DOSSIER : Cagliari, 100 ans de passion: la fondation du club en 1920 (1/9)

Par Sébastien Madau publié le 10 Sep 2019

La saison 2019-2020 revêt une importance particulière pour le Cagliari Calcio. Il s’agit en effet de la saison du Cinquantenaire du Scudetto de 1970 emmené par le buteur Gigi Riva, mais également du Centenaire de la naissance du club, actée le 30 mai 1920 à l’initiative de passionnés de football. Tout au long de la saison, Calciomio vous fera revivre chaque mois les grandes étapes de ce siècle d’histoire et de passion en Sardaigne, et au-delà. Pour ce premier épisode : la fondation du Cagliari Football Club en 1920.

Un soir de printemps 1920, deux amis -Gaetano Fichera et Antonio Zedda Piras se réunissent dans une salle du théâtre Eden de Cagliari pour parler du sport qui est en train de devenir de plus en plus populaire en Sardaigne: le calcio. Le premier est chirurgien et professeur de médecine à la faculté, le second est un industriel viticole dont la société commercialisera la plus grande marque de mirto dans le monde entier.
« Et si on créait un club en ville? » se disent les deux hommes. Cagliari a certes une tradition de ville sportive, mais pas de football alors. Il y a bien eu le club gymnique de l’Amsicora qui a joué un match à Turin autour de 1910, mais sans lendemain. Un match improvisé entre des jeunes Cagliaritains et des marins gênois sur la Place d’Armes en 1902 n’a pas fait d’émules. Non, en Sardaigne, jusqu’alors, le calcio est né ailleurs. Si on note des traces de matchs à Calangianus à la fin du 19e siècle entre des cheminots et techniciens anglais venus construire le chemin de fer, le club le plus ancien de l’île est bel et bien la Società Educazione Fisica (SEF) Torres, appelée communément la Torres. Fondé en 1903, le club – où à débuté Gianfranco Zola- évolue aujourd’hui en Serie D. D’autres clubs sardes suivront: Ilva Football Club, Olbia, etc.

Fondation du Cagliari Football Club le 30 mai 1920

Cagliari, la capitale sarde, ne peut se permettre d’être à la traîne. Aussi, Fichera et Zedda Piras accélèrent les tractations. Le 30 mai, le club nautique Ichnusa réunit un semblant de comité directeur. Gaetano Fichera est élu président, Antonio Zedda Piras vice-président et Giorgio Mereu secrétaire. Ce dernier aura la particularité d’occuper au fil des ans les postes de secrétaire, joueur, président et entraîneur du nouveau club. Preuve de l’engouement du monde sportif à voir le calcio émerger à Cagliari, des responsables du club nautique et de gymnastique composent le comité directeur. Le Cagliari Football Club est né !
Cent jours plus tard, le 8 septembre 1920, le Cagliari FC joue son premier match amical contre le doyen du footblal sarde, la Torres. Historiquement, les deux villes sont rivales. Du monde est venu voir la rencontre disputée au stade Stallaggio Meloni sur lequel on a planté deux cages. Sensation: les nouveaux-nés de Cagliari l’emportent haut la main (5-2), grâce à des buts de Manlio Cottiglia, Giorgio Mereu et un triplé d’Alberto Figari dit « Cocchino ».

Quand les futurs Rossoblù jouent… en blanc

Il est encore trop tôt pour parler d’une victoire des « Rossoblù ». En effet, à cette époque, si le club a visiblement choisi d’adopter ses couleurs actuelles, celles du blason de la ville, les deux premières rencontres se jouent en blanc. En effet, faute de maillots, le président-médecin Gaetano Fichera a dû faire tailler des tricots dans des blouses blanches de médecins (voir photo).
La suite de l’épopée est poussive mais Cagliari parvient petit à petit à gagner sa place dans le football sarde en jouant des compétitions régionales telles le « Tournoi sarde » en compagnie de la Torres, l’Ilva Maddalena et l’Elonora d’Arborea . Début des années 1930, Cagliari remporte même le championnat national de « Prima Divisione » (Serie C) ce qui lui vaudra d’évoluer en Serie B dès 1931.
Le Cagliari FC se structurera et bénéficiera des retombées du phénomène de masse qu’est devenu le calcio. Le pari des pionniers du club est réussi: fonder une équipe qui représente dignement la ville. L’histoire montrera que le club deviendra en fait rapidement le symbole de toute une île.

Notre prochain rendez-vous : « Cagliari, 100 ans de passion: 1964 et la première montée en Serie A »

Sébastien Madau



Lire aussi