Belgique-Italie : Rendez-vous le 13 Juin

Par calciomio publié le 28 Mai 2016
Crédits

Euro 2016 - Calciomio

Le 13 juin arrive à grands pas ! Pour ceux qui n’ont pas encore marqué la date d’une croix sur leur calendrier et réservé leur soirée, il est encore temps de le faire. Débranchez-vos portables, ce soir-là à 21H précises sonnera le début du premier match de l’Euro 2016  pour la Squadra Azzurra face au Diables Rouges belges. Chez certains, un vieux souvenir de l’Euro 1980 remontera peut-être à la surface…

Dans le tout nouveau stade lyonnais l’ambiance va être très chaude. Nombreux seront les tifosi qui feront le déplacement pour cette rencontre qui s’annonce de haut vol si les deux équipes se lâchent et jouent un football offensif.

On peut dire que comme entrée en matière, on ne pouvait pas faire plus difficile pour la Nazionale. Les Belges sont donnés comme les favoris de la compétition. Deuxièmes à l’indice des équipes de foot au classement de la Fifa, les co-équipiers de Mertens peuvent faire trembler les hommes de Conte. La formation Belge composée de jeunes de classe mondiale possède des atouts majeurs pour sortir première du groupe et éventuellement remporter la compétition. Mais ils doivent faire attention, malgré tous les pronostics qui les donnent victorieux sur les sites de paris sportifs tel que Betway – rien n’est joué d’avance.

Cette première rencontre sera compliquée pour la Squadra. D’un côté, il vaut mieux commencer avec un adversaire coriace pour se mettre tout de suite dans le bain et élever son niveau de jeu. D’un autre côté, cela peut être un démarrage un peu brutal, et si l’équipe n’est pas bien rôdée et que les mécanismes ne sont pas bien en place, cela pourrait vite tourner à la catastrophe. Il va falloir que les hommes du sélectionneur italien restent sereins et super vigilants en défense afin de ne pas encaisser de buts d’entrée de jeu.

Naturellement, dans ce genre de rencontre, le meilleur compromis serait un match nul. Un partage des points permettrait au capitaine Gigi Buffon et les siens d’avoir leur destin entre leurs mains face à l’Irlande et la Suède. Deux équipes qu’il ne faut au demeurant pas sous-estimer. Ibra voudra sans doutes faire un dernier éclat avant de quitter le public français qui sera à fond derrière lui. Quant à l’Irlande, bien que n’ayant pas de grosses stars dans ses rangs, c’est une équipe bagarreuse et accrocheuse. Les irlandais sont bien connus pour ne rien lâcher, et on peut compter sur eux pour prouver leur détermination une fois de plus.

Un des atouts majeurs de la squadra sera son expérience. Malheureuse finaliste lors de l’Euro 2012, elle peut néanmoins compter sur ses acquis lors des compétitions internationales pour faire la différence. Les autres équipes du groupe n’ont aucun palmarès de ce genre, ce qui peut être une lacune.

Un autre avantage que possèdent gli Azzurri, c’est un gardien de but exceptionnel. Buffon est l’homme qui comptera le plus lors des confrontations. Acteur d’une saison incroyable avec la Juve, il sait motiver ses troupes et leur insuffler l’esprit de révolte et la grinta nécessaires pour faire toute la différence. S’il est en forme, à lui seul, il peut porter toute l’équipe et la qualifier pour les quarts de finale.

Aussi mortel que puisse sembler ce groupe, on a quand même de bonnes raisons de croire que la Squadra Azzura saura y survivre et passer en quarts. Pour le bonheur de tous les tifosi, voir l’Italie passer le premier tour et filer après vers la finale chez leurs cousins Français serait une belle revanche sur l’élimination subie lors de la coupe du monde 98.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Simone Inzaghi dans le viseur de deux cadors anglais

L’agent de Kvaratskhelia confirme plusieurs offres pour son joueur

La presse italienne encense Daniele De Rossi

Theo Hernandez courtisé, le Milan AC fixe son prix de vente

Mauvaise nouvelle, l’Inter perd un cadre sur blessure

Avatar

calciomio



Derniers articles