est grave. Il va faire ses bagages cet été avec 14 apparitions seulement. Triste.

9ème : Adam Ounas (Napoli)

Arrivé avec l’étiquette de dribbleur four et d’homme imprévisible, Adam Ounas aura trompé tout son monde ! 3 titularisations et 10 autres bouts de matchs pour un petit but. Des frasques qui continuent et une présence remarquée en équipe B. Les tifosi se disent que si même Callejon lui passe devant … Un flop provisoire ? Peut être mais flop quand même cette saison au vu des 10 millions investis qui caractérisent un mercato loupé du Napoli.

8ème : Valentin Eysseric (Fiorentina)

Il devait prendre les clefs du milieu de terrain de la Viola mais au final il se fait manger par la concurrence et termine la plupart du temps sur le banc. L’apprentissage de la Serie A est difficile pour celui qui aura semblé ne jamais pouvoir se mettre au niveau. Bilan ? Un départ déjà quasi acté.

7ème : Maxime Gonalons (AS Roma)

Critiqué subtilement par son entraîneur, ne possédant pas « l’étincelle qui lui permettrait de se mettre en lumière », Maxime Gonalons a vécu une vraie galère à Rome. Il voulait du temps de jeu en partant de Lyon, mais c’était sans compter ses maladresses et sa lenteur avec un ballon. Départ manqué avec la capitale.

6ème : Marco Borriello (SPAL)

Vous vous rappelez du pari perdu par Christian Vieri qui devait payer les vacances de Borriello si ce dernier marquait au moins 15 buts ? Bah à un an près, l’ex-bomber de l’Inter ne serait pas passé par la carte porte monnaie. L’ancien attaquant de Cagliari a traversé la saison comme un fantôme au sein d’une SPAL qu’il n’aura jamais porté sur ses épaules. 1 but et une fin de carrière qui s’annonce compliquée à relancer. Décevant.

5ème : Mateo Musacchio (Milan AC)

Il arrivait à Milan avec l’étiquette de meilleur défenseur de Villarreal qui était elle même : la meilleure défense de Liga. Avec un transfert de 18 millions d’euros, il a disparu très vite avec deux titularisations en 2018. Pas au niveau, il se fait même griller la politesse par Zapata quand Bonucci ou Romagnoli sont indisponibles. Flop prévisible malgré tout tant l’adaptation risquait d’être compliquée en Italie avec l’instabilité du Milan AC, mais surtout, cruelle déception.

4ème : Gregory Van der Wiel (Cagliari)

Il collectionne plus de posts Instagram que de minutes jouées avec Cagliari. Attendu comme le leader après une expérience avec le gros PSG qui écrase tout sur son passage en France. Au final, son arrivée aura surtout marqué par ses photos avec sa compagne que ses prestations sur le terrain. Inutile toute la saison, il ne devrait pas faire long feu. Flop assumé.

3ème : Patrik Schick (AS Roma)

Schick à la Juventus ! Non problème cardiaque ! Schick à l’Inter ! Non l’AS Roma est passée devant ! Schick à l’AS Roma ! Oui c’était le feuilleton de l’été dernier pour plus de 40 millions d’euros. Ca fait cher le but (13,3 millions environ). Il n’aura jamais trouvé sa place dans le dispositif romain et sa complémentarité avec Dzeko pose toujours question. Joueur phare recruté par la Louve, dans l’ombre des gladiateurs vrais au final. Terrible. A la saison prochaine ?

2ème : André Silva (Milan AC)

Il régale contre Shkendija ou l’Austria mais disparaît dès que l’adversité se lève. Annoncé comme l’espoir du Milan, celui qui va se révéler aux yeux du monde dans la presse, il réalise une saison proche du cauchemar. Patrick Cutrone le ridiculise et même le maladroit Kalinic lui est préféré. 7 titularisations en A seulement. Pour un gars à 40 millions ça fait … cher. Terrible quand on pense que Cutrone n’a rien couté car il était au centre de formation. Bref, sur le départ.

1er : Antonio Cassano (Hellas)

Cassano le magnifique avait tué le game avant même le début de la saison. Il signe à l’Hellas le 17 juillet pour annoncer sa retraite sportive le 27 . Grandiose. Setti a sans doute fait plus d’une crise cardiaque et l’Hellas n’aura jamais trouvé la solution en attaque pour terminer au final relégué en Serie B. Cassano pendant ce temps ? Il pense à un retour. Tranquilou.



Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio

Recevez chaque jour à midi un email avec nos meilleures actualités. (Service gratuit)

Inscription effectuée ! Vous aller recevoir un email et vous devez impérativement confirmer votre inscription.