Fabio Cannavaro livre ses vérités sur le football italien

Par Antoine Rabito publié le 12 Sep 2023
Crédits (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)

S’exprimant dans les lignes de la Gazzetta Dello Sport, Fabio Cannavaro a fait une analyse presque complète sur le football italien, particulièrement l’équipe nationale. Il a évoqué les défauts de la Squadra Azzurra, a comparé l’équipe à certaines en Europe et ailleurs, avant de reconnaitre que Luciano Spalletti peut aider à corriger les choses.

« La vérité est que nous ne sommes plus habitués au football rapide et physique, le pressing de la Macédoine nous a mis dans les cordes. Nous avons peu de vitesse d’exécution et de réflexion, résultat d’un championnat qui n’a fait que s’améliorer grâce aux étrangers. Nous avons remporté le Championnat d’Europe il y a seulement deux ans, mais nous n’avons pas dominé, nous étions bons pour toujours rester dans les cordes de jeu. Nous avons des joueurs européens, mais pas beaucoup : Tonali, Barella, Bastoni, Locatelli, Raspadori, Chiesa, Frattesi et Donnarumma qui est génial même s’il ne peut pas encaisser un but comme celui-là. Mais nous ne faisons pas partie de l’élite. La France, l’Angleterre, l’Espagne, qui jouent le même football technique dans leurs clubs, sont décidément supérieures. Il faudra la folie saine de Spalletti, la « folie d’artiste » qu’il possède, car il a peu de temps. Mais nous irons aux Championnats d’Europe. Championnat, je ne peux pas penser à une autre élimination », a déclaré le champion du monde 2006.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Cesare Prandelli prodige un sage conseil à Gianluca Scamacca

Federico Chiesa pourrait débuter sur le banc face à la Croatie

Coup dur pour l’Italie, Federico Dimarco forfait face à la Croatie

« Après Italie – Espagne, mes certitudes sur l’équipe nationale ont vacillé », Marco Tardelli

« La Croatie le pire adversaire possible », Capello met en garde l’Italie

Antoine Rabito

Antoine Rabito

Toujours à l'affut des dernières infos du calcio.



Derniers articles