Pourquoi faut-il garder Cuadrado ?

Par Leo Carta publié le 24 Avr 2016
Crédits

Cuadrado

Sambaman

Le Colombien clôt sa saison bianconera crescendo. Depuis quelques mois, il danse entre le 3-5-2, où il joue la doublure de Lichtsteiner, et le 4-4-2 où il percute le flanc comme personne. À grands coups de déhanchés sud-américains, son retour en Italie lui a fait du bien. Il a quasiment retrouvé son niveau viola et on commence vraiment à se demander du côté de Turin s’il faut le garder. En 36 matchs sous les couleurs de la Juve, Juan a planté 5 pions et délivré 7 passes décisives. Des statistiques plutôt bonnes pour un joueur qui alterne ses matchs avec l’ailier suisse. Dribbleur fou (il comptabilise un dribble réussi toutes les 25 minutes, record en Serie A), il casse souvent les lignes et n’hésite jamais à repiquer dans l’axe.

Il semble être définitivement rentré dans les schémas d’Allegri et profite souvent de l’appel d’un milieu de terrain pour rendre fous les défenseurs. Si son adaptation a pris du temps, l’abnégation dont il a fait preuve durant toute la saison semble avoir porté ses fruits. Son activité offensive s’est affinée avec le temps et son travail défensif est intéressant. Surtout, il est devenu l’un des joueurs les plus flexibles de l’effectif. Pouvant être aussi bien aligné en défense dans un 4-3-1-2 que sur l’aile d’un 3-5-2. Contre le Bayern, il est même employé dans un incroyable 4-3-3 et sort une première mi-temps presque parfaite. Son utilité dans le groupe ne fait donc plus de doute. Reste maintenant à savoir s’il va rester la saison prochaine.

Une situation compliquée

Prêt sec, le Colombien était un pari. En manque cruel de jeu à Londres, il débarque à Turin après une moitié de saison vide. Les dirigeants n’ont donc pas négocié de clause de rachat mais pourraient bientôt entrer en contact avec le staff de Conte pour savoir si des marges de manœuvre sont possibles (si ce n’est pas déjà fait). Seulement voilà, il faudra débourser pas moins de 20 millions d’euros pour s’attacher définitivement les services du Colombien. Une somme que les dirigeants de la Juve ne semblent pas intentionnés à sortir et qu’ils devront négocier avec le club londonien, bien que l’arrivée d’Antonio Conte sur le banc de Chelsea redistribue un peu les cartes.

Le coach italien est depuis longtemps un grand fan de Cuadrado et l’a longtemps réclamé à Marotta durant ses années turinoises. Un joueur qui sied parfaitement à l’idée de jeu principale de Conte, qui mise sur des ailiers rapides et tonitruants dans son idéal 4-2-4. Néanmoins Juan préfèrerait rester en Serie A la saison prochaine : « C’est comme être dans une famille ici. Nous sommes un grand groupe en dehors du terrain aussi, nous travaillons tous dans la même direction. La Juve est une grande équipe composée de grands champions. Max Allegri me demande de jouer simple, de me concentrer en défense et, quand j’ai de l’espace, de tenter des choses » a déclaré il y a une dizaine de jours le Colombien. De Londres à Turin les volontés divergent et créent une situation compliquée que Marotta devra résoudre très prochainement. Ce qui est loin d’être une mince affaire.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Simone Inzaghi dans le viseur de deux cadors anglais

L’agent de Kvaratskhelia confirme plusieurs offres pour son joueur

La presse italienne encense Daniele De Rossi

Theo Hernandez courtisé, le Milan AC fixe son prix de vente

Mauvaise nouvelle, l’Inter perd un cadre sur blessure

Avatar

Leo Carta

Rédacteur Juventus



Derniers articles