EDITO : Un premier pas vers la tranquilité

Par François Lerose publié le 25 Mar 2019

On ne fanfaronnait pas avant le début de ces éliminatoires de l’Euro 2020. « L’Italie favorite de son groupe« , « l’Italie devrait passer facilement« . Bien nombreux sont ceux qui savent que rien est facile pour l’Italie. Surtout ces derniers temps. Ce match face à une Finlande regroupée en 5-3-2 sur la pelouse douteuse de la Dacia Arena sentait le traquenard à plein nez pour la bande Mancini. Et qui sait, sans cette déviation heureuse survenue sur la frappe de Barella à la 7ème minute, ce qu’aurait pu être la rencontre.

Sans vouloir faire le rabat joie, l’Italie s’est certes imposée 2-0 face à une assez faible équipe de Finlande, mais elle a quand même réussi à se faire peur. Quoi qu’il en soit ces deux buts d’écarts font du bien, même si la libération signée Moise Kean est arrivée tardivement après quelques sueurs froides sur le but de Donnarumma. Tellement de bien même ! Pour retrouver une victoire par deux buts d’écart ou plus en compétition officielle de l’Italie, il faut remonter à juin 2017 face au Liechtenstein (5-0). Symptôme avoué et accepté d’une équipe en construction, cette inefficacité à créer tend peu à peu à s’effacer, au fur et à mesure que Marco Verratti s’affirme dans l’entre-jeu et que les jeunes talents prennent (enfin) le pouvoir.

Ces trois premiers points dans un groupe abordable et dans un contexte sportif où ne pas faire partie de l’Euro 2020 relève de l’impossibilité, permettent désormais à Mancini d’avancer sereinement en vue du match de mardi, face au Liechtenstein tiens ! Histoire de se revigorer définitivement et de lancer une année 2019 pleine de succès pour une Nazionale que l’on veut voir à nouveau conquérante.

François Lerose

Rédacteur en Chef



Lire aussi