Bilan de la saison 2016-2017 : Atalanta

Par Andrea Chazy publié le 29 Juin 2017
Crédits

La saison 2016-2017 restera dans les annales pour le club de l’Atalanta Bergame. Plus habitué à essayer de sauver sa peau qu’à jouer les premiers rôles, la formation du Nord de l’Italie a connu une année faste, certainement l’une des plus belles de son histoire sur le plan national. En finissant avec 72 points au compteur, le club explose son précédent record (50), établi il y a trois ans, et offre surtout l’Europe aux tifosi de l’Atleti Azzurri d’Italia. Outre des statistiques nettement au-dessus des habitudes du clubs, c’est le nombre de joueurs qui ont explosé cette saison sous le maillot nerazzurro qui est exceptionnel : Caldara, Conti, Kessie, Gagliardini durant les six premiers mois ou même Petagna, il sera dur de garder un effectif de cette qualité la saison prochaine.

La saison de l’Atalanta

Malgré un début de saison un peu en dents de scie, l’équipe de Gian Piero Gasperini a fait preuve d’une assez grande régularité tout au long de la saison, en étant présent sur le top 6 durant 28 journées !

Source : Transfermarkt

  • 4ème de Serie A
  • Éliminé en 1/8ème de finale de la Coppa d’Italia par la Juventus
  • Bilan global (41 matches toutes compétitions confondues) : 23 victoires – 9 nuls – 9 défaites //70 buts marqués/44 buts encaissés.

    L’Équipe type

Meilleur buteur – Alejandro Gomez : 16 buts
Meilleur passeur – Alejandro Gomez : 12 passes décisives
Joueur le plus utilisé – Alejandro Gomez : 3’224 minutes

LES +

Alejandro Gomez

Encore une fois incontournable cette saison, il a été l’un des grands artisans de la réussite bergamasque. Avec 16 buts et 12 passes décisives, et surtout ce pouvoir de faire basculer un match à n’importe quel instant, l’Argentin de poche a martyrisé plus d’une défense encore cette saison. Il était attendu, Papu a répondu présent.

Andrea Conti

Difficile de départager certains joueurs entre eux, mais il faut quand même souligner l’excellente première saison en Serie A d’Andrea Conti. Le latéral droit a fait bien plus que son boulot de la latéral droit « esterno », le joueur né en 1993 a inscrit 8 buts, soit le deuxième meilleur total du club derrière Gomez. Si son avenir à l’Atalanta est logiquement incertain, son avenir footballistique, lui, est plutôt prometteur.

Mattia Caldara

Autre joueur né en 1993 qui s’est révélé cette saison dans cette équipe : le défenseur central Mattia Caldara. Taulier de la défense, son positionnement et ses interventions ont impressionné tout le monde, à commencer par la Juventus qui n’a pas hésité à l’acheter dès le mercato d’hiver pour 15 Millions (+bonus). Bonne nouvelle pour l’Atalanta : Caldara y est prêté jusqu’en 2018, et jouera donc pour le club une saison encore. Sans oublier qu’au passage, il a inscrit 7 buts en Serie A. Une saison vraiment très très propre.

LES –

Marco Sportiello

Il devait être le titulaire en puissance dans les buts de l’Atalanta, mais ses performances quelconques du début de saison l’ont relégué sur la touche. Devancé par Berisha, il va falloir qu’il débute la saison prochaine pied au plancher, sous peine de devoir encore s’installer sur le banc des remplaçants une saison de plus. Avec la Ligue Europa qui se profile, ce serait dommage pour lui.

Alberto Paloschi

14 entrées en jeu, aucun but et seulement 500 minutes passées sur les terrains. S’il y a encore deux ans, Alberto Paloschi faisait le bonheur du Chievo Verone, le temps passe vite, très vite. En espérant pour lui que la saison prochaine, et l’augmentation du nombre de compétitions, lui soit favorable.

L’entraîneur

Gian Piero Gasperini n’a pas été élu entraîneur de l’année en Serie A, mais il n’en était sans doute pas loin. Il a su tiré le maximum d’un groupe jeune, et emmener l’Atalanta sur des sommets qu’elle n’avait jamais eu l’honneur de connaître auparavant. Son système tactique en 3-4-3, pouvant évoluer en 3-2-3-2 ou en 3-5-2 plus classique, a été un casse tête sur lesquels nombre d’équipes n’ont pas su trouver la faille. Faire déjouer était l’objectif de Gasperini en début de saison. On peut aisément dire qu’il a réussi à faire mieux que cela.

La saison prochaine

Il sera difficile pour l’Atalanta de rééditer cette belle performance. Avec le départ de Kessié au Milan, et probablement d’un ou deux joueurs (Conti ? Petagna ?), tout en rajoutant les exigences de la Coupe d’Europe, le navire de Bergame devra bien gérer son effort pour ne pas risquer de couler. L’intersaison sera déterminante pour renforcer l’effectif, tout en y intégrant les jeunes du très bon centre de formation. Pleins d’inconnues, et difficile de savoir réellement quel visage aura cette équipe l’année prochaine. Mais une chose est sûre : rien n’enlèvera le bonheur procuré par le groupe cette saison.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Simone Inzaghi dans le viseur de deux cadors anglais

L’agent de Kvaratskhelia confirme plusieurs offres pour son joueur

La presse italienne encense Daniele De Rossi

Theo Hernandez courtisé, le Milan AC fixe son prix de vente

Mauvaise nouvelle, l’Inter perd un cadre sur blessure

Avatar

Andrea Chazy



Derniers articles