EDITO : Une semaine d’attente

Par Cesco publié le 19 Août 2019
Serie A logo

A six jours de la reprise de la Serie A, jamais une saison n’avait semblé aussi excitante depuis au moins 10 ans. Le week-end prochain, le retour sur les terrains se fera pour les clubs de Serie A. Et avec eux, le retour d’une équipe de Brescia savoureuse dans l’élite, accompagnée de Balotelli ou Tonali. Un retour de championnat bienvenu après un mercato agité. Chaque équipe du top 4 s’est renforcée malgré les difficultés en interne. Le dégraissage compliqué de la Juventus, le cas Icardi à l’Inter, les annonces loupées du Napoli ou encore la peur de se faire pillier de l’Atalanta. Tant de difficultés qui au final n’aura pas empêché les concurrents pour la prochaine Champions League de mener à bien leur projet estival.

Un top 4 au top

Que ce soit les arrivées de De Ligt, Ramsey, Skrtel, Lukaku, Barella, Manolas, Lozano et bien d’autres, elles apporteront un nouvel élan à un championnat italien qui s’annonce disputé. Par là il ne faut pas comprendre que la Juventus va perdre son titre, au contraire, la Vieille Dame apparait encore supérieure à ses concurrents malgré un changement de coach qui n’a pas fait l’unanimité. Mais c’est dans les outsiders que la situation a changé. Le Napoli n’apparait plus seule concurrente. L’Inter de Conte a doublé tous ses postes et a de belles ambitions qu’il faudra confirmer sur le terrain. Enfin, l’Atalanta de Gasperini aura une nouvelle fois les arguments, survoltée par le fait de disputer la C1, sans avoir à jouer de préliminaires et en ayant gardé ses meilleurs éléments.

Difficile à mon sens d’imaginer un top 4 différent de l’année dernière. La seule surprise pourrait à mon sens venir de l’AS Roma. Débarrassée de Monchi et avec un Fonseca invaincu en préparation qui propose de belles choses, l’équipe se renouvelle, se séparant de ses flops et en renforçant intelligemment les différents secteurs de jeu. La prolongation de Dzeko est un point d’orgue à ne pas négliger pour envisager un retour du club de la capitale dans l’élite. Je ne fais pas partie des optimistes, mais plutôt des pragmatiques. Concernant le Milan AC et la Lazio, difficile d’être pleinement satisfait, mais il faut tenir compte des enjeux économiques et des possibilités de chacun.

Des poursuivants limités ?

Les Rossoneri ont réussi malgré tout à construire un socle intéressant pour Giampaolo mais de nombreux doutes persistent quant à l’alchimie de l’équipe et l’adaptabilité des différents éléments. Les voir accrocher un top 4 n’est pas impossible, mais la côte reste haute, le Milan n’est clairement pas favori, sur le papier. Même constat pour une Lazio qui ne bouge que très peu. Difficile de savoir si l’équipe emmenée par Inzaghi sera capable de faire plus que la 5ème place d’il y a deux ans ou de la Coppa gagnée l’année dernière. Le tout avec un effectif qui a conservé les même forces et faiblesses. Quoi qu’il en soit, cette saison s’annonce excitante sur tous les fronts.

Qui de la Juve, de l’Inter, du Napoli arrachera le Scudetto ? Les Bianconeri gardent pour moi l’avantage, c’est indéniable, mais jamais l’Inter n’aura semblé si proche. Un constat souvent répété et qui ne s’est jamais concrétisé dans les faits. Mais maintenant, Antonio Conte est là, Ancelotti aussi au Napoli. Les équipes ont passé un cap et j’ai hâte de voir ce qu’il va se passer cette saison. Place au jeu. Bonne saison à tous.

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi