Le bilan à la mi-saison : Fiorentina

Par Nadhem Korbi publié le 30 Déc 2016
Crédits

Fiorentina

En bref

Avec 27 points en 18 matchs, la Viola se classe au milieu du tableau de la Serie A. Un classement qui ne correspond pas aux ambitions du club de la famille Della Valle. En effet, la Fiorentina est considérée, ces dernières années, comme un candidat potentiel au podium. Toutefois, elle échoue chaque saison à deux doigts d’atteindre cet objectif, finissant 3 fois 4ème et 1 fois 5ème ces 4 dernières années. Cette saison, la barre semble beaucoup plus haute puisqu’elle enchaine le bon et le moins bon avec un effectif à peine renouvelé alors que d’autres clubs se sont invités à la course au podium. Le mal est déjà fait donc à moins d’une 2ème partie de saison folle ! Sur la plan européen, la Viola est qualifiée pour les seizièmes de finale de l’Europa League. Et comme chaque année, l’équipe est considérée comme un serieux outsider. Il est temps de passer un cap et faire quelque chose sur la scène continentale.

Ce qui a fonctionné

La stabilité : C’est devenu rare en Serie A mais Paulo Sousa est toujours là. Le coach de la Viola enchaine sa 2ème saison à la tête de l’équipe première. Malgré quelques problèmes l’été dernier avec la direction, le Portugais est finalement resté. Et quand on se rappelle de sa dernière saison (surtout sa 1ère partie), on ne peut que se réjouir. Toujours appuyé sur un 3-5-2 à vocation défensive, Sousa profitera sans doute du prochain mercato pour demander à ses patrons des renforts à la hauteur. Pas sur qu’il puisse continuer dans ces conditions.

Solidité à la maison : Pendant cette 1ère partie de saison, la Fiorentina n’a perdu qu’un seul match à domicile. C’était face aux Grecs du PAOK en Europa League. Une partie sans grand enjeu, puisque le club toscan avait déjà une bonne marge d’avance sur ses concurrents. En Serie A, la Viola est imbattable chez elle. Attention tout de même car le vrai test ne va pas tarder: La Fiorentina recevra la Juventus lors de la 1ère journée de la phase retour !

Ce qui n’a pas fonctionné

Mercato raté : Malgré l’arrivée de plus d’une dizaine de joueurs lors du dernier mercato, la grande majorité est déjà considérée comme des flops. A part le Colombien Carlos Sanchez, personne n’a vraiment donné satisfaction. Le squelette de l’équipe titulaire est pratiquement la même que l’année dernière. Et c’est vraiment dommage. Il faut à tout prix éviter cette erreur de casting pour faire un bon marché en Janvier. Sinon, la saison de la Viola risque de mal finir.

Fébrilité défensive : La défense de la Viola est très perméable cette saison. La preuve ? Dans la 1ère moitié du classement, cette ligne défensive est classé 8ème, ex-æquo avec l’Udinese ! 24 buts concédés en 18 match de championnat c’est trop pour un club qui vise l’Europe. Le bilan est similaire en Europa League. Seulement 2 clean sheets en 6 matches dans un poule qui regroupe des équipes d’un niveau assez faible. En 2017, il va falloir bien verrouiller derrière, les tifosi en ont assez de vivoter !

Enchainement Italie-Europe : C’est le problème majeur de tous les clubs qui jouent sur plusieurs scènes. Et la Fiorentina ne déroge pas à la règle. Quand elle joue la compétition européenne, la Viola peine en championnat. 2 défaites et 1 match nul dans les matches de Serie A qui suivent directement ses voyages continentaux. Attention donc à ne pas sacrifier l’une pour l’autre !

Le joueur à retenir

Federico Bernardeschi : Étincelant, il était sans doute la sensation de cette 1ère partie de saison du côté de la Fiorentina. Le jeune espoir italien ne cesse de confirmer son potentiel. Avec 10 buts et 2 passes décisives toutes compétitions confondues, il explose enfin et devient un joueur majeur de l’effectif de la Viola. Les offres sont déjà là mais le club toscan fera tout pour conserver sa pépite. Pour longtemps ? Ça sera difficile !

Le joueur à oublier

Sebastien De Maio : L’ancien du Genoa a d’abord été transféré à Anderlecht avant de poser ses valises à la Viola qui le désirait déjà en janvier dernier. Malheureusement, l’aventure ne semble pas bien se passer puisqu’avec seulement 2 apparitions, le Français ronge son frein  sur le banc de touche alors que la défense florentine semble bien à la peine. Dommage.




🔥 Les sujets chauds du jour :

« Je veux gagner des trophées avec la Juve », Dusan Vlahovic

Fabio Cannavaro justifie son choix pour l’Udinese

« L’objectif est d’obtenir le meilleur résultat », Massimiliano Allegri

Ibrahimovic propose Xavi Hernandez au poste d’entraîneur du Milan AC

La Juventus s’intéresse à Patrick Dorgu

Avatar

Nadhem Korbi

Rédacteur



Derniers articles