CALCIOSTORY : Juventus – Real Madrid 2015

Par Louis Megel publié le 03 Avr 2018
Crédits

Premier round : un léger avantage

Le match aller est d’un niveau extraordinaire tant sur le plan technique que tactique. Les deux italiens, Ancelotti et Allegri se livrent une véritable partie d’échec. Tous deux privés d’éléments importants, Benzema et Modric pour le Real et Pogba pour la Juventus, ils arrivent tout de même à mettre en place de grandes choses. Le coach madrilène titularise Ramos au milieu pour suppléer le métronome croate tandis qu’Allegri lance Sturaro en lieu et place du fantasque Pogboum. Finalement c’est les bianconeri qui frappent les premiers par l’intermédiaire de Morata suite à une frappe de Tevez repoussée par Casillas dans les pieds de l’attaquant espagnol à la 9ème minute. Entame parfaite. Inévitablement les merengue se rebellent, mais les turinois ne déméritent pas et se procurent deux occasions intéressantes avec Tevez. Le Real continue de pousser. Sur une belle action collective l’arrière garde italienne est prise à défaut. Suite à un joli mouvement entre Carvajal et James qui sert… Ronaldo oublié par Lichtsteiner et Bonucci, le portugais ne se fait pas prier pour remettre les équipes à égalité à la 27ème minute de jeu. Le match peut encore être long pour les piémontais. Surtout que les madrilènes terminent la première période tambour battant et touchent même la barre. Le second acte démarre sur les mêmes bases avec 22 acteurs essayant de prendre l’avantage sans laisser d’espace à leurs adversaires du soir. Sur un corner espagnol Tevez récupère la balle dans son camp, remonte quasiment 50 mètres de terrain en 11 secondes et se fait faucher par Carvajal… Pénalty ! Juste avant l’heure de jeu l’argentin prend le ballon et se fait justice lui même, la Juventus mène 2-1. Le combat fait rage, Chiellini ne peut donc pas s’empêcher de terminer la rencontre avec son bandeau fétiche taché de sang. Les espagnols ont la possession, la Juve peut creuser l’écart deux fois par Llorente mais le score ne bougera plus. Les Bianconeri iront à Madrid avec un maigre avantage…

Les guerriers à l’assaut de Madrid

Il reste 90 minutes aux coéquipiers de Buffon pour aller chercher un billet en finale de Champions League. La dernière fois qu’ils y étaient parvenus c’était en 2003. Le match est à nouveau une vraie explication tactique entre les deux coachs italiens qui retrouvent quasiment tous leurs joueurs absents de l’aller. Le Real doit marquer et le fait comprendre en dominant ce début de rencontre poussant Buffon à s’employer. La Juve, plus timide, se procure quelques situations intéressantes mais craque à la 23ème sur un pénalty provoqué par Chiellini et transformé par l’inévitable Cristiano Ronaldo. Le chronomètre tourne et la décision ne se fait pas, la Juve reste clairement en course pour se qualifier car il ne lui manque qu’un but à marquer, le 1-0 n’est donc pas facile à gérer pour des merengues qui cherchent à tout prix le break. Finalement c’est encore une fois Morata d’une belle volée sur une remise de Pogba qui va punir son ancienne équipe peu avant l’heure de jeu. Si Marchisio loupe la balle de match c’est bien évidemment le Real qui accule le but de Gigi. Bale, James, Kroos, Chicharito et consorts tenteront tour à tour de faire craquer la défense italienne, en vain. La faute à un grand Buffon, un brin de réussite et une équipe prête à tout pour obtenir cette qualification. La Juventus file en finale de Champions League après une éternité. Elle y sera malheureusement vaincue face au Barça.

 

 

 



Avatar

Louis Megel



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Calciomio est le seul média 100% foot italien. Renseignez votre email pour recevoir un email quotidien avec les meilleures actualités.

Inscription effectuée :)