38ème journée : Tout reste à jouer, à tous les niveaux

Par Cesco publié le 25 Mai 2019

Le rideau est prêt à être tiré sur le championnat de Serie A 2018/2019. Un exercice qui aura réservé son lot de suspens, fort heureusement, à tous les étages, si l’on exclut la course au titre remporté par la Juventus pour la 8ème fois d’affilée. Les enjeux en revanche seront ailleurs que la dernière d’une vieille dame en plein renouvellement. En effet, la course à la Champions League retient toutes les attentions. Atalanta, Inter, Milan AC. Trois équipes qui se tiennent en 1 point pour seulement deux places qualificatives en Champions League. Ce qui pourrait être une première historique pour la Dea, l’Inter doit confirmer sa 4ème place de l’année passée tandis que le Milan AC joue gros financièrement parlant. Une 5ème place serait un échec pour tous, peut-être un peu moins pour l’Atalanta qui devra se défaire de Sassuolo au Mapei Stadium …

L’Inter quant à elle affrontera une Empoli qui vendra cher sa peau, puisque les Toscans peuvent encore se maintenir tandis que le Genoa semble bien mal en point en affrontant une Fiorentina, pas encore maintenue mais qui doit éviter de se faire peur. Le Milan AC ira à la SPAL pour en découdre et s’offrir un espoir. On aura un oeil sur le Torino-Lazio pour le retour probable en Europa League des hommes de Mazzarri tandis que l’AS Roma doit espérer un concours de circonstances extrêmement favorables pour espérer la Champions. Première mission, une goleada face à Parma, déjà maintenu depuis la 37ème journée.

On veut voir

Icardi sonner la révolte : Annoncé titulaire, l’Argentin vit une saison vraiment délicate, même sur les terrains. Hormis quelques penalties, il faut revenir à la phase aller du championnat pour trouver un but dans le jeu de sa part. S’il est annoncé partant dans les médias, Maurito n’a pas dit son dernier mot et il continue de clamer son amour pour le club. Un amour bien écorché qu’il serait bon de soigner un peu par un but ou deux ce week-end ? L’Inter en a bien besoin et la fin du championnat serait heureuse.

L’Atalanta aller au bout du rêve : Quelle démonstration de jeu, de football que cette Atalanta. La saison brillante de Gasperini va prendre fin sur un match à domicile au …. Mapei Stadium, qui n’est autre que le stade habituel de l’adversaire du jour : Sassuolo. Espérons pour les coéquipiers de Gomez que ça ne leur portera pas préjudice. Tomber au pied de la consécration pourrait faire mal et honnêtement, personne n’a vraiment envie de voir ça.

Le Milan AC revenir au top : 5 ans d’absence en Champions League, le Milan AC n’est plus qu’à un pas de se qualifier pour la C1 ! Mais ce pas est aussi dépendant des résultats des autres devant. Si l’Inter et l’Atalanta s’imposent, peu importe le résultat face à la SPAL, le Milan AC ira en Europa League et devra se présenter face à l’UEFA sans un de ses atouts majeurs. En cas de qualification, une petite porte laissant entrevoir un retour au top d’un club englué dans des difficultés financières intenses sera bien la bienvenue.

La petite histoire cocasse

Les deux clubs milanais ensemble en C1 ? Une histoire qui n’est plus arrivée depuis 2011/2012. A l’époque l’Inter et le Milan AC passaient même les poules et réalisaient des parcours bien plus qu’honorables. Cette saison, l’Inter se fait éliminer par Marseille en huitièmes de finale avec le but du dos de Brandao, tandis que le Milan AC atteindra les quarts, éliminé par le FC Barcelone. De cette époque où les cousins étaient ensemble en C1, il ne reste plus que deux joueurs : un dans chaque camp. Ranocchia pour l’Inter, Abate pour Milan. La page se tourne.

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi