Alberto Aquilani, la fin des pépins ?

Par Simon Arces publié le 05 Mai 2016
Crédits

Alberto Aquilani

Des débuts prometteurs

Formé à l’AS Roma, où il jouera de 2002 à 2009 (Sauf un prêt de 1 an à Triestina en 2003/2004) et qui est le club où il a joué le plus de matchs officiels (149). Aquilani a du talent qui lui a longtemps valu d’être considéré comme un grand espoir du football italien et devait être à Rome le digne successeur d’un certain Giuseppe Giannini rien que ça (bandiera Romanista de 1981 à 1996 qui remporte notamment une Serie A en 1983 et a joué plus de 340 matchs avec la Louve). Ses 2 premières saisons à la Roma sont d’un très haut niveau, où il enchaîne 74 matchs officiels. Il est donc logiquement sélectionné pour la 1ère fois par Donadoni en Nazionale en novembre 2006 pour affronter la Turquie en amical. Mais une blessure le freinera dans son élan et l’éloignera des terrains jusqu’en mai 2007 , début de la galère.

Une certaine fragilité

Après être revenu en fin de saison 2006/2007, il se blesse à nouveau gravement après seulement 1 mois de compétition 2007/2008 qui lui fait louper toute la première partie de saison. Il effectue ensuite 4 mois d’un bon niveau où il sera très bien géré par Luciano Spalletti ce qui lui permettra de participer à l’Euro 2008. Encore deux blessures lui font louper toute la saison 2008/2009 et un départ pour Liverpool pour 20 Millions d’Euros à l’issue de la saison (alors qu’il est toujours blessé). Titulaire qu’à 9 reprises en Premier League, son aventure tourne court à cause d’un physique trop fragile. Il est prêté successivement à la Juventus puis au Milan AC les deux saisons suivantes. Il joue avec continuité dans les deux clubs  et retrouve une certaine régularité qu’il avait perdu. Mais une nouvelle blessure à la cheville en janvier 2012 survient et anéantit ses espoirs d’Euro 2012.

Le renouveau Florentin

Vincenzo Montella avec qui il a joué à la Roma est le nouvel entraineur de la Fiorentina à partir de la saison 2012/2013, et souhaite un milieu technique pour développer ses idées de jeu : David Pizarro, Borja Valero, Mati Fernandez et Alberto Aquilani sont recrutés. Dans un milieu à 3 très technique et élégant, Aquilani nous montre toute l’étendue de son talent durant 3 saisons pleines et fait plaisir à voir jouer. Aucune blessure grave à signaler, il participe ainsi à la Coupe des Confédérations et à la Coupe du Monde au Brésil. La Fiorentina produit un des plus beau jeu de la Botte et Aquilani est dans le cœur du jeu de la Viola. Mais suite au départ de Montella, Alberto souhaite lui aussi quitter Florence et pose ses valises au Portugal.

Liga Nos dans son palmarès ?

Arrivé sur la pointe des pieds au Sporting Lisbonne, dans le 3e club le plus titré du Portugal, il effectue jusqu’ici une saison correcte. Utilisé avec parcimonie par son entraîneur dans un 4-4-2 à plat, il est 3e dans la hiérarchie derrière Adrien Silva et William Carvalho. Il n’est donc pas souvent titulaire, mais fait souvent son entrée en jeu pour apporter son expérience et sa technique. Le Sporting Lisbonne est toujours en course pour le titre en Liga Nos, et Alberto Aquilani pourrait là remporter son premier titre majeur de sa carrière (2 Coupes d’Italie et 1 Super Coupe d’Italie). C’est tout le mal que l’on peut souhaiter, à ce génie intermittent et fragile. Il disputera la saison prochaine la Champions League avec le Sporting, puis son contrat arrivera à terme. Possible retour en Italie ou fin de carrière dans l’ombre ?




🔥 Les sujets chauds du jour :

Pioli s’explique sur le tournant du match entre la Lazio et le Milan

« La Juventus ne devrait pas participer à la Coupe du Monde des Clubs », Aurelio De Laurentiis

« Nous sommes prêts pour tout », Daniele De Rossi

Stefano Pioli donne des nouvelles de Fikayo Tomori

Courtisé en Angleterre, Simone Inzaghi répond

Avatar

Simon Arces

Rédacteur



Derniers articles