Bilan de la saison 2017/2018 : Fiorentina (première partie)

Par Kévin Gasser publié le 06 Juin 2018
Crédits

Ce n’est pas moins de sept cadres qui ont quitté les rangs de la Fiorentina lors du dernier mercato estival (Vecino, Borja Valero, Bernardeschi, Iličić, Kalinić, Tătăruşanu, Gonzalo Rodriguez), un véritable exode qui a contribué au clash entre les tifosi et la direction du club, qui avait annoncé fin juin 2017, la mise en vente de la Viola. Stefano Pioli, le nouvel entraîneur, et Pantaleo Corvino, directeur sportif, ont essayé de bâtir un effectif rajeuni autour des trois valeurs sûres du club, l’attaquant virevoltant Federico Chiesa, le défenseur central Davide Astori, et le regista Milan Badelj. Si les résultats sportifs sont en dent de scie, difficile de s’attarder dessus tant la Fiorentina a été frappée, le 4 mars 2018, par le décès brutal de son capitaine Davide Astori. En ayant raté de peu l’Europe avec une 8e place en Serie A, éliminée en quarts de finale de la Coppa Italia par la Lazio, la Fiorentina a démontré tout au long de la saison, une solidarité et un esprit d’équipe indispensables pour atteindre les objectifs européens la saison prochaine.

La saison de la Fiorentina


– 8e de Serie A

– Eliminée en 1/4 de finale de la Coppa Italia (1-0 face à la Lazio)

– 40 matches, 17 victoires, 9 nuls, 14 défaites, 57 buts marqués, 49 encaissés.

– Meilleur buteur : Giovanni Simeone, 15 buts.

– Meilleur passeur : Federico Chiesa, 9 passes décisives.

– Joueur le plus utilisé : Jordan Veretout, 3213 minutes.

L’entraîneur

Après un licenciement de l’Inter en mai 2017, Stefano Pioli a trouvé en Toscane chaussure à son pied. Un effectif jeune, à polir, au sein duquel il a pu insufflé les valeurs qui lui sont chères telles que la combativité, la générosité et l’envie. La Fiorentina version Pioli a toujours eu les bonnes intentions, en proposant un jeu porté vers l’avant malgré une finition médiocre. Tout le mérite lui revient également d’avoir su former son trident du milieu de terrain Benassi-Badelj-Veretout ainsi que d’avoir su exploiter les capacités de Milenković. Pioli est également apprécié des tifosi pour sa proximité et sa bienveillance lors des séances d’entraînement qu’il a d’ailleurs ouvertes à la presse (une fois par semaine).

La saison prochaine

Si l’objectif de la 7e place qualificative pour l’Europa League ne s’est défini que lorsqu’il était à portée de main, c’est-à-dire lors des quatre dernières journées, l’objectif pour la saison 2018/2019 est clair pour la Fiorentina. Décrocher une place européenne et ainsi viser le top 6. Ce qui semble irréalisable si le club ne parvient pas à garder ses joueurs-clés (Badelj, Simeone, Chiesa) et dans le même temps à investir dès le mois de juillet pour renforcer un effectif encore criblé d’incertitudes.



Avatar

Kévin Gasser

Rédacteur



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio

Recevez chaque jour à midi un email avec nos meilleures actualités. (Service gratuit)

Inscription effectuée ! Vous aller recevoir un email et vous devez impérativement confirmer votre inscription.