Vidal débarque, Conte satisfait : tout va bien à l’Inter

Par Nadhem Korbi publié le 24 Sep 2020

Antonio Conte est un entraineur têtu. Il n’hésite pas à partir au bras de fer afin d’obtenir ce qu’il veut. Il a demandé le recrutement d’Arturo Vidal depuis son arrivée à l’Inter. Un an après, le coach a obtenu gain de cause en voyant le Chilien débarquer à Appiano. Seul le temps nous dira qui avait raison. Toutefois, l’ex de la Juventus doit se montrer à la hauteur de cette confiance. Et il a certainement le niveau pour ne pas décevoir son coach.

Un milieu de terrain complet

Difficile de déterminer le meilleur positionnement du Chilien sur le terrain. Récupérateur ? relayeur ? Pas vraiment. Il a évolué à tous les postes de la ligne médiane pendant sa carrière. Vidal se montre très à l’aise dans un milieu à trois. Que ce soit en 3-5-2 ou en 4-3-3, il offre à son équipe une importante flexibilité. En effet, il peut jouer devant la défense mais aussi derrière les attaquants. Un petit coup d’œil, sur le nombre de buts qu’il marque et les passes décisives qu’il délivre, prouve ceci. Même si le mettre en milieu central reste la meilleure option afin de profiter de ses qualités techniques. Elles lui permettent d’ailleurs de faire la liaison entre les lignes. Entre autres, il ne faut pas oublier le point fort de Vidal : son caractère de guerrier. Il n’hésite pas participer à phase défensive en maintenant un pressing régulier sur l’adversaire. Ses interventions permettent de récupérer de précieux ballons et de faire souffler les défenseurs. Et ceci sans prendre trop de cartons. En plus de 650 matchs en carrière, il n’a été expulsé que 7 fois.

Son association avec Brozovic ou Sensi pourrait fonctionner à merveille surtout que le milieu actuel de l’Inter semble un peu tendre. Avec l’arrivée de Vidal, il dispose désormais d’un joueur rugueux qui va le muscler. Certaines personnes vont peut être s’interroger sur l’utilité de son recrutement alors que Radja Nainggolan est déjà là. Et bien ce n’est pas le même profil. Le Belge évolue un peu plus haut sur le terrain. Sans oublier sa condition physique très fragile et incomparable par rapport à celle du Chilien. A presque le même âge (1 an près), Vidal possède presque 150 matchs de plus dans les pieds.

De l’expérience dont l’Inter a besoin

Conte l’a toujours répété : L’Inter ne peut pas gagner sans des joueurs ayant la culture de la victoire. Le coach parlait des titres. Et pour les remporter, toute équipe a besoin d’éléments possédant une certaine expérience. Le même constat s’applique en Champions League. Les Nerazzurri doivent y passer un cap. Malheureusement, il leur a manqué quelques petits détails pour le faire ces dernières années. Avec des joueurs comme Vidal, qui connait bien cette compétition, ils pourront atteindre leur but. Le Chilien n’incarne certainement pas l’avenir de l’Inter. Toutefois, il peut rendre de loyaux services tout de suite. Et c’est ce que cherche le club. Vidal va certainement avoir un impact positif sur les autres joueurs. Son passé, les équipes où il a évolué et les titres qu’il a remporté le rendent un taulier de n’importe quel club. Les jeunes de l’Inter vont profiter de sa présence pour évoluer sur tous les plans. Un joueur comme le Chilien et à 0 Euro, ça ne se rate pas.

Nadhem Korbi

Rédacteur



Lire aussi