Zlatan au Milan AC ? Une vraie plus-value ?

Par Cesco publié le 05 Déc 2019

La rumeur Zlatan Ibrahimovic au Milan AC enflamme la presse ces derniers jours. Elle avait déjà pris un peu d’ampleur lorsque le commissaire de la MLS Don Garber avait lâché une petite bombe : « Zlatan est en train de négocier avec le Milan AC qui essaye de le recruter« . Alors que le géant suédois de 38 ans doit désormais prendre une décision sur son avenir, la piste du Milan semble être la plus probable. Et pourtant, est-elle la plus cohérente pour lui comme pour le club ?

Le retour d’un roi déchu ?

Si la mémoire collective d’un Ibrahimovic en Italie fait ressortir d’excellents souvenirs avec son émergence à la Juventus, sa confirmation à l’Inter et ses années à Milan avec le dernier scudetto du club en prime, elle n’oublie pas un paramètre : le temps qui passe. Zlatan reste Zlatan, un physique hors norme, une hygiène de vie irréprochable et un talent certain, pour la punchline et sur les terrains. Sa dernière déclaration : « je suis proche de revenir en Italie dans un club qui veut recommencer à gagner » est lourde de sens. Un retour chez les rossoneri ? Une pige à Bologna ? Si le joueur privilégierait selon les dernières sources le club entrainé par Sinisa Mihajlovic, sa femme préfèrerait un retour à Milanello.

Mais pourtant, le Zlatan de 2011 n’est plus, ou plutôt n’est plus vraiment. Blessé assez lourdement à Manchester, exilé en Major League Soccer, dans un championnat au niveau moindre comparé au top 4 européen, le joueur suédois a également compilé quelques années qui le rapprochent désormais plus de la quarantaine que de la trentaine. Tiendra-t-il au Milan ?

Le marketing en avant, le sportif un peu aussi ?

Si les rossoneri sont aux abois, la venue de Zlatan offrirait une bouffée d’oxygène à des supporters qui ne voient que trop peu de bonnes nouvelles à l’horizon. Gestion douteuse, sportif pas au mieux, les rêves de cette saison semblent déjà envolés avant même d’avoir pu débuter, la faute à un début d’exercice proche de la catastrophe industrielle. Alors oui, Zlatan à Milan ce serait quand même un bon coup. Sportif tout d’abord. Doit-on rappeler les statistiques offensives de l’attaque milanaise ? 14 matchs et 3 buts pour Piatek. 11 matchs pour 1 but concernant Leao. Triste, très triste et une attaque global qui pointe à la 15ème place de Serie A avec moins d’un but inscrit par match. Terrible.

Alors oui, ce n’est pas sur Zlatan que Milan va construire un projet. Mais peut-être survivre qui sait ? L’étiquette de sauveur irait parfaitement au costume du suédois qui a su partout où il est passé se faire sentir plus important que l’institution. Dans l’année de ses 120 ans, à un moment où un Abate n’a pas été renouvelé, un Montolivo boude dans la presse, un bilan financier désastreux et des Maldini/Boban, pourtant légendes du club ne sont plus en odeur de sainteté alors même que l’hiver n’est pas arrivé, le Milan n’a plus beaucoup d’option.

Alors oui marketing oblige, Ibrahimovic au Milan ça aurait de la gueule. Après tout pourquoi pas ? Ce n’est pas cet hiver que le club aux 7 Champions League pourra attirer du lourd tant sa situation sportive est mauvaise alors tenter le coup aurait du sens, même pour 6 mois, en attendant l’été, et tout reconstruire à nouveau. Avec ou sens Ibra. Car si les joueurs passent, l’institution reste. Et le Milan AC ne devra pas oublier de soigner la sienne avant l’égo du suédois.

 

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi