Verdi au Napoli, un rebond pour un envol

Par Nicolas Soldano publié le 21 Juin 2018
Crédits

Verdi est donc un nouveau joueur du Napoli. Transféré pour environ 25 millions en comptant les bonus, le transfuge de Bologna atterrit en Campanie pour rejoindre son huitième club professionnel, à l’aube de ses 26 ans.

6 mois plus tard

Déjà sur les tablettes napolitaines lors du mercato de janvier, et après un épilogue de plusieurs semaines autour d’une vrai-fausse arrivée, le natif de Broni avait finalement décidé de finir la saison à Bologne, expliquant vouloir continuer sa progression après six bons mois niveau statistiques et régularité. Effectivement, le virevoltant italien a vraiment passé un cap cette saison, que ce soit sur les ailes ou en position de meneur de jeu, ses qualités de dribbleur, de percuteur ambidextre déjà aperçues ça et là durant ses jeunes années ce sont vraiment révélées au grand jour. Avec 34 titularisation ce fût le joueur le plus utilisé de Bologna cette saison. Avec 10 buts et 10 passes décisives au compteur (quatre fois nommé homme du match), les stats sont ronflantes. Verdi termine l’exercice meilleur buteur et meilleur passeur des rossoblu, quatrième meilleur passeur et cinquième meilleur dribbleur de Serie A. On se souviendra notamment de son doublé sur coup-franc contre Crotone où après une première « transformation » de son pied fort (le gauche) il avait réalisé l’incroyable, marquer le deuxième avec son pied droit. En bref, une saison rondement menée.

Une place à prendre

Verdi va donc faire face au premier gros challenge de sa carrière, l’occasion pour lui de s’afficher pour la première fois chez un cador de la botte, après un début de carrière sans jamais jouer au Milan AC. La première interrogation qui se pose, c’est bien entendu le rôle que lui réserve Ancelotti la saison prochaine. Sur l’aile gauche ? Sûrement pas ou bien il ne serait utilisé qu’en doublure d’Insigne, patron indispensable du secteur offensif. Sur l’aile droite ? probable, mais une concurrence vive s’installerai entre Callejon et lui, situation inhabituelle pour l’italien qui devra se battre pour sa place. En numéro 10 ? possible, mais il faudrait que Mister Carlo décide de casser le 4-3-3 préférentiel des azzurri , ce qui s’annonce envisageable quand on connait l’appétence de l’entraîneur pour le 4-4-2 ou le 4-3-2-1 en arbre de noël. Ou alors à tous ces postes là en tant que joker de luxe ou premier remplaçant. Le mercato pourrait également continuer de lui ajouter de la concurrence vu le budget transfert annoncé par De Laurentiis, mais également lui en enlever vu les velléités de départs de certains joueurs offensifs. La balle semble donc être dans le camp de Verdi, qui a encore beaucoup à prouver pour un joueur qui à tout de même déjà 26 ans, et qui vient de réaliser sa première saison pleine. Car son souci a toujours été l’irrégularité, ce qui lui a toujours fermé les portes des tops clubs et de la Nazionale il n’y a encore pas si longtemps. A lui de faire tourner la roue.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Le budget mercato XXL offert à Antonio Conte

Luciano Spalletti évoque la préparation de l’Italie pour l’Euro 2024

La Juventus veut s’offrir Giovanni Di Lorenzo

Massimiliano Allegri annoncé en Arabie Saoudite

Le Milan AC n’abdique pas pour Joshua Zirkzee

Avatar

Nicolas Soldano

Rédacteur



Derniers articles