EDITO : Enfin un peu de plaisir azzurro

Par Cesco publié le 13 Oct 2019

Ca y’est, c’était attendu, l’Italie s’est qualifiée pour l’Euro 2020 grâce à sa victoire contre une équipe de Grèce combative 2-0. Voir l’Italie a l’Euro a beau être une évidence compte tenu du groupe, c’est un grand soulagement de pouvoir enfin avoir un motif de satisfaction sur lequel s’appuyer concernant cette nouvelle génération. Vêtue du maillot vert de l’espoir et de la renaissance, cette équipe peut désormais souffler. Elle qui était sous le feu des projecteurs, à la merci de la moindre critique en cas de faux pas peut désormais savourer une qualification méritée. Si elle apparait simple sur le papier, il suffit de se replacer il y a 18 mois, au moment ou Mancini reprend cette équipe en lambeaux pour nous convaincre que cette qualification n’était pas si acquis il y a encore peu de temps.

Désormais, c’est avec la décompression qui va bien que l’on peut se dire : « on a du temps pour peaufiner« . Mancini peut se régaler, il lui reste encore deux trêves avant l’Euro, pour expérimenter, améliorer et régler les derniers détails pour que sa Nazionale soit la plus compétitive possible en juin. Un beau parcours ne serait pas de trop, pour tourner, définitivement la page du cauchemar et se laisser prendre aux rêves les plus fous.

Gagner l’Euro apparait illusoire, mais faire un beau parcours, un quart de finale, n’est pas impossible. L’Italie de Mancini n’a pas le charisme de celle de Conte, mais elle a les armes pour faire aussi bien, si ce n’est mieux. Si Conte avait des leaders, Mancini a des garçons talentueux à tous les postes. L’alchimie doit prendre et la Squadra peut se permettre de croire en un bien bel été. Quoi qu’il en soit, la renaissance a fonctionné, et profitons de ces quelques moments de plénitude azzurra.

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi