Bryan Dabo, le nouveau français de la Fiorentina

Par Tristan Pubert publié le 05 Fév 2018
Crédits

Une forte concurrence au milieu de terrain

Une chose est sûre, la Fiorentina n’est pas en manque au milieu de terrain que ce soit en quantité (au total 13) mais aussi et surtout en qualité. Et ça, Dabo va devoir vite comprendre qu’il va falloir être très bon pour pouvoir postuler dans le onze type de Pioli. Dans ce onze, on retrouve des noms comme Badelj, Benassi et le Français Veretout. Le milieu français sera très bien entouré au milieu de terrain, surtout quand le trio Badelj-Benassi-Veretout est au top niveau. Un trio très polyvalent et très technique. En plus de ça, l’adaptation dans un nouveau championnat peut être difficile surtout en Italie où l’exigence tactique est toujours aussi importante, ces cinq premiers mois à venir seront très importants pour Dabo, il rentrera dans une phase d’adaptation qui peut prendre du temps, mais qui surtout, peut être insurmontable pour beaucoup (qui a dit Kondogbia ?). Mais Dabo n’a pas été pris au hasard, la direction de la Viola connait les qualités du natif de Marseille et souhaite en faire un élément indispensable à son projet. Dabo permettra d’avoir une rotation dans ce milieu, permettant aux actuels titulaires de souffler sur certains matchs. C’est aussi et surtout un pari sur l’avenir, pour préparer la saison prochaine avec le probable départ de Milan Badelj qu’on annonce plus que jamais sur le départ cet été.

Un joueur polyvalent qui va devoir progresser tactiquement

A l’image de son équipe, Dabo a connu une première partie de saison compliquée avec l’ASSE mais il a été l’un des rares à être au niveau, surtout quand tout le bateau tanguait. Au niveau des statistiques, Bryan Dabo aura inscrit deux buts et délivré une passe décisive sur un total de dix sept rencontres. Mais c’est surtout au début de saison que le désormais ancien stephanois a excellé. Avec Oscar Garcia au commande, le milieu français s’est vraiment épanoui. En effet, le coach et sa philosophie très espagnole, basée sur le jeu, la possession allait à merveille avec le joueur français. Dabo peut aussi évoluer à plusieurs postes comme celui d’ailier, un poste où il a évolué notamment avec Sablé mais aussi donc avec Garcia. Joueur complet, doté d’une bonne technique, physiquement solide et d’une bonne vision de jeu, on peut lui reprocher de souvent dézoner et d’être une sorte d’electron libre, une habitude qu’il faudra sûrement gommer à Florence. Tactiquement, Dabo a une grosse marge de progression, il sera nécessaire pour l’ancien montpelliérain de progresser dans ce secteur s’il veut vraiment s’épanouir à la Fiorentina. Mais pour Pioli, ce profil est très intéressant, il pourra le faire jouer donc au milieu de terrain, son vrai poste mais aussi sur les cotés que ce soit en tant que latéral ou ailier. On en saura plus dans les prochains jours sur l’utilisation de ce nouveau joueur, mais quoi qu’il en soit, la Viola est en train de devenir caméléon, comme son troisième maillot ce week-end.

🔥 Les sujets chauds du jour :

«Je suis celui qui devrait remercier les fans», Jose Mourinho

Partira ou partira pas, Gianluca Pagliuca donne un indice sur l’avenir d’Onana

Des nouvelles de Salvatore Sirigu après sa grave blessure

« Quand mes joueurs ne sont pas appelés en équipe nationale, je suis content », Maurizio Sarri

« Vous verrez qu’à la fin je resterai », la grosse confidence de Romelu Lukaku



Avatar

Tristan Pubert

Rédacteur



Derniers articles