7ème journée : Les clubs de Genova touchent le fond, la Juventus au sommet et Mihajlovic parmi les siens

Par Florian Giunta publié le 07 Oct 2019
Bologna mihalovic

Une journée de championnat allégée avec seulement neuf matchs. Suite au décès du président Squinzi de Sassuolo, le match des Emiliens à Brescia a été reporté. Tenue funèbre exigée pour les deux clubs génois. Suite à sa défaite contre l’Hellas, la Sampdoria s’enfonce dans la crise et la dépression avec trois points sur 21 possibles.  Les cousins du Genoa sont à peine mieux lotis avec cinq points au compteur après leur défaite à domicile contre le Milan AC. Occupant les deux dernières places du classement, Di Francesco et Andreazzoli sont sur un siège éjectable. Giampaolo sera lui en apnée durant la trêve internationale vu que Spalletti séduirait le staff du Milan.

La Fiorentina, elle, respire bien. Portée par un Ribery élu meilleur joueur de Serie A en septembre, la viola enchaîne une troisième victoire consécutive et bascule avec ses 11 points dans la première moitié de tableau. C’est la Vieille Dame surtout qui a retrouvé le grand air des sommets en piquant la première place à l’Inter à l’issue de sa victoire 2-1 à San Siro… La Juventus reste la seule équipe invaincue et a stoppé ainsi la belle série de six victoires consécutives des hommes de Conte.

Le match de Sassuolo a été reporté à mercredi suite au décès du président Squinzi.

On a aimé 

Voir San Siro faire le plein : 76 000 spectateurs pour le derby d’Italie dans ce stade mythique qui devrait sonner creux dans trois ans. On a un peu moins aimé que le record italien d’encaissement d’une billetterie (6,6 millions d’euros) soit généré en partie par une nouvelle hausse des tarifs…

La hargne de Théo Hernandez  : Alors que le Milan était mené face au Genoa, le Français a déboulé sur la gauche pour tromper Radu. Premier but en Serie A qui a regonflé le moral de rosseneri qui doutaient.

Des déclarations d’amour  : Celle de Ribery à l’adresse de la Curva Fiesole du stade Artemio Franchi (« Regardez comme vous êtes beau« ) ainsi que celle de Nainggolan lors de son retour au stadio Olimpico de Rome avec Cagliari : « Toujours spécial de venir ici. Merci Roma, je vous aime ».

Fêter l’anniversaire de la Serie A : Discrètement, la Serie A, par quelques panneaux, l’échange de fanions et une rencontre Zanetti-Trezeguet, a fêté son quatre-vingt dixième anniversaire.

 

Le moment de la journée 

C’est Sinisa Mihajlovic de nouveau sur le banc de Bologna. Luttant contre un cancer, il a ainsi salué et remercié tous ceux qui l’encouragent. Amaigri et portant un bonnet, l’entraîneur serbe et ancien joueur de la Lazio a assisté à une partie spectaculaire se soldant par un deux partout. Avant le match, supporters de Bologna et de la Lazio, se sont rendus en pèlerinage au sanctuaire San luca. Nombre d’entre eux portaient un tea-shirt « Sinisa c’è » soit « Sinisa est parmi nous ».

Mis en lumière

Y a t-il une malédiction des croisés à la Roma ?  Il y a pensé Amadou Diawara. .. Il est sorti hier du terrain en larmes. Ses pensées devaient se porter vers Davide Zappascosta qui vient juste d’être opéré et qu’on ne devrait pas revoir avant quatre ou cinq mois. Finalement, Diawara ne devrait s’absenter qu’un mois à cause de ce qui n’est seulement qu’une lésion du ménisque… On comprend les premières craintes du Guinéen et du club… La liste compte de nombreux enfants de la louve ces dernières années victimes de la blessure la plus redoutée des footballeurs.  Depuis 2013, 16 pros ont été touchés par une rupture des ligaments croisés dont Strootman, Capradossi, Ponce, Nura, Rudiger, Mario Rui, Florenzi, Emerson Palmieri, Ganea, Karsdop, Bouah et Bianda.

Florian Giunta



Lire aussi