Bacca, le serial buteur devenu indésirable

Par Max Miotto publié le 07 Sep 2017
Crédits

A l’instar du passage de Bacca au Milan AC, la carrière footballistique d’un joueur se joue souvent à quelques détails près. Débarqué en héros à l’été 2015, il a fait des surfaces de réparations italiennes son jardin et fut dès sa première saison le meilleur buteur de l’équipe alors coaché par Mihajlovic. Mais l’année suivante, ses mauvaises relations avec Vincenzo Montella ont précipité sa chute.

Un été agité

Le 30 mai dernier, à l’annonce de l’extension du contrat de Montella jusqu’en 2019, Bacca comprend qu’il est l’heure de plier bagage. En effet, durant toute la saison les deux hommes ont entretenu des relations très tendues. L’entraîneur italien reprochant à son attaquant de ne pas participer au jeu et de n’être qu’un « simple » finisseur. Ôté de toute confiance, Bacca est méconnaissable et traîne son spleen durant toute la saison. Sentant le vent tourner et à un an de la Coupe du Monde qu’il compte bien disputer avec sa sélection, Bacca préfère logiquement aller voir ailleurs. Alors que Marseille est en quête d’un attaquant de renom et que Séville semble lui faire les yeux doux, c’est finalement du côté de Villarreal qu’il s’engage en prêt avec option d’achat. De retour dans un championnat qu’il affectionne, il connait actuellement un début de saison compliqué. Titulaire lors des deux premières rencontres de championnat, il n’a pas pesé sur le rendement de son équipe qui s’est inclinée par deux fois sans inscrire le moindre but. Un début de saison compliqué auquel il faut ajouter sa non-convocation avec la Colombie en pleine campagne de qualification pour la Coupe du Monde. Après avoir connu la gloire lors de ses premières années en Europe, Bacca traverse actuellement une mauvaise passe de laquelle il faudra vite se dépêtrer sous peine de connaître une fin de carrière éprouvante.

Qui pour le remplacer ?

Si son départ n’a été rendu officiel qu’à la mi-août, la nouvelle direction rossonera n’a pas attendu cette date pour s’activer à la recherche de son remplaçant. Fort de sa nouvelle puissance financière et avant même l’ouverture officiel du mercato, Milan voit haut et tente de mettre la main sur un attaquant de renom. Ainsi, les noms d’Aubameyang, Belotti, Morata ou encore Diego Costa sont régulièrement associés au club. Finalement, pour diverses raisons, aucun d’eux ne fera son arrivée en Lombardie. Malgré tout, le Milan se retrouve aujourd’hui avec 3 joueurs pouvant postuler à la pointe du 4-3-3 préconisé par Montella. Il s’agit d’André Silva, Patrick Cutrone et Nikola Kalinic. A court terme, la place de titulaire devrait se jouer entre les deux derniers cités, André Silva ayant besoin d’un temps d’adaptation et semble davantage à son aise avec un système à deux attaquants. Tout l’inverse de ses compères d’attaque qui peuvent parfaitement évoluer seuls en pointe. Jusqu’alors, c’est la révélation de ce début de saison qui a gagné la préférence de Montella. Auteur d’une préparation estivale et d’un début de saison canon, Cutrone n’en finit plus d’impressionner et, à tout juste 18 ans, il semble incarner l’avenir de l’attaque rossonera. Enfin, Kalinic a l’avantage d’avoir été spécialement demandé par l’entraîneur qui l’a bien connu lors de ses années florentines.

Pour son plus grand bonheur, Montella dispose donc de nombreuses possibilités en attaque. A lui désormais de trouver la bonne formule et d’ainsi faire de Carlos Bacca un lointain souvenir.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Pioli s’explique sur le tournant du match entre la Lazio et le Milan

« La Juventus ne devrait pas participer à la Coupe du Monde des Clubs », Aurelio De Laurentiis

« Nous sommes prêts pour tout », Daniele De Rossi

Stefano Pioli donne des nouvelles de Fikayo Tomori

Courtisé en Angleterre, Simone Inzaghi répond

Avatar

Max Miotto

Rédacteur



Derniers articles